Le laboratoire Merck recrute dans le Loiret

Le groupe allemand Merck produit des médicaments contre le diabète de type 2 dans son usine de Semoy. Le site, qui emploie 500 personnes, se développe et recrute, avec formation en interne.

 Le groupe pharmaceutique Merck Santé, à Semoy, dans le Loiret, recherche des opérateurs de production.
Le groupe pharmaceutique Merck Santé, à Semoy, dans le Loiret, recherche des opérateurs de production. PHOTOPQR/« République du Centre »/Alexie Perche

L'usine du laboratoire allemand Merck à Semoy (Loiret), près d'Orléans, n'a pas fait de pause depuis le début de l'épidémie de Coronavirus. Mieux, elle a battu son record de production en 2020 avec plus de 4 milliards de comprimés contre le diabète de type 2, soit 50 millions de boîtes produites. « Actuellement, nous tournons en 3 x 8 la semaine et en 2 équipes le week-end », confie Matthieu Baudard, directeur de cette usine de 500 salariés.

En 2020, le site pharmaceutique a recruté 25 opérateurs de production. Idem en 2021. « Ce sont des métiers de plus en plus techniques pour conduire des machines à pilotage numérique. Nous formons en interne avec le soutien de Pôle emploi et des instituts de formations, dont l'Institut des métiers et technologies du médicament de Tours », précise Matthieu Baudard.

Débutants « agiles » acceptés

« On prend aussi des candidatures spontanées et des débutants avec de l'agilité technique et informatique, ajoute-t-il. Dans ce cas-là, nous cherchons à détecter si la personne est rigoureuse, organisée, si elle respecte les procédures. On ne cherche pas la prise de risque ou des gens qui voudraient innover. La sécurité du produit prime. »

La raison de ce niveau d'activité ? Semoy est la principale des 4 usines pharmaceutiques du groupe en France, et c'est elle qui produit des traitements à base de metformine contre les diabètes de type 2. Environ 9 médicaments sur 10 sont exportés, dont 1 sur 3 au Japon. Or, sans ces médicaments, les patients sont en danger de mort.

Pour répondre à la croissance, Merck vient de terminer un nouvel atelier, dans lequel il a investi près de 9 millions d'euros. Et il projette déjà d'étendre de nouveau son usine du Loiret d'ici 2024.