Emploi des seniors : comment réussir son entretien d’embauche

Alors que les seniors risquent de payer le prix fort de la crise économique, voici quelques conseils pour mettre toutes les chances de votre côté face à un recruteur.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Vous savez que vous avez davantage d’expérience que la plupart de vos éventuels futurs collaborateurs ? Faites-en une force. (Illustration)
Vous savez que vous avez davantage d’expérience que la plupart de vos éventuels futurs collaborateurs ? Faites-en une force. (Illustration) Getty Images/iStockphoto

Vous avez passé la barre fatidique des 50 ans et êtes demandeur d'emploi? Ne désespérez pas. Voici quelques conseils pour convaincre les recruteurs qui « acceptent plus volontiers le brassage générationnel dans l'entreprise », selon Arnaud Bioul, consultant dans le cabinet de recrutement Michael Page.

Bien définir ses compétences. Avant tout entretien, il est de bon ton de faire un petit bilan personnel. « Le premier travail à faire est de définir ce que l'on est en mesure d'apporter à l'entreprise », explique Arnaud Bioul. C'est en étant conscient de sa propre valeur que l'on pourra d'autant mieux se vendre lors d'une candidature.

Savoir se positionner sur le marché. Ne soyez ni trop peu ni démesurément sûr de vous. En clair, « il ne sert à rien de tomber dans des logiques de pouvoir. L'idée n'est pas de donner à votre interlocuteur l'impression que vous voulez grimper les échelons dans l'entreprise », assure Arnaud Bioul. Mieux vaut faire profil bas et avancer pas à pas. Vous savez que vous avez davantage d'expérience que la plupart de vos éventuels futurs collaborateurs ? Faites-en une force. Ne pensez pas nécessairement en termes de CDI. « Parfois, il est bon de réfléchir en termes de missions à mener », conseille le consultant.

Restez positif. On vous fait remarquer que vous avez beaucoup d'expérience? « N'adoptez pas une logique défensive en développant un discours misérabiliste sur votre âge et les discriminations qui peuvent en découler », avise Arnaud Bioul. Au contraire, vous pouvez énumérer, face au recruteur, l'ensemble de vos compétences, expliquer ce que vous comptez apporter à l'entreprise.

Savoir baisser ses exigences salariales sans se brader. Il arrive, qu'après 50 ans, on veuille maintenir un même niveau de salaire, voire atteindre une meilleure condition financière en fin de carrière. Or, de nombreux salariés seniors font justement peur aux recruteurs, qui appréhendent leurs exigences salariales. « Si l'on veut retrouver du travail, il est parfois préférable de baisser ses prétentions en les réajustant au marché », estime pour sa part Arnaud Bioul. Cela, sans pour autant vous brader. Prenez conseil autour de vous et renseignez-vous pour faire le juste choix.