Emploi dans les DOM-TOM en 2021 : le commerce, la santé et l’armée embauchent malgré la crise

Le tourisme, l’hôtellerie-restauration et le petit commerce restent d’importants pourvoyeurs d’emploi malgré l’impact de la crise sanitaire Outre-Mer, selon l’enquête du Parisien-Aujourd’hui en France.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 La part du recrutement ultramarin dans l’armée de Terre est de 11% pour l’ensemble des catégories de personnel.
La part du recrutement ultramarin dans l’armée de Terre est de 11% pour l’ensemble des catégories de personnel. LP/Matthieu de Martignac

Les besoins de recrutement Outre-Mer concernent tous les départements pour la santé et l'aide à la personne. BTP, armée, activités industrielles et services aux entreprises proposent de nombreuses possibilités. Et Pôle emploi pointe des métiers en tension. Ainsi, La Réunion recherche des enseignants, des réparateurs d'appareils électroménagers ou encore des bûcherons.

Commerce et distribution. De nombreuses offres concernent des postes de caissiers, vendeurs et conseillers de vente dans des secteurs variés (épicerie fine, textile et chaussures, jardinage et bricolage…). Le commerce reste en Martinique le premier employeur. Dans les loisirs sportifs, La Réunion, Mayotte et la Guadeloupe recrutent. Pour la Guyane, on recherche des directeurs (et adjoints) de supermarché, des responsables de magasin et manager/chef de rayon.

Tourisme. Malgré la pandémie de Covid-19, l'hôtellerie-restauration martiniquaise a regroupé encore 14,2% des offres (1098 annonces) en 2020, contre 17,7% en 2019. Les chefs cuisiniers et les boulangers-pâtissiers faisaient partie des métiers en tension en Guadeloupe. Sur l'île paradisiaque de Bora-Bora (Polynésie française), l'hôtel Saint-Regis recrute un butler/guest relation (un majordome haut de gamme), un front desk et un réceptionniste. A la Réunion, l'hôtel Dina Morgabine de La Saline les Bains cherche un ou une réceptionniste.

Santé. Les professions de santé et le paramédical font partie des métiers en tension en Guadeloupe. En Guyane, ils représentent 105 offres d'emploi sur 557 proposées par Pôle emploi mi-janvier. A Mayotte, l'hôpital de Mamoudzou cherche un adjoint administratif pour sa direction qualité et le Réseau périnatal Mayotte Mamoudzou un coordinateur médical. Les laboratoires Sanofi sont en quête d'un visiteur médical pour la Réunion, où Pôle emploi recrute aussi des prothésistes dentaires. Dans un tout autre domaine, le Centre spatial guyanais cherche pour la base de Kourou un consultant santé-sécurité.

Aide à la personne et entretien. L'activité de services à la personne représentait 15,9% des offres collectées (1237 postes) par Pôle emploi en Martinique en 2020, soit + 25,5% par rapport à 2019. Les métiers de l'action sociale (+91,4%) et de la formation (+75,5%) ont majoritairement soutenu la hausse du secteur, qui recrute également beaucoup en Guadeloupe. En Guyane, où les aides à domicile et les aides ménagères sont en tête de liste des métiers en tension, Pôle emploi proposait 92 emplois (sur un total de 557) mi-janvier dans le service à la personne.

Construction et réseaux. En Martinique, la construction et le BTP second œuvre affichaient en 2020 des besoins en recrutement en hausse de 21,2%, soit 893 offres. Pôle emploi Guadeloupe annonce plusieurs grosses opérations de recrutement en 2021 sur les projets suivants : le chantier de construction, déjà lancé, du Centre Hospitalier universitaire (l'un des dix plus gros chantiers de France, un investissement de 590 millions d'euros de la part de l'Etat) ; l'extension du centre pénitentiaire de Baie-Mahault et de l'aéroport Pôle Caraïbes ; la construction du nouveau centre pénitentiaire de Basse-Terre ; l'installation de la fibre sur le territoire ; la rénovation du réseau d'eau… Pôle emploi à la Réunion cite aussi parmi ses métiers en tension celui de conducteur de travaux.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Armée de terre. La part du recrutement ultramarin dans l'armée de Terre est de 11% pour l'ensemble des catégories de personnel (officiers, sous-officiers et militaires du rang) et de 13% pour les seuls militaires du rang. Depuis plusieurs années, l'accent est mis sur le recrutement de cadres en Outre-mer (57 sous-officiers et officiers recrutés en 2020). Pour 2021, les objectifs minimums de recrutement sont les suivants : Guyane (160), Martinique (150), Guadeloupe (150), Réunion (200), Mayotte (100), Nouvelle-Calédonie (200), Polynésie (200). Au total, 1200 à 1400 engagés sont recrutés chaque année pour l'ensemble des spécialités.