AbonnésÉconomie

Des questions autour de la création d’un entrepôt géant d’Amazon en Alsace

« Secret de polichinelle » pour certains, « projet non officialisé » pour d’autres, Amazon ambitionnerait d’installer son plus grand entrepôt logistique de France à Ensisheim (Haut-Rhin). Une réunion cruciale prévue ce jeudi a finalement été ajournée en urgence.

 Amazon envisagerait de créer à Ensisheim (Haut-Rhin) un bâtiment de 4 étages dont 3 entièrement automatisés, ouvert 365 jours par an.
Amazon envisagerait de créer à Ensisheim (Haut-Rhin) un bâtiment de 4 étages dont 3 entièrement automatisés, ouvert 365 jours par an. LP/Yann Foreix

« Nous avons été prévenus par mail ce mercredi soir de l'annulation de ce rendez-vous pour raisons sanitaires », témoigne Christian Uhrweiller, vice-président de l'association écologiste Alsace Nature. Ce militant aurait dû assister au Coderst (conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques) au siège de la préfecture de Colmar (Haut-Rhin), prévue ce jeudi après-midi. A l'ordre du jour : l'examen du projet d'implantation d'une plate-forme d'e-commerce à Ensisheim, près de Mulhouse. « On peut s'interroger sur le timing : est-ce que le gouvernement a fait pression sur la préfecture pour obtenir le report de cette réunion? » questionne Christian Uhrweiller.

Derrière la création de cet immense site de 190000 m2 sur des terres agricoles se cacherait en réalité le géant Amazon. Opposante à l'arrivée du groupe américain, Yeliz Gencer, membre du collectif Le chaudron des alternatives, n'a aucun doute sur l'identité du porteur du projet : « Tout le monde sait que c'est l'entreprise de Jeff Bezos qui va arriver à Ensisheim, mais les élus ont signé un accord de confidentialité. » Si l'existence d'un tel engagement n'est pas avérée, ni le préfet du Haut-Rhin, ni le président de la Communauté de communes du centre Haut-Rhin, ni le président de la région Grand-Est n'ont répondu à nos sollicitations.

Un bâtiment de 44000 m2 entièrement automatisé

« Les politiques locaux sont gênés. Alors que l'on demande aux commerces non essentiels de fermer leurs portes pendant le confinement, imaginez si l'Etat donne son accord pour le début des travaux du plus grand entrepôt d'Amazon du pays », lance Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France. Et pourtant, Amazon envisagerait de créer un bâtiment pharaonique de 44000 m2 de surface au sol sur 4 étages dont trois entièrement automatisés, ouvert 365 jours par an. « L'impact sur le commerce local sera terrible puisque les consommateurs alsaciens seront livrés encore plus rapidement », s'inquiète Christian Uhrweiller.

La création de 650 emplois à la clé

Un constat plus nuancé auprès des acteurs directement concernés à l'instar de Ludovic Schuler, gérant du salon de coiffure LS Evasion à Ensisheim : « L'implantation d'Amazon dans notre commune générerait la création de 650 emplois, de quoi faire augmenter la fréquentation de mon activité ». Seul élu à avoir répondu à nos questions, Philippe Krembel, adjoint au maire d'Ensisheim, estime que « le développement du e-commerce va dans le sens de l'histoire. C'est aux consommateurs de prendre leurs responsabilités ». Pas de quoi calmer les opposants qui se réuniront devant la préfecture du Haut-Rhin à 14h30 ce jeudi, en dépit du report de la réunion du Coderst.