Dans l’Eure, le coworking au village, c’est possible !

Les espaces collaboratifs s’implantent aussi loin des villes. Exemple avec la commune rurale du Thuit-de- L’Oison, dans l’Eure, qui innove en proposant un espace de coworking à la campagne.

 Ludovic Mainié, conseiller municipal, et Syndelle Chouland, utilisatrice de l’espace de coworking municipal.
Ludovic Mainié, conseiller municipal, et Syndelle Chouland, utilisatrice de l’espace de coworking municipal. LP/Lou Garçon

Pour ses vœux, le maire du Thuit-de-l'Oison (Eure) a, cette année, déserté son bureau de l'hôtel de ville, lui préférant un confortable canapé de style Chesterfield, dans le nouvel espace de cotravail de sa commune située à une trentaine de kilomètres au sud de Rouen. « Si vous en avez besoin, je vous conseille donc dès maintenant d'aller chercher votre clé en mairie pour utiliser ce lieu très convivial », invite Gilbert Doubet dans la vidéo destinée à ses administrés.

Depuis novembre 2020, la municipalité expérimente le « coworking à la campagne » et met à disposition gratuitement – y compris pour les non-résidents - cinq espaces de travail dans une ancienne ferme rachetée et rénovée. Situé « dans le cœur du village » et à quelques mètres de sa médiathèque, cet espace collaboratif était autrefois utilisé pour les cours de catéchisme. Il a été équipé avec des meubles achetés d'occasion dans une ressourcerie du département.

Certains se sont mis au télétravail

En ville, l'ouverture d'un tel lieu passerait presque inaperçue. Mais Le-Thuit-de-l'Oison compte moins de 4000 habitants, pour la plupart travaillant dans des villes à proximité. Alors, l'équipe municipale a voulu rapprocher le lieu de travail du lieu de vie des habitants. « Certains se sont d'ailleurs mis au télétravail, souligne le conseiller municipal Ludovic Mainié, et parce qu'à la maison ce n'est pas toujours tranquille, cet endroit leur offre un outil supplémentaire ».

« L'espace partagé a aussi été créé pour que les gens se déplacent moins, émettent moins de CO2 », explique Christine Van Duffel, également conseillère municipale. Étudiante en alternance, Syndelle Chouland utilise justement les locaux plusieurs jours par semaine, avec son patron. L'entreprise de ce dernier est basée à Rouen mais tous deux habitent Le-Thuit-de- l'Oison. Ils limitent ainsi le nombre de déplacements hebdomadaires.

Idéal pour ceux qui n'ont pas de voiture

Bien qu'attractive et disposant de commerces, la localité est aussi confrontée à des problèmes de mobilité. Ceux qui n'ont pas de voiture peuvent ainsi disposer d'un endroit où travailler près de chez eux. L'accès à l'espace de travail reste pour le moment limité. « C'est un coworker à la fois, on ne peut pas mettre ensemble cinq personnes car ce serait prendre trop de risques », explique Ludovic Mainié. Pour réserver, il faudra bientôt passer par le site Internet de la mairie, s'inscrire en ligne et, pour reprendre les mots du maire de la commune, « récupérer sa clé directement en mairie » !