Covid-19 : la SNCF annonce que plus de deux tiers des TGV vont être supprimés

L’entreprise publique annonce ce mardi que moins de 30% des trains à grande vitesse circuleront à partir de jeudi. En raison du confinement, le taux d’occupation des trains a chuté à seulement 15%.

 La SNCF va réduire fortement ses fréquences grandes lignes pour s’adapter à la baisse des déplacements engendrée par le confinement.
La SNCF va réduire fortement ses fréquences grandes lignes pour s’adapter à la baisse des déplacements engendrée par le confinement. LP/Aurélie Audureau

Aux grands maux, les grands remèdes. La SNCF va supprimer progressivement à partir de ce mercredi le nombre de TGV en circulation. Dès jeudi, il n'y aura plus que 30 % de trains à grande vitesse en circulation. Le détail de ces annulations n'a pas encore été précisé, mais toutes les lignes sont concernées.

Il faut dire que depuis l'annonce du reconfinement, les annulations de billets se sont multipliées. Rien que pour la journée de jeudi, soit le lendemain de l'intervention du président de la République, 110 000 billets ont été annulés. Et les chiffres de remplissage des trains sont extrêmement bas pour cette semaine. Environ 15 % en moyenne dans l'ensemble des TGV alors qu'ils étaient de 60 % il y a encore une semaine.

« Cette réduction de l'offre doit permettre de continuer à assurer les déplacements essentiels et autorisés dans le cadre des dérogations au confinement définies par les pouvoirs publics, tout en participant à la lutte contre l'épidémie, précise la SNCF dans un communiqué. Ainsi, les dessertes continueront d'être assurées sur les axes majeurs à raison d'un à plusieurs allers-retours quotidiens. »

Offre réduite pour les Intercités

Pour les trains Intercités, l'offre sera également réduite, avec seulement un à deux allers-retours par jour à partir de jeudi sur les lignes structurantes et d'aménagement du territoire. Les clients ayant réservé un billet pour un train annulé sont avertis au moins 48 heures avant le départ, afin d'être placés sur un autre train ou d'être remboursés sans frais. Pour rappel, depuis l'apparition de l'épidémie, tous les billets SNCF peuvent être annulés, reportés ou remboursés gratuitement.

Pour les trains du quotidien, comme les TER et les Transiliens, les régions qui en assurent la gestion attendent quelques jours avant d'apporter éventuellement des modifications de trafic. Ainsi, l'Ile-de-France Mobilités, en charge des Transiliens, maintient l'offre de transport au niveau mis en place durant le couvre-feu. C'est-à-dire 100 % de l'ouverture de la ligne jusqu'à 21 heures Entre 21 heures et la fin de service, l'offre est adaptée afin de tenir compte de la très forte réduction du nombre de passagers.

Thalys et Eurostar très réduits

Concernant les TGV internationaux, l'offre est également adaptée. Sur Thalys seulement 30 % des trains depuis lundi. Et Eurostar seulement 15 %. A noter que la SNCF pourrait encore faire évoluer son offre de transport en fonction des remplissages de train. Pour rappel, au plus fort du premier confinement fin mars, début avril, 7 % de TGV circulaient, soit 40 trains par jour.

Enfin, à noter que depuis lundi, les services de restauration à bord sont suspendus, tout comme ils l'avaient été au printemps durant la première période de confinement. Le service Juniors & Cie, qui a permis à 35 000 enfants de voyager durant les vacances de la Toussaint, est également interrompu depuis le 2 novembre.