Covid-19 : la production du vaccin Moderna en France débutera «courant mars» et en avril pour Pfizer

Mardi soir, Emmanuel Macron a annoncé que quatre sites produiront des vaccins sur le sol français. Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée à l’Industrie, a donné plus de détails ce mercredi matin.

 La production de vaccins sur le sol français, afin de pouvoir mieux maîtriser la campagne de vaccination, va pouvoir débuter dans quelques semaines (Photo d’illustration).
La production de vaccins sur le sol français, afin de pouvoir mieux maîtriser la campagne de vaccination, va pouvoir débuter dans quelques semaines (Photo d’illustration). AFP/VINCENZO PINTO

Ça se précise. Au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron sur LCI, Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée à l'Industrie, a commencé à détailler ce mercredi matin sur RTL le calendrier de la future production sur le sol français de vaccins contre le Covid-19.

Comme nous vous l'annoncions dès mardi soir, un sous-traitant français commencera à produire « courant mars » le vaccin de Moderna. Mais la ministre déléguée a aussi donné des éléments de calendrier pour le vaccin Pfizer qui sera lui produit « courant avril » sur le sol français.

VIDÉO. Covid-19 : Macron promet un vaccin pour « tous les Français qui le souhaitent » d'ici la fin de l'été

Mardi soir, Emmanuel Macron avait annoncé que la production de vaccins sur le sol français débuterait « dès fin février, début mars », à l'issue d'une réunion avec les grands laboratoires français et européens. Le président de la République avait indiqué que quatre sites de production allaient participer à la création de vaccins élaborés par d'autres laboratoires, dont trois sous-traitants français.

Sanofi va aussi produire

En novembre et en décembre, Delpharm avait déjà annoncé qu'il produirait le vaccin Pfizer/BioNTech dans son usine normande, Recipharm le vaccin Moderna à Monts, en Indre-et-Loire, et Fareva le vaccin CureVac sur ses sites de Pau et Val-de-Reuil. « Le premier site de production qui démarrera, ce sera courant mars pour le vaccin Moderna », a précisé mercredi matin Agnès Pannier-Runacher.

« Nous aurons un site de production qui démarrera ensuite courant avril, ce sera pour le vaccin Pfizer/BioNTech. Et au mois de mai, ce devrait être pour le vaccin CureVac, là nous attendons l'autorisation de mise sur le marché, donc je mets un conditionnel », a-t-elle ajouté.

Newsletter Ça me rapporte
La newsletter qui améliore votre pouvoir d’achat
Toutes les newsletters

La ministre a indiqué que le laboratoire français Sanofi - qui a décalé au deuxième semestre 2021 la sortie de son propre vaccin - « va pour sa part également produire ». « Nous avons travaillé avec eux pour qu'ils produisent dans leur usine allemande du vaccin BioNTech, ça va contribuer à monter les chaînes de production. Si leur vaccin a des résultats positifs, au mois d'avril, ils démarreront également leur production », a détaillé Agnès Pannier-Runacher.