Covid-19 : en Espagne, 77% de touristes en moins en 2020

Le pays, durement touché par la pandémie, a accueilli 19 millions de touristes étrangers en 2020, soit 77% de moins qu’en 2019.

 Les Français ont représenté le plus fort contingent de touristes avec 3,8 millions de visiteurs (illustration).
Les Français ont représenté le plus fort contingent de touristes avec 3,8 millions de visiteurs (illustration). AFP

Comme en France, le tourisme en Espagne est complètement sinistré à cause de la pandémie. Seulement 19 millions de touristes étrangers se sont rendus dans le pays en 2020, contre près de 83 millions en 2019.

Selon l'Institut national de statistique (INE), les Français ont représenté le contingent le plus important avec 3,8 millions de visiteurs, soit une chute de 69 % par rapport à 2019. Fin juillet, le Royaume-Uni avait décidé d'imposer une quarantaine obligatoire à tous les visiteurs de retour d'Espagne. Par conséquent, les Britanniques, traditionnellement les plus nombreux à visiter l'Espagne, n'ont été que 3,2 millions à s'y rendre, soit 82 % de moins qu'en 2019.

La Catalogne est restée la région la plus visitée avec 3,8 millions de touristes, mais ce chiffre est en baisse de 80 % par rapport à l'année précédente.

Or, l'économie espagnole est ultra-dépendante du tourisme, deuxième destination mondiale la plus prisée derrière la France. Conséquence : le pays a terminé 2020 avec plus d'un demi-million de chômeurs supplémentaires, principalement dans le domaine du tourisme et de l'hôtellerie, et compte encore environ 750 000 personnes au chômage partiel.

Et la situation ne devrait pas s'améliorer. Le gouvernement a décrété, pour l'ensemble du territoire national à l'exception des Canaries, un nouvel état d'alerte sanitaire jusqu'au 9 mai 2021. L'Espagne oblige les voyageurs provenant de 65 « pays à risque », dont la France, à présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures à leur arrivée sur le territoire.

Covid-19 : en Espagne, 77% de touristes en moins en 2020

Les bars et les restaurants ouverts

En revanche, les mesures sanitaires ne sont pas nationales mais propres à chaque région, à l'exception du couvre-feu qui est en vigueur partout dans le pays.

C'est ainsi qu'il est possible de prendre un café ou de déjeuner à la terrasse d'un restaurant à Madrid (dans la limite de quatre personnes) ou Barcelone, mais pas à Valence ou en Galice où la restauration est fermée. Le gouvernement a reconnu n'avoir pas les moyens de reconfiner, se contentant d'un couvre-feu.

Newsletter Ça me rapporte
La newsletter qui améliore votre pouvoir d’achat
Toutes les newsletters

Globalement, le secteur touristique mondial a perdu 1300 milliards de dollars en 2020 tandis que les arrivées de touristes ont chuté de 74 % sur un an dans le monde, selon l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).