«Un goût 100 % italien» : découvrez Piccolo, le café de poche à consommer sans eau

Richard Bertoni, le patron d’Innocafé, à Meylan en Isère, et ses associés ont mis au point un sachet de café moulu très finement qui se verse directement sur la langue. Facilement transportable, il est en plus moins dosé en caféine.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Richard Bertoni, patron de la société Innocafé, montre les dosettes de son café de poche à déguster sans eau ni cafetière, baptisé Piccolo. Une première au monde selon lui.
Richard Bertoni, patron de la société Innocafé, montre les dosettes de son café de poche à déguster sans eau ni cafetière, baptisé Piccolo. Une première au monde selon lui. LP/Serge Pueyo

Profiter d'un petit café, même lorsqu'on est perdu dans la nature, sans thermos dans son sac. Savourer son petit noir tranquillement dans les transports en commun ou dans sa voiture à un feu rouge, sans risque de se brûler. Voilà ce que propose une petite société iséroise qui affirme avoir mis au point « le premier café de poche au monde à consommer sans eau, sans cafetière, ni source de chaleur ». A Meylan (Isère), dans la banlieue de Grenoble, Richard Bertoni, le patron d'Innocafé, n'est pas peu fier de nous présenter « Piccolo », qui, il l'espère, va révolutionner le monde du café.

L'homme brandit un petit sachet et nous fait immédiatement une démonstration de la dégustation de son café révolutionnaire. « Je déchire le haut du sachet qui contient 3 à 4 grains de café finement moulus, je verse cette poudre de café directement dans la bouche, sur la langue. Au contact de la salive, le café se répand dans la bouche et on peut l'ingurgiter exactement comme une tasse de café traditionnel. On a vraiment le goût d'un café 100 % italien », affirme Richard Bertoni. Alors quel est le secret de la conception de ce café de poche « Made in Isère » ?

Une technique brevetée

« Tout réside dans la façon de moudre très finement les grains de café. Au vingtième de micron. Sachant qu'un micron représente un millième de millimètre. Avec nos associés, Giancarlo et Sergio, deux torréfacteurs italiens, nous avons mis au point une technique pour moudre le café aussi finement. Car jusqu'à présent, les grains de café brûlaient lorsqu'on essayait de réaliser une telle opération. Nous avons donc breveté notre nouvelle technique. Il nous fallait aussi trouver un bon équilibre avec un type de café adapté. C'est ce que nous avons réussi à faire » précise Richard Bertoni.

Le patron d'Innocafé estime que son café de poche « Piccolo » a d'autres avantages. « Même si chaque dosette contient moins d'un gramme de café, cela suffit pour booster les gens qui en consomment car comme notre café est 100 % pur, les effets de la caféine sont immédiats. Il peut donc intéresser les sportifs ».

La dosette revient à 2,50 euros

Le café de poche pourrait également être adopté par des personnes souffrant de problèmes de santé, les personnes âgées ou les femmes enceintes : « Le café Piccolo est faible en caféine. Il en contient 2,5 % contre 4 à 7 % pour un café traditionnel. On a donc les avantages de la caféine, sans les inconvénients d'une surconsommation », affirme Richard Bertoni.

Le café de poche isérois est proposé en deux versions : « Intense » et « Sucrée ». Vendu dans des coffrets de 6 dosettes à 15 euros, soit 2,50 euros la dosette. « Cela peut paraître cher mais c'est le prix d'un café dans un avion ou un train. Et si la production monte rapidement en volume, les prix baisseront », promet Richard Bertoni qui estime que le marché est « énorme ». Reste maintenant aux utilisateurs à se faire leur avis. Les dosettes sont disponibles sur le site.