Seb lance une gamme de produits adaptés aux seniors ou aux personnes handicapées

Baptisée Includéo, cette gamme au « design inclusif » s’adresse à tous les consommateurs et sera commercialisée début 2021. Elle compte notamment une bouilloire, un grille-pain et une machine à café.

 Ce set de petit-déjeuner Includéo se distingue par son ergonomie.
Ce set de petit-déjeuner Includéo se distingue par son ergonomie. SEB

Pas facile de faire la cuisine en portant bébé, ou encore avec un bras cassé, un handicap ou les tracas du grand âge, tant les objets du quotidien sont conçus pour les valides, et uniquement pour les droitiers ! Voilà une situation en passe de changer. Seb, leader mondial du petit électroménager, s'apprête à sortir début 2021, une gamme inédite baptisée Includéo, soit un set de petit-déjeuner comprenant bouilloire, grille-pain et machine à café accessibles à tous publics.

« Ils peuvent être utilisés de manière très simple par tous, gauchers, comme droitiers, personnes qui souffrent d'arthrose, plus besoin de forcer ou de lever le bras », détaille Joël Tronchon, directeur du développement du groupe Seb. « Impossible de se brûler, la lecture des quantités est facilitée, et en plus, ils sont très beaux ! »

Un travail qui commence avec les notices

En lançant cette première gamme au « design inclusif », Seb entend définir, avec un temps d'avance, ce qui devrait progressivement devenir la norme, c'est-à-dire des produits utilisables par la plus grande partie de la population.

Le groupe aux 31 marques, présent dans 150 pays, s'intéresse depuis longtemps déjà au sujet de l'inclusion (en 1994 déjà, la clipsominut', plus facile à verrouiller, avait remplacé la traditionnelle cocotte-minute à vis), mais a décidé de passer à la vitesse supérieure. Il travaille par exemple sur un robot de cuisine utilisable par tous, des produits à commande vocale et vient de sortir, en collaboration avec l'association APF France handicap et la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, un « Good Design Playboy », guide de bonnes pratiques pour la conception des objets, adressé à tous les services participants à la création des ustensiles, mais également à ses sous-traitants.

« Cela passe par des notices, mais également des recettes faciles à lire par tous, où l'on évite les grandes phrases pour les remplacer par des dessins et pictogrammes », détaille Kim Helmbold, le directeur design du Group Seb.

35 % des Français souffrent d'un handicap, durable ou pas

Une petite victoire pour l'APF, étroitement associée au projet. « Il faut être en situation pour comprendre les choses », résume Hervé Delacroix, administrateur de l'association, qui préfère parler lui de « conception universelle » d'objets qui s'adressent désormais à tous, avec une esthétique soignée, sans être étiquetés « handicapés ».

La démarche devrait s'avérer rentable commercialement, quand on sait que 35 % de la population présente un handicap permanent, ou ponctuel (exemple : un bras cassé) et que les industriels, au regard du vieillissement de la population s'intéressent de plus en plus aux seniors de la « silver economy ».