Intermarché offre aux étudiants un bon d’achat de 10 euros pour 20 euros dépensés

L’opération est prévue du 2 au 8 février. Une façon pour l’enseigne de soutenir le pouvoir d’achat des étudiants en période de crise, mais aussi de conquérir de nouveaux clients.

 Concrètement, les étudiants intéressés devront montrer leur carte d’étudiant, mais aussi leur carte de fidélité Intermarché. (Illustration)
Concrètement, les étudiants intéressés devront montrer leur carte d’étudiant, mais aussi leur carte de fidélité Intermarché. (Illustration) LP/Marine Legrand

Ils avaient déjà aidé, à un moment ou un autre depuis le début de la crise du Covid-19, les agriculteurs, les commerçants, les personnes âgées ou encore les soignants… À la veille d'un – peut-être – troisième confinement, ce sont les étudiants en difficulté que les dirigeants de l'enseigne Intermarché ont cette fois décidé de soutenir : à compter de ce mardi 2 février et jusqu'au lundi 8 février inclus, tous les étudiants qui choisiront cette enseigne pour faire leurs courses se verront offrir un bon d'achat de 10 euros, dès lors qu'ils auront dépensé 20 euros.

« Ces dernières semaines, on a vu se multiplier les témoignages de jeunes étant dans des situations préoccupantes, alors on s'est demandé comment on pouvait les soutenir financièrement », explique Camille Sassi, adhérente Intermarché à Milly-la-Forêt (Essonne), en charge du marketing et de la communication pour le groupe qui précise que « de plus en plus d'étudiants nous sollicitent pour des petits boulots, comme préparateurs drive ». D'où l'idée de cette opération, qui est une première pour Intermarché.

Un objectif de 10 000 à 150 000 jeunes sur la semaine

Concrètement, les étudiants intéressés – l'enseigne vise un objectif de 100 000 à 150 000 demandes en une semaine – devront montrer leur carte d'étudiant, mais aussi leur carte de fidélité Intermarché (400 000 jeunes de 18 à 24 ans en ont déjà une). « S'ils n'en ont pas, pas de souci, la caissière pourra leur en donner une en caisse, qu'ils activeront plus tard, mais ils récupéreront quand même tout de suite le bon d'achat papier en caisse », précise Camille Sassi.

Une opération solidaire, certes, mais aussi une façon maligne de récupérer de nouveaux clients, en cette période de compétition acharnée entre les enseignes? « Effectivement, ces étudiants peuvent être nos clients de demain », reconnaît la responsable du marketing.

Si l'opération est un succès, l'enseigne, qui a beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux pour prévenir étudiants et parents, n'exclut pas de la réitérer. Ces derniers mois, Intermarché a lancé plusieurs opérations solidaires. Elle a vendu des fruits et légumes à prix coûtant, afin de soutenir les filières agricoles, créé un drive solidaire pour les petits commerçants lorsque ceux-ci avaient dû fermer. Enfin, elle a également mis en place des créneaux de drive prioritaires pour les personnels soignants – ce système est toujours en place.