Elle crée des vêtements qui grandissent avec les enfants

Le concept vient du Canada : des vêtements évolutifs à base d’ourlets successifs aux chevilles, aux hanches et aux poignets…

 Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var). Selon Cynthia Macameau, une « pièce peut aller jusqu’à quatre fois sa taille initiale ».
Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var). Selon Cynthia Macameau, une « pièce peut aller jusqu’à quatre fois sa taille initiale ». LP/Diane Andrésy

« Comme pour le plastique, la consommation effrénée de coton me dégoûte » : à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var), Cynthia Macameau détonne. Arrivée du Québec il y a trois ans, elle confectionne des vêtements pour enfants qui grandissent avec eux. « Grâce à des ourlets successifs, cousus sur les petits pantalons, tee-shirts manches longues ou body pour les bébés, les vêtements peuvent s'allonger au fil du temps. Une taille 6 mois peut durer jusqu'à 18 mois. Souvent, la pièce peut aller jusqu'à quatre fois sa taille initiale », raconte-t-elle.

« J'ai l'impression qu'on achète et qu'on jette à longueur de temps »

« C'est un concept très répandu au Canada mais, arrivée en France, je n'en trouvais pas, raconte Cynthia Macameau. Mon mari m'a alors dit : crée-le toi-même. » Sitôt dit, sitôt fait. Dans leur maison de l'arrière-pays provençal, la jeune femme a lancé ses premières commandes de tissus made in France : uniquement en Jersey de bambou, matière très extensible et durable. Travaillant avec un atelier de couture situé à Lyon (Rhône), elle lui confie ses patrons et vient de mettre en vente en ligne sa première gamme de vêtements écolos de longue durée : Mamacamo.

« La fast-fashion m'exaspère. J'ai l'impression qu'on achète et qu'on jette à longueur de temps. En bout de chaîne, on entretient la misère de travailleurs exploités, parfois même des enfants », plaide Cynthia Macameau. Devenue maman de Marguerite, bientôt 2 ans, et Romain, 4 ans, elle n'habille plus sa progéniture qu'avec des pièces faites maison. « Cela fait des économies et ça protège la planète! » Son idée a d'ailleurs été sélectionnée pour un concours des entreprises d'avenir à impact positif. La griffe Mamacamo compte bien s'y faire remarquer.