Des livres d’occasion du Label Emmaüs en vente sur le site de la Fnac

Il s’agit d’une page dédiée où plus de 500000 livres d’occasion seront vendus à un prix moyen de 5 euros.

 Pendant un an, la totalité des ventes réalisées via la Fnac sera reversée au Label Emmaüs.
Pendant un an, la totalité des ventes réalisées via la Fnac sera reversée au Label Emmaüs. AFP/Gabriel Bouys

Si vous voulez dénicher des romans à petits prix, jetez un œil au site de la Fnac. A partir de ce jeudi, sa marketplace va abriter une page dédiée aux livres d'occasion du Label Emmaüs. Au total, plus de 500 000 bouquins en tout genre — BD, romans policiers, mangas, documentaires — sont disponibles « en moyenne pour 5 euros », assure Maud Sarda, directrice et cofondatrice de Label Emmaüs. Vous trouverez ainsi « Le Journal d'Anne Frank » en format poche à 3,87 euros, « Métaphysique des Tubes » d'Amélie Nothomb à 2,60 euros ou encore la bande dessinée « Tintin en Amérique » à 7,05 euros.

Le groupe Fnac-Darty vient de signer un partenariat avec cette marketplace solidaire créée en 2016 et dont le catalogue de plus d'un million de produits (déco vintage, mode, mobilier, etc.) est exclusivement alimenté par des acteurs du mouvement Emmaüs et ses partenaires de l'économie sociale et solidaire (ESS). « Nous récupérons essentiellement des livres auprès des invendus des structures Emmaüs. On les trie et on en sauve environ la moitié — le reste part au recyclage — avant de les mettre en vente sur notre marketplace Label Emmaüs », explique Maud Sarda, qui souligne que cette activité de revente représente aussi « des dizaines de postes de salariés en insertion ».

« Le partenariat avec la Fnac va nous offrir encore plus de visibilité »

La boutique en ligne d'Emmaüs connaît déjà un grand succès, notamment pendant le confinement, avec plus 180 000 livres vendus (soit + 50 %). « Mais le partenariat avec la Fnac va nous offrir encore plus de visibilité », précise-t-elle. L'avantage est aussi financier puisque le groupe de distribution ne prélèvera pas de frais de commission pendant un an. Autrement dit, la totalité des ventes réalisées via la Fnac sera reversée au Label Emmaüs.

« Notre intérêt est commun, souligne Alain Keravec, directeur de la marketplace de Fnac Darty. Nous sommes déjà fortement engagés dans l'économie solidaire avec par exemple l'organisation de la Grande Collecte des Livres. La mise en avant du Label Emmaüs sur la marketplace s'est donc imposée comme une évidence. D'autant plus que cela correspond à une demande de nos clients qui cherchent de plus en plus de livres d'occasion et pour qui la seconde vie, les objets reconditionnés sont des thèmes importants. C'est même une tendance de fond. » A noter d'ailleurs que 16 % des ouvrages vendus aujourd'hui proviennent du marché de la seconde main.