Un docu-fiction sur le Viking Rollon, fondateur de la Normandie

Ce cinquante-deux minutes a été tourné par le Rouennais Alban Vian sur les terres normandes avec des acteurs du cru. Il sera diffusé sur France 3 Normandie fin janvier 2021 puis sera mis à la disposition de France Télévision Distribution pour les autres chaînes et l’international.

 Victor Ovigne incarne Rollon le viking, le fondateur de la Normandie en 911 après le traité de Saint-Clair-sur-Epte.
Victor Ovigne incarne Rollon le viking, le fondateur de la Normandie en 911 après le traité de Saint-Clair-sur-Epte. Keren Productions

Le drapeau avec son fond rouge et ses deux léopards est connu dans le monde entier. Après la Californie, c'est la deuxième région de la planète la plus connue grâce aux plages du Débarquement mais aussi à la Bataille d'Hastings où le Normand Guillaume le Conquérant deviendra Roi d'Angleterre. Seulement, dans cette longue histoire jonchées de querelles, de guerres et de pillages, un personnage est souvent absent : Rollon le viking, le fondateur de la Normandie en 911 après le traité de Saint-Clair-sur-Epte. Producteur, scénariste et réalisateur, le Rouennais Alban Vian vient de tourner le premier docu-fiction de 52 minutes pour France Télévision intitulé « Rollon, sur les traces du premier Normand ». Une œuvre 100% normande.

Un destin digne d'un long métrage

Selon les historiens spécialisés, c'est suite à son bannissement de Norvège que ce fils de roi, après un passage par les Îles Hébrides, est arrivé par la Seine devant ce qui deviendra l'Abbaye de Jumièges sur les terres de Neustrie dans le Royaume Carolingiens affaibli. « C'est à partir de ce moment que l'Évêque Francon lui concède ses terres contre sa protection, raconte le réalisateur. Rollon continuera sa conquête jusqu'au traité de Saint-Clair-sur-Epte avec le Roi de France Charles V en 911 en contrepartie de l'arrêt de ses pillages. La Normandie naîtra quelques années plus tard. »

Cette épopée digne d'un long-métrage a permis la création d'un scénario coécrit par Stéphane Miquel et Alban Vian. Le docu-fiction commandé pour France 3 Normandie est produit par Keren Production de Caen : « La difficulté est qu'il ne reste rien de cette période. Il y a très peu de traces des vikings en Normandie, complète le metteur en scène. Je suis donc parti d'une des quatre copies conservées dans le monde d'un manuscrit écrit par le chroniqueur Dudon de Saint-Quentin à la demande du petit-fils de Rollon dont un exemplaire se trouve à la bibliothèque Villon à Rouen. Ensuite, je me suis associé les compétences de spécialistes comme Pierre Boutet, Jean Renaud, François Neveu et Jean-Marie Lévêque. Il a fallu simplifier une période complexe. Au final, j'ai de la matière pour un film d'1h20 ! »

« Je voulais que ce soit une production 100% normande »

« Nous avons dû faire des repérages pour trouver des lieux avec le style roman, car il n'existe aucun site emblématique, la Normandie est maintenant dominée par l'architecture gothique », explique encore Alban Vian. Le tournage s'est donc effectué « dans l'Abbaye de Bernay, dans l'Eure, La Chapelle Saint-Saturnin au-dessus de l'Abbaye de Saint-Wandrille, en Seine-Maritime, sur le site d'archéologie expérimentale Ornavik à Hérouville-Saint-Clair et au Château de Caen (Calvados), sur le snekkar Dreknor à Carentan, dans la Manche et, faute de Norvège à cause de la crise sanitaire, aux Petites et Grandes Dalles, en Seine-Maritime », énumère le réalisateur.

Tous les acteurs sont Normands comme ici Hervé Boudin dans le rôle de l’Évêque Francon. Keren Productions
Tous les acteurs sont Normands comme ici Hervé Boudin dans le rôle de l’Évêque Francon. Keren Productions  

La distribution aussi ne pouvait être que normande. Ainsi, après un casting rigoureux, Alban Vian a choisi, tout droit sorti du Conservatoire d'Art Dramatique de Rouen, Victor Ovigne pour interpréter le ténébreux héros nordique. Il est accompagné par Vladimir Delaye (Robert de Neustrie), Hervé Boudin (Évêque Francon) et Jean-Claude Duboc (Roi Charles V), des pensionnaires du Théâtre de l'Écho du Robec de Darnétal (près de Rouen). « Je voulais que ce soit une production 100% normande sans régionalisme à outrance. La voix off sera celle d'un célèbre acteur normand, mais je ne peux rien dire pour le moment... »

Les tournages se sont répartis dans toute la Normandie. Keren Productions
Les tournages se sont répartis dans toute la Normandie. Keren Productions  

Après deux années de recherche et d'écriture ainsi que vingt jours de tournage, « Rollon, sur les traces du premier Normand » sera diffusé d'abord sur France 3 Normandie fin janvier 2021, « puis sera mis à la disposition de France Télévision Distribution pour les autres chaînes et l'international, indique Alban Vian. J'aimerais qu'il devienne aussi un support pédagogique pour les écoles, les collèges et les lycées, mais aussi pour des projections avec des historiens. Personnellement, j'en retire une richesse autant sur la connaissance de mes racines que pour le partage avec une équipe qui s'est totalement impliquée. Au final, on ressent que Rollon est plus important que Guillaume le Conquérant, car sans lui rien n'aurait existé ! »