«The Voice Kids» : «Jenifer, j’espère que tu vas te rétablir très vite !»

Un téléviseur connecté en vidéo-conférence avait été installé dans le fauteuil de la coach pour combler son absence pour cause de Covid-19, bouleversant une fillette de son équipe.

 Jenifer est apparue assez peu ce samedi soir dans l’émission (capture écran)
Jenifer est apparue assez peu ce samedi soir dans l’émission (capture écran) TF1

Séquence pas banale ce samedi soir dans « The Voice Kids ». Testée positive jeudi au coronavirus, Jenifer n'a pas été autorisée à s'asseoir dans son fauteuil de coach. Placée à l'isolement, la chanteuse révélée par la « Star Academy » a été contrainte de suivre de chez elle, en direct, la grande finale de la septième saison de la version enfant du télé-crochet de TF1. Mais pour qu'elle puisse remplir sa mission et interagir avec ses poulains, la production avait installé un grand téléviseur au fond de son siège tournant. Les téléspectateurs ont pu la regarder suivre l'émission en visioconférence, bien installée dans le canapé blanc de son salon.

Nikos Aliagas n'a rien caché de la situation. « Vous nous manquez. Vous êtes belle, vous êtes Jenifer ! Vous êtes dans The Voice kids, toujours ! En fait, nous avons équipé son appartement dans le respect des règles sanitaires pour nous permettre de lui parler en toute sécurité. C'est important ! C'est son histoire, c'est son émission ! » a déclaré l'animateur dès les premières minutes, sans jamais prononcer le mot « Covid-19 ».

Pas d'embrassades pour consoler les larmes

Après le passage de Lissandro, l'un des deux talents de Jenifer, Nikos Aliagas a remercié l'habitué Patrick Fiori et Julien Doré, invité de cette finale, d'avoir remplacé Jenifer lors des répétitions. Dans les magnétos enregistrés avant le direct, on voit les deux chanteurs tendre des ordinateurs pour que les enfants entendent les conseils de leur marraine. « Mais c'était génial. Tu as déchiré sur tous les plans je me suis régalé », a-t-elle lancé au petit garçon de 10 ans après sa prestation. Visiblement très fatiguée, Jenifer est cependant peu intervenue lors de cette finale, apparaissant encore moins à l'écran que la co-animatrice Karine Ferri.

Mais le moment d'émotion a eu lieu vers 22h30. Jenifer a éclaté en sanglot lorsque Sara a chanté « Je te promets » de Johnny Hallyday. La petite Blésois de 12 ans a elle aussi beaucoup pleuré en constatant l'émotion de sa coach. « J'espère que tu vas te rétablir très vite. Je t'aime », a lancé la fillette, provoquant les larmes de tout le jury. « Mais oui, je t'aime aussi », lui a répondu Jen'. Avec les gestes barrières, personne n'a pu approcher la jeune fille pour la consoler. « On ne peut pas se prendre dans les bras, c'est la réalité d'aujourd'hui. On le fait avec les yeux, on le fait avec le cœur. », avait prévenu Nikos quelques minutes plus tôt.

Rebecca, 9 ans, grande gagnante

A 22h50, aucun des deux talents de la chanteuse de « Au soleil » n'ont été qualifiés pour la dernière phase de la finale, opposant les quatre meilleurs enfants. C'est Rebecca, 9 ans, venue de Cannes, qui a remporté la grande finale. Mais en raison de l'épidémie, elle aussi n'a pu être étreinte par les coachs partageant sa joie et a dû attendre l'arrivée sur le plateau de ses parents pour pourvoir les prendre dans les bras.

Le Covid-19 s'est invité dans « The Voice Kids ». La saison que TF1 diffuse depuis la fin août a été enregistrée il y a un an. Bien avant que le virus ne fracasse toutes nos habitudes. Depuis deux mois, l'émission nous replongeait donc dans le monde d'avant, sans masque ni gel hydroalcoolique. Samedi soir, en direct, le public dans les gradins était masqué. Et les caches-nez étaient omniprésents dans les magnétos qui résument les répétitions de la semaine. En juin dernier, pour la finale de la version adulte, Lara Fabian n'avait pas pu quitter Montréal pour venir à Paris. Elle était intervenu en duplex. Son visage était alors apparu régulièrement dans des écrans géants mais son fauteuil, lui, était resté vide.