Programme TV du vendredi 5 février : notre sélection

Des gags à la pelle avec le 4e opus de «L’Age de glace», Alain Chabat dans une comédie romantique, ou encore des courses-poursuites et des cascades dans la série «L’Arme fatale»... Voici notre sélection pour votre soirée télé.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Dans « L’Age de glace 4 »,  Manny, Diego et Sid affrontent des pirates en pleine mer pour retrouver les leurs, dont ils ont été séparés par un cataclysme.
Dans « L’Age de glace 4 », Manny, Diego et Sid affrontent des pirates en pleine mer pour retrouver les leurs, dont ils ont été séparés par un cataclysme. Prod

ANIMATION. Toujours aussi givré

A 21h15 sur C8. Quatrième opus de la saga « L'Age de glace », débutée au cinéma en 2002, ce nouveau volet arrivait sur nos grands écrans dix ans plus tard, pour un résultat enthousiasmant, aussi bien artistique que commercial (plus de 6,5 millions d'entrées en France, et deuxième long-métrage le plus vu dans notre pays).

Cette fois, Scrat et ses congénères affrontent des pirates en pleine mer pour retrouver les leurs, dont ils ont été séparés par un cataclysme. L'épisode multiplie les temps forts. Dès le début du film, Scrat, lors d'une de ses courses effrénées pour empêcher sa propre disparition, vingt mille ans avant notre ère, fissure la croûte terrestre et provoque la pire catastrophe de l'ère glaciaire ! La banquise se brise et ses trois amis — Manny le mammouth, Diego le tigre à dents de sabre, et Sid le paresseux, une créature fictive avec un cheveu sur la langue — sont projetés en pleine mer.

On reste babas devant les spectaculaires séquences de tempête, d'éboulements et de combats auxquelles la 3D (au cinéma) donne évidemment beaucoup de réalisme. Le tout mis en relief par des dialogues bourrés d'humour aux références aussi bien contemporaines (les films « Pirates des Caraïbes ») que plus anciennes (le périple de nos héros n'est pas sans évoquer « L'Odyssée », de Homère). Comme à l'habitude, la version française de ces nouvelles aventures animalières est aussi particulièrement soignée. A l'évidence, Elie Semoun, Gérard Lanvin et Vincent Cassel ont eux aussi fondu pour « l'Age de glace 4 ».

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

« L'Age de glace 4 : La Dérive des continents », film d'animation américain de Steve Martino et Mike Thurmeier (2012), avec les voix en VF de Gérard Lanvin, Elie Semoun, Vincent Cassel, Christophe Dechavanne… (1h34)

SÉRIE. Duo explosif

(De g. à d.) Damon Wayans et Clayne Crawford  dans la   série américaine de Matt Miller « L’Arme fatale ». Prod
(De g. à d.) Damon Wayans et Clayne Crawford dans la série américaine de Matt Miller « L’Arme fatale ». Prod  

A 21h05 sur TMC. Diffusée à partir de 2017 sur TF 1, la série « l'Arme fatale », adaptée de la saga cinématographique, reprend depuis le début sur TMC. C'est un bonheur de retrouver les personnages de Martin Riggs et Roger Murtaugh, incarnés par Clayne Crawford et Damon Wayans. Le duo explosif – un flic veuf, tête brûlée avec un penchant pour l'alcool, et son partenaire à peine remis d'une crise cardiaque – va parfaitement au duo d'acteurs qui parvient (presque) à faire oublier le tandem des films, Mel Gibson - Danny Glover. Courses-poursuites, explosions et cascades en série, « l'Arme fatale » en met plein les yeux. Mais les intrigues brillent également par l'éventail des registres abordés. L'humour est évidemment au rendez-vous et, à l'inverse, le personnage de Martin Riggs, dévasté par la perte de son épouse, réserve des scènes déchirantes. Ce cocktail savamment dosé, mêlé à la partition classique de la série policière où chaque épisode aborde une nouvelle enquête, fait de cette « Arme fatale » une fiction réjouissante et grand public.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

« L'Arme fatale », série américaine de Matt Miller (2016-2019) avec Clayne Crawford, Damon Wayans, Keesha Sharp… Saison 1, épisodes 1 à 4/18 (4 x 42 minutes)

DIVERTISSEMENT. A deux, c'est mieux

A 21h05, sur France 3. Que serait Dechavanne sans Carmouze ? Ou Véronique sans Davina ? Profitez du confinement pour faire une vraie soirée familiale à l'ancienne. Installez-vous tous devant le petit écran ce soir, même avec les petits derniers. Génération par génération, depuis les années 1960, l'émission balaie cinq décennies d'émissions présentées ou animées par des duos, souvent formés par hasard, mais rapidement entrés dans le cœur des Français. Certains, comme Omar Sy ou José Garcia, deviendront même des stars du cinéma. Les plus jeunes comme leurs grands-parents vont adorer retrouver Guy Lux et Zitrone, Cabu et Dorothée, Ardisson et Baffie ou, plus récemment, Catherine et Liliane. Car ils sont inoubliables, les fous rires de Denise Fabre et Garcimore, tout comme les recettes de Micheline et Maïté, ou les provocations de Baffie et Ardisson. Grâce à des archives mitonnées aux petits oignons, décryptées par les intéressés, on navigue entre rire et nostalgie. Et c'est un vrai régal.

Newsletter La liste de nos envies
Nos coups de cœur pour se divertir et se cultiver.
Toutes les newsletters

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4,5/5

« Les duos mythiques de la télévision », divertissement inédit de Christophe David. (2h17).

ROMANCE. Nos amis les réseaux

Alain Chabat. /Rectangle Productions
Alain Chabat. /Rectangle Productions  

Restaurateur au Pays basque, Stéphane, la soixantaine, mène une vie tranquille. Il a plein de copains, une ex-femme et deux grands fils qu'il aime, même s'il ne les connaît pas si bien. Et tous les jours, il discute avec Soo, une Sud-Coréenne rencontrée sur Instagram. Un jour, sans prévenir cette dernière, il décide de s'envoler pour Séoul… Tour à tour drôle puis mélancolique, assez profond, « #JeSuisLà » est à la fois le portrait d'un homme un peu perdu et une réflexion sur la solitude et l'identité à l'heure des réseaux sociaux. Le scénario reste un peu suspendu (le spectateur n'obtient pas de réponses à toutes ses questions…), mais Alain Chabat apporte à son personnage tellement de tendresse et de poésie qu'il nous embarque dans ce voyage plein de charme et d'imprévu.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

« #JeSuisLà », comédie romantique française d'Eric Lartigau (2020), avec Alain Chabat, Doona Bae, Blanche Gardin, Ilian Bergala… (1h38).

COMÉDIE. Le pouvoir d'en rire

A 21h05 sur Chérie 25. « Tacatacatac ! Tacatacatac ! Tchac ! Tchac ! Tchac ! » Alexandre Taillard de Worms, inspiré de Dominique de Villepin lorsqu'il était ministre des Affaires étrangères, ne s'encombre pas de langage diplomatique. Il préfère les onomatopées quand il s'adresse à son conseiller en langage chargé d'écrire ses discours, comme on le voit dans « Quai d'Orsay », adapté de la BD d'Abel Lanzac et Christophe Blain. Le locataire du Quai y est incarné par un Thierry Lhermitte impeccable. Raphaël Personnaz est sa plume. Dans le costume du directeur de cabinet, Niels Arestrup est sensationnel. Tavernier réussit une comédie politique rythmée, très grand public. L'extravagance de Taillard de Worms, ses envolées, ses portes claquées ne cessent d'appeler le sourire, mais pas seulement, car Abel Lanzac n'est autre que le pseudonyme d'Antonin Baudry, ancien conseiller de Dominique de Villepin, qui n'a donc rien inventé de son expérience.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

« Quai d'Orsay », comédie française de Bertrand Tavernier (2013), avec Thierry Lhermitte, Raphaël Personnaz, Niels Arestrup… (1h53)