Programme TV du mardi 2 février : notre sélection

«Le Cas Richard Jewell», un film coup de poing signé Clint Eastwood, «Il a déjà tes yeux», une comédie avec Aïssa Maïga et Lucien Jean-Baptiste, un documentaire sur la malbouffe… Voici nos idées pour votre soirée télé.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Paul Walter Hauser crève l’écran dans « Le Cas Richard Jewell», un film coup de poing de Clint Eastwood.
Paul Walter Hauser crève l’écran dans « Le Cas Richard Jewell», un film coup de poing de Clint Eastwood. Prod

DRAME. Un héros américain

A 21h10, sur Canal +. Obèse, renfermé, mais intelligent, Richard Jewell a toujours rêvé d'entrer dans la police. Mais ce vieux garçon qui vit toujours chez sa mère doit se contenter d'un emploi de vigile dans la sécurité. Lors des Jeux olympiques d'Atlanta, en 1996, il découvre un sac suspect, contenant une bombe, dans un parc où se déroule un concert. Grâce à lui, le lieu est évacué, et le carnage évité. Célébré comme un héros, Jewell se retrouve pourtant rapidement suspecté d'avoir lui-même déposé l'engin explosif afin de connaître son heure de gloire. Les médias se déchaînent, tandis que le FBI mène une enquête uniquement à charge. Heureusement, le vigile contacte Watson Bryant, un avocat non conformiste qu'il a connu quelques années auparavant…

S'inspirant de faits réels, Clint Eastwood réussit, à 89 ans, un nouveau film coup de poing, qui met sur le gril autant les médias que la police de son pays. Son film a d'ailleurs créé la polémique aux Etats-Unis, car il montre par exemple la journaliste, qui a elle aussi vraiment existé mais est décédée depuis, obtenir l'information sur la culpabilité éventuelle de Jewell d'un agent du FBI avec qui elle passe la nuit…

Encore une fois, après « La Mule », « Sully » ou « American Sniper », Eastwood a su mettre la main sur une belle histoire humaine, qu'il raconte avec talent et en mettant en scène des personnages touchants. La palme à Paul Walter Hauser, inconnu par chez nous et à peine plus célèbre dans son pays, qui crève l'écran dans le rôle de ce vigile zélé, souvent casse-pieds et tête de mule, totalement dépassé par les événements. Sans oublier Kathy Bates (« Misery »), nommée aux Oscars pour le meilleur second rôle féminin, excellente dans la peau de la mère de Jewell.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Le Cas Richard Jewell», drame américain de Clint Eastwood (2 019), avec Paul Walter Hauser, Sam Rockwell, Kathy Bates, Olivia Wilde… (2h09)

DOCUMENTAIRE. Haro sur le cordon-bleu

A travers l’analyse de la fabrication industrielle du cordon-bleu, le documentaire interroge médecins, chercheurs et professionnels. Capa Tv
A travers l’analyse de la fabrication industrielle du cordon-bleu, le documentaire interroge médecins, chercheurs et professionnels. Capa Tv  

A 21 heures sur Arte. Dans « L'aile ou la cuisse », en 1976, Coluche et Louis de Funès dénonçaient déjà les procédés douteux de Tricatel, géant fictif de l'agroalimentaire qui sacrifiait la nourriture saine au profit de juteux bénéfices. Quarante-quatre ans plus tard, ce documentaire confirme que la situation n'a cessé de s'aggraver, mettant en danger la vie même des consommateurs dès leurs premières années. Dioxine de titane, emballages, nitrites…

A travers l'analyse de la fabrication industrielle du fameux cordon-bleu qui ravit petits et grands, l'enquête interroge médecins, chercheurs et professionnels. Ces professionnels décryptent les actuels procédés de production de ce mets - qui intègre jusqu'à 30 ingrédients pour la plupart chimiques et dangereux! - mais rassurent aussi sur le (long) cheminement de ce secteur d'activité pour mettre en avant des produits finis plus sains. Comme ce producteur du Pas-de-Calais qui fabrique ce plat avec seulement 5 éléments naturels. Espoir!

Newsletter La liste de nos envies
Nos coups de cœur pour se divertir et se cultiver.
Toutes les newsletters

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4,5/5

«La grande malbouffe», documentaire français de Martin Blanchard et Maud Gangler (2020). (1h30)

COMÉDIE. Un beau bébé

A 21h15, sur C8. Mariés est très amoureux, Paul, qui est antillais, et Sali, d'origine sénégalaise, seraient comblés s'ils avaient un enfant. Le jour où leur demande d'adoption est enfin acceptée, une drôle de surprise les attend. Le bébé de 6 mois qui leur a été attribué, Benjamin, est blond avec des yeux très bleus. Sali redoute d'annoncer la nouvelle à ses parents, assez traditionalistes. D'autres péripéties attendent le couple, qui vont compliquer cette adoption peu banale…

Lucien Jean-Baptiste, révélé avec « Ma Première Étoile », traite avec « Il a déjà tes yeux », sorti en 2016, d'un sujet sensible. A quelques répliques irrésistibles s'ajoutent un éventail de situations, leurs blocages, leurs préjugés, traités avec habileté. Aucune ironie, aucune acrimonie, encore moins de vulgarité. Ici, la vérité sort de la bouche des parents. Si la fin est un peu moins écrite, tout est bien vu dans cette comédie.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Il a déjà tes yeux», comédie française de Lucien Jean-Baptiste (2016), avec Aïssa Maïga, Lucien Jean-Baptiste, Zabou Breitman, Vincent Elbaz, Marie-Philomène Nga… (1h30).

Documentaire : le plastique jusqu'à l'indigestion

Le documentaire « Plastique, la menace toxique » nous livre aussi quelques conseils de bon sens pour éviter le plastique omniprésent.  17 Juin Media
Le documentaire « Plastique, la menace toxique » nous livre aussi quelques conseils de bon sens pour éviter le plastique omniprésent. 17 Juin Media  

A 20h50 sur France 5. Matière un temps révolutionnaire, elle est devenue totalement délétère par s on usage massif et inconsidéré. Plus du tout fantastique, toxique pour l'homme et la planète, le plastique est partout, se recycle pour certains, mais pas tous, met des décennies à se dégrader, pollue la nature, les mers et les terres, mais aussi l'atmosphère. On en retrouve jusque dans les précipitations au-dessus des Pyrénées… On en ingère, on en respire… Et quand l'une des substances est bannie parce qu'on a identifié ses dangers, le Bisphénol A par exemple, c'est pour la remplacer par d'autres dont on ignore tout mais de premières études indiquent que ce pourrait être pire… « On ne pourra pas dire que nous ne sommes pas des cobayes », lâche un spécialiste. Ça fait frémir.

En plus de lister les points noirs du dossier, ce documentaire très didactique dans son approche, bien documenté, livre aussi quelques conseils de bon sens pour éviter le plastique omniprésent. Avant une vraie prise de conscience et un changement radical, parce que nécessaire.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Plastique, la menace toxique», documentaire français de Ludivine Favrel (2020). 52 minutes.

FANTASTIQUE. Il était une fois avant Blanche Neige

A 21h05, sur TFX. Une suite de « Blanche-Neige »… sans Blanche-Neige. C'est un peu l'idée du « Chasseur et la Reine des glaces ». Sorti en 2016, il fait suite à « Blanche Neige et le Chasseur », gros succès en salles. Mais ce second long-métrage fait un pas en arrière, en racontant une histoire avant l'arrivée de Blanche-Neige. Cette fois, sa belle-mère, la maléfique Ravenna, assoiffée de pouvoir, trahit sa sœur Freya, capable de geler un adversaire instantanément, contrainte de quitter le royaume.

L'affrontement entre les deux actrices Charlize Theron et Emily Blunt est l'un des moments forts de ce blockbuster, à la fois spectaculaire et efficace.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

«Le Chasseur et la Reine des glaces», film fantastique américain de C. Nicolas-Troyan (2016) avec Charlize Theron, Emily Blunt… (1h50)