Programme TV du jeudi 19 novembre : notre sélection

«Inglourious Basterds» de Quentin Tarantino avec Brad Pitt et Mélanie Laurent, «Zodiac» ou l’histoire vraie d’un tueur en série, «Sexe entre amis», une comédie avec Justin Timberlake et Mila Kunis… voici notre sélection télé pour ce jeudi soir.

 « Inglourious Basterds » de Quentin Tarantino, Brad Pitt est le lieutenant américain Aldo Raine qui dirige un commando de soldats juifs « scalpeurs » de nazis…
« Inglourious Basterds » de Quentin Tarantino, Brad Pitt est le lieutenant américain Aldo Raine qui dirige un commando de soldats juifs « scalpeurs » de nazis… DR

FILM. On refait l'histoire

A 21h05 sur France 3. En France, durant la Seconde Guerre mondiale. Le lieutenant américain Aldo Raine ( Brad Pitt ), qui dirige un commando de soldats juifs « scalpeurs » de nazis, décide, avec l'appui d'une femme agent double, de participer à un complot contre des SS de haut rang. De son côté, une jeune femme juive, Shosanna Dreyfus (Mélanie Laurent), ourdit sa vengeance contre l'impitoyable colonel Landa (Christoph Waltz) qui a décimé sa famille…

« Il était une fois… » : en débutant « Inglourious Basterds » par cette formule magique, Quentin Tarantino s'affranchit de la réalité, de l'histoire et s'aventure dans un monde parallèle et meilleur, qui serait celui du cinéma. Le réalisateur de « Pulp Fiction » filme la France rurale comme l'Ouest américain dans un western spaghetti. Il livre plusieurs scènes d'anthologie. Une, d'une tension extrême, ouvre le film. Plus tard, on se prend à sourire, par exemple lorsque Brad Pitt tente de parler allemand. Surtout, Tarantino offre à une héroïne juive l'occasion de régler son compte au IIIe Reich. C'est drôle, violent, surprenant, sidérant.

Gros succès commercial (plus de 2,8 millions d'entrées en France, c'est le troisième plus gros succès de Tarantino dans notre pays), le film est aussi plébiscité par la critique, qui souligne la prestation de Christoph Waltz. Résultat, ce dernier décroche, entre autres, un prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes et un Oscar du meilleur second rôle ! « Inglorious Basterds » marque aussi les débuts de Mélanie Laurent à Hollywood, qui poursuivra par la suite une carrière fructueuse des deux côtés de l'Atlantique.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Inglourious Basterds», film de guerre américain de Quentin Tarantino (2009), avec Brad Pitt, Mélanie Laurent, Christoph Waltz, Michael Fassbender… (2h28)

THRILLER. Sous le signe du tueur

 Robert Downey Jr. (Paul Avery, le journaliste). Warner Bros
Robert Downey Jr. (Paul Avery, le journaliste). Warner Bros  

A 21 heures sur TF 1 Séries films. En 1969, les journalistes du San Francisco Chronicle reçoivent la première lettre d'un tueur en série surnommé Zodiac. Une enquête au long cours commence alors, sous forme d'un jeu de piste semé de messages codés et au fil duquel les victimes se multiplient. Au sein de la rédaction du quotidien, le jeune dessinateur de presse Graysmith développe une obsession pour l'affaire. Avec ce film inspiré du tueur du Zodiaque, qui a sévi aux Etats-Unis dans les années 1960 et 1970, David Fincher rend palpable à l'écran sa fascination pour les tueurs en série. Sa mise en scène ultra-précise, qui privilégie le temps à l'action, prouve que la sobriété peut avoir un effet bien plus puissant que l'accumulation d'artifices. Devant sa caméra, le trio d'acteurs formé par Jake Gyllenhaal (le dessinateur), Robert Downey Jr (le journaliste aguerri) et Mark Ruffalo (le flic) est à son meilleur.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Zodiac», thriller américain de David Fincher (2007), avec Jake Gyllenhaal, Robert Downey Jr., Mark Ruffalo, Anthony Edwards… (2h40)

DOCUMENTAIRE. Esprits de corps

A 20h50 sur France 5. Saviez-vous que si on mettait bout à bout tous les éléments de votre système sanguin, on obtiendrait de quoi entourer deux fois la circonférence de la Terre, soit 80 000 km ? Et tous les conduits qui irriguent de sang absolument tous nos organes ne sont qu'une petite partie des outils qui servent à nos organes à communiquer entre eux, nous dévoile ce documentaire inédit bâti sur cette idée insolite : notre corps est un réseau social dont les participants ne s'arrêtent jamais. Sauf qu'ici, pas de Tweeter, de Facebook ou de WhatsApp, mais les reins, le cerveau, la moelle épinière ou nos os qui, oui, se parlent, échangent des informations et y réagissent. Images de synthèse et vues ahurissantes prises au microscope électronique agrémentent ce voyage fantastique, une vraie aventure intérieure dont nous sommes tous les héros sans le savoir.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

«Notre corps, ce réseau social», documentaire franco-japonais inédit de Pierre-François Gaudry. (1h25)

COMÉDIE. L'amour, pas les sentiments

« Sexe entre amis » avec Justin Timberlake et Mila Kunis. DR
« Sexe entre amis » avec Justin Timberlake et Mila Kunis. DR  

A 21h05 sur TFX. Peut-on faire l'amour entre amis juste pour la beauté du geste? Jamie, chasseuse de têtes pour un cabinet de recrutement, et Dylan, directeur artistique, en sont convaincus, et décident d'étancher leur soif de sexe ensemble, sans risque de complication sentimentale. Ode aux corps parfaits de ses interprètes, Justin Timberlake et Mila Kunis, cette comédie cool et sexy mettrait un mort d'humeur égrillarde. Comme on rit pas mal au passage, on pardonnera la maladresse des inévitables séquences émotion qui finissent par pointer leur nez. On leur avait pourtant bien dit de rester amis!

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

«Sexe entre amis», comédie américaine de Will Gluck (2011), avec Justin Timberlake, Mila Kunis, Woody Harrelson, Patricia Clarkson… (1h44)

COMÉDIE. La vérité, on en redemande

A 21h05 sur W 9. Cette comédie drôle et chaleureuse nous entraîne dans le quartier du Sentier, à l'époque siège de petites entreprises textiles dirigées par des juifs. Eddie ( Richard Anconina ) qui, lui, n'est pas originaire de ce petit monde, s'invente un personnage pour décrocher un travail chez Victor (Richard Bohringer). Il se lie avec un groupe de jeunes ambitieux, parmi lesquels Dov (Vincent Elbaz) et Serge (José Garcia)… Cette troupe d'acteurs épatants, qui comprend aussi Bruno Solo et le regretté Elie Kakou, déroule dès lors une série de gags mémorables. Enorme succès en salles lors de sa sortie (près de 5 millions d'entrées), « La Vérité si je mens! » donnera lieu à deux suites et une préquelle, celle-ci sortie l'an dernier.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

«La Vérité si je mens !», comédie française de Thomas Gilou (1997), avec Richard Anconina, Richard Bohringer, Vincent Elbaz… (1h40)