Programme TV du dimanche 15 novembre : notre sélection

Un James Bond avec Daniel Craig, un film d’action avec Bruce Willis, la comédie culte «S.O.S. Fantômes»… voici notre sélection télé pour ce dimanche soir.

 Daniel Craig est James Bond dans le 22e volet des aventures de l’espion britannique, «Casino Royale».
Daniel Craig est James Bond dans le 22e volet des aventures de l’espion britannique, «Casino Royale». Jay Maidment/Danjaq, LLC, U

FILM. Daniel Craig fait sauter la banque

A 21h05 sur France 2. Après le départ de Pierce Brosnan, qui joue James Bond pour la quatrième et dernière fois en 2002 dans « Meurs un autre Jour », la question se pose : comment faire du neuf avec du vieux? Mais le 22e volet des aventures de l'agent secret britannique, « Casino Royale », relève brillamment le défi. Côté fondamentaux, les producteurs choisissent d'adapter le tout premier roman d'Ian Fleming, paru en 1953, pourtant déjà utilisé dans une parodie de 1967 qui reprenait le titre, mais que tout le monde a oublié.

Puis ils passent l'icône à la broyeuse. Pour la première fois, en effet, 007 est blond aux yeux bleus, et il ressemble davantage à un voyou qu'à un gentleman. L'heureux élu se nomme Daniel Craig et dégage, comparé à ses prédécesseurs une élégance rugueuse et sauvage. Un choc pour beaucoup mais les amateurs de romans, eux, trouvent que l'acteur colle d'un peu plus près au héros original créé par Fleming. Pour le reste, ce James Bond nouvelle formule n'abuse pas des gadgets. C'est du brut, version non allégée, avec camions-citernes fous, scène de torture audacieuse et partie de poker en forme de grand huit mental, face à l'excellent Danois Mads Mikkelsen dans le rôle du méchant. La construction est ultra-élaborée avec, dès les premières séquences, une course-poursuite sur un site industriel qui met en valeur le Français Sébastien Foucan, mi-Marsupilami, mi-yamakasi. Autre cocorico, la prestation d'Eva Green qui crève l'écran et reste une Bond Girl d'anthologie.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 5/5

«Casino Royale», film d'espionnage américano-britannique de Martin Campbell (2006), avec Daniel Craig, Eva Green, Mads Mikkelsen, Caterina Murino… 2h24.

ACTION. Vengeance amère

Bruce Willis dans «Death Wish»./2017 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc.
Bruce Willis dans «Death Wish»./2017 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc.  

A 21h05 sur TF1. Après un cambriolage qui dérape, Paul Kersey, chirurgien tranquille de Chicago, perd sa femme tandis que sa fille se retrouve dans le coma. Meurtri et armé d'un pistolet, il ne laissera pas ce massacre impuni… A travers ce remake d' « Un Justicier dans la ville » (1974), on retrouve une intrigue convenue où un père de famille veut venger la mort des siens. Heureusement, le réalisateur Eli Roth, qui a fait ses premiers pas dans l'horreur choc (« Hostel » et sa suite) signe une mise en scène nerveuse et des scènes d'action efficaces. Kersey, ce vengeur qui se fait justice, est-il un héros ou un criminel? Le long-métrage entretient tout le long l'ambiguïté sur la question, notamment via des séquences télévisées où des témoins prennent parti, dans un sens ou l'autre. Mais au moins se poste-t-il la question, ce que le film originel et ses suites (pas moins de quatre!) ne faisaient pas…

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

«Death Wish», film d'action américain d'Eli Roth (2018), avec Bruce Willis, Vincent D'Onofrio, Dean Norris… 1h47

THRILLER. Génie du crime

Stephen Baldwin, Benicio del Toro, Gabriel Byrne et Kevin Spacey dans « Usual Suspect »./MGM
Stephen Baldwin, Benicio del Toro, Gabriel Byrne et Kevin Spacey dans « Usual Suspect »./MGM  

A 20h55 sur Arte. Un massacre se produit dans le port de Los Angeles à bord d'un cargo argentin censé transporter pour 91 millions de dollars de cocaïne. Interrogé par le FBI, l'un des seuls survivants, un petit truand boiteux du nom de Verbal Kint, dévoile l'enchaînement d'événements qui l'ont conduit à participer à cette opération suicide avec quatre autres malfrats, tous manipulés par un mystérieux parrain turc, Keyser Söze, une légende criminelle que la police n'a jamais pu identifier. Mais qui est Keyser Söze? Ce tueur tout-puissant existe-t-il vraiment? Tourné en un mois avec un petit budget de 6 millions de dollars, ce film de Bryan Singer sorti en 1995 est un des plus brillants thrillers de tous les temps. Sur un scénario machiavélique, Singer tisse une intrigue intelligente et ultra-musclée, poussant le suspense à un degré rarement atteint au cinéma. Le film doit aussi sa réussite à son formidable casting : Kevin Spacey (Oscar du meilleur second rôle), Gabriel Byrne, Benicio del Toro, Stephen Baldwin. Tous doivent aussi à « Usual Suspects » d'être passés du statut d'acteurs ordinaires à celui de stars internationales.

NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Usual suspects», thriller américain de Bryan Singer (1995), avec Gabriel Byrne, Kevin Spacey, Chazz Palminteri, Stephen Baldwin… 1h45.

COMÉDIE. La menace fantôme

Harold Ramis, Dan Aykroyd, Bill Murray et Ernie Hudson dans «S.O.S. Fantômes»./1984 Columbia Pictures Industries, Inc. All Rights Reserved.
Harold Ramis, Dan Aykroyd, Bill Murray et Ernie Hudson dans «S.O.S. Fantômes»./1984 Columbia Pictures Industries, Inc. All Rights Reserved.  

A 21h05 sur Gulli. Trois jeunes parapsychologues new-yorkais, radiés de leur université, décident d'ouvrir une agence d'investigation paranormale pour chasser les mauvais esprits. Ça tombe bien, les fantômes, spectres et autres ectoplasmes pullulent dans la ville. Film culte, « S.O.S. Fantômes » a beau avoir vieilli par moments, il reste un mélange très réussi de comédie et de fantastique. Les dialogues sont excellents, la musique inoubliable et l'interprétation impeccable : Sigourney Weaver y est resplendissante, tout comme Bill Murray, qui démontrait ici toute l'étendue de son génie comique pince-sans-rire.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«S.O.S. Fantômes», comédie américaine d'Ivan Reitman, avec Bill Murray, Dan Aykroyd, Harold Ramis, Sigourney Weaver (1984)…1 h 45

MAGAZINE. Des recettes à succès

La raclette, star des repas d’hiver./LP/Aurélie Ladet
La raclette, star des repas d’hiver./LP/Aurélie Ladet  

A 21h05 sur M 6. L'hiver, le froid, le confinement … Tous les ingrédients sont réunis pour se faire une « raclette party ». En pleine explosion, le marché du fromage fondu s'avère juteux et rentable. Du petit éleveur de Savoie aux gros producteurs en passant par les fromagers, les grandes surfaces ou les fabricants d'appareils, toute la filière y trouve son compte, comme tend à le prouver le magazine phare de la Six en révélant « les secrets d'une recette qui fait fondre les Français ».

Le business des champignons peut aussi rapporter gros, selon le volet « Cèpes, girolles et champignons sauvages : quand la terre fait pousser de l'or ». En Espagne, on se battrait presque pour ramasser et vendre les cèpes. En France, la morille, champignon le plus cher après la truffe, attise également les convoitises et suscite des vocations. Mais on ne la dompte pas aussi facilement.

Ce serait sûrement plus simple de se lancer dans la galette à en croire le reportage « Fourrées, roulées, emportées : le carton des nouvelles crêpes fast-food ».

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

«Capital. Simples, pas chers et gourmands : enquête sur les plats préférés des Français», magazine présenté par Julien Courbet (2 h 5)