«Pékin Express» : un accident mortel sur le tournage

En déviant de sa route, un automobiliste de 82 ans a percuté une voiture de candidats et un véhicule de la production du jeu d’aventures de M 6. Il est décédé de ses blessures à l’hôpital.

 La course arbitrée par Stéphane Rotenberg a été stoppée une journée après l’accident survenu le 21 septembre en Turquie.
La course arbitrée par Stéphane Rotenberg a été stoppée une journée après l’accident survenu le 21 septembre en Turquie. M 6/Patrick Robert

Drapeau noir sur « Pékin Express ». En plein tournage, le 21 septembre en Turquie, deux étapes avant le dénouement, un automobiliste de 82 ans a dévié de sa route et percuté de face la voiture d'une équipe de candidats pris en stop ainsi que le véhicule de la production qui suivait derrière, du côté de la cité balnéaire d'Antalya, au sud du pays.

La chaîne a attendu d'avoir le rapport de police, qui dédouane la production, avant de communiquer sur les circonstances de ce drame. Rapport que nous avons également pu consulter dans lequel est indiqué que les chauffeurs de l'émission « n'avaient commis aucune violation » du Code de la route. « Cela s'est produit dans une côte, nos voitures roulaient à 57 km/h sur une route limitée à 80, précise un cadre de M 6. Et tous avaient des ceintures de sécurité. »

Deux candidats sortis du jeu

Sous le choc de l'accident, les deux participants ont été blessés, tout comme le cadreur, et sortis du jeu sur décision médicale. L'un d'eux, qui a reçu des points de suture, a été hospitalisé trois nuits. Il a pu effectuer des examens approfondis (IRM, scanner) avant d'être rapatrié en France et de bénéficier d'un soutien psychologique. Le chauffeur turc mis en cause est, lui, décédé des suites de ses blessures à l'hôpital, sans que l'on connaisse les raisons de son écart de conduite. « Des études toxicologiques ont été réalisées sur la victime, mais seuls les membres de la famille ont accès à ces informations », ajoute un responsable de la chaîne, qui apporte « tout son soutien à la famille endeuillée ».

Sur place, la course arbitrée par Stéphane Rotenberg a été stoppée une journée avant de reprendre son cours et d'aller à son terme, à Istanbul. Ce n'est pas le seul imprévu de cette quatorzième édition de « Pékin Express » qui peine à être bouclée. A cause de la pandémie de Covid-19, le tournage avait déjà été interrompu une première fois en Ethiopie, en mars dernier. Compte tenu des restrictions sanitaires, la production avait alors dû revoir son parcours et se rabattre sur l'Europe. Exit l'Afrique et le final à Dubaï! C'est en Grèce que les candidats sont repartis sur les routes début septembre, avant de rejoindre la Turquie.