Opéré du cœur, Michel Drucker repousse sa rentrée télé

En convalescence, le présentateur vedette de « Vivement dimanche » ne compte pas arrêter ses émissions pour autant. France Télévisions est prête à patienter.

 Michel Drucker a dû subir une opération du cœur dans un hôpital parisien, ce samedi. « Elle s’est bien passée », confie la présidente du service public Delphine Ernotte-Cunci.
Michel Drucker a dû subir une opération du cœur dans un hôpital parisien, ce samedi. « Elle s’est bien passée », confie la présidente du service public Delphine Ernotte-Cunci. LP/Aurélie Ladet

Quand nous avons voulu prendre des nouvelles de Michel Drucker fin août et lui demander si tout allait bien, celui-ci n'a pas répondu à notre SMS. Pas son genre. Même pas du tout. On comprend mieux pourquoi, maintenant. D'après nos informations, le présentateur vedette de France Télévisions, qui vient d'avoir 78 ans le 12 septembre, a dû subir une opération du cœur dans un hôpital parisien, ce samedi matin. Objectif : lui déboucher les artères coronaires, qui ont pour rôle de vasculariser le muscle cardiaque, afin de prévenir tout infarctus. Rien à voir avec le Covid-19. « Heureusement, l'intervention chirurgicale de Michel s'est bien passée. Il est combatif et le moral est bon, nous confie la présidente du service public Delphine Ernotte-Cunci, qui a pu lui rendre visite dans la journée. Cette annonce va être un choc pour son public, mais il tient à rassurer tout le monde. »

Tout a basculé cet été, quand Michel Drucker, accro au vélo de route qu'il pratique dans le massif des Alpilles (Bouches-du-Rhône), où il a fait construire sa résidence secondaire, a de sérieux et inhabituels signes d'essoufflement. Dans la foulée, son médecin traitant lui conseille de mettre la pédale douce et surtout de faire une batterie de tests pour en déterminer la cause.

Une semaine, déjà, qu'il était à l'hôpital dans le plus grand secret avant l'intervention de samedi. Et sa convalescence prendra du temps. Pas de reprise de « Vivement dimanche » et « Vivement dimanche prochain » le 18 octobre en début d'après-midi sur France 2, comme initialement prévu après des semaines de Tour de France et de Roland Garros : le tournage du vendredi 2 octobre au mythique studio Gabriel vient d'être annulé. Ce jour-là, Michel Drucker avait pourtant prévu de recevoir sur son canapé rouge une flopée de personnalités : du comédien Laurent Laffite au chanteur et juré de « The Voice Kids » Patrick Fiori en passant par les humoristes Roland Magdane et Camille Chamoux.

Pas question de parler de lui au passé

« Michel a besoin de repos. Il ne sera pas à l'antenne pendant encore quelques semaines, précise Stéphane Sitbon-Gomez, le nouveau patron des programmes et des antennes de France Télévisions, qui a également échangé avec le taulier du PAF. Nous allons attendre qu'il soit complètement rétabli. » Un, deux, trois mois? Une saison? « Le temps qu'il lui faudra. En attendant, nous allons diffuser des best of de Vivement dimanche, poursuit le successeur de Takis Candilis. On a beaucoup de matière, comme le dernier entretien de Jacques Chirac, par exemple. »

Mais pas question de parler de Michel Drucker au passé. À peine réveillé de son opération, le plus hypocondriaque des animateurs télé a évoqué son monde d'après. « Il est très content de la présence de la navigatrice et femme politique Maud Fontenoy dans Vivement dimanche et envisage de mettre encore plus l'accent sur l'écologie dans ses émissions, poursuit Stéphane Sitbon-Gomez, pour qui l'incontournable animateur du dimanche fait partie de l'ADN de la télévision publique. Michel nous a également parlé de ses projets de spéciales, dont un encore très confidentiel. »

Et ce n'est pas tout, le confesseur des stars a profité de son temps disponible pour regarder avec attention les programmes de la rentrée, comme la nouvelle série « Laetitia », retraçant la vie et le meurtre de Laëtitia Perrais par Tony Meilhon en 2011 à Pornic (Loire-Atlantique), qui a conquis 3,7 millions autres téléspectateurs lundi dernier sur France 2. En expert hors catégorie, Michel Drucker, qui a débuté sa carrière en 1964 à l'ORTF, a également prodigué ses conseils avisés à la direction de France Télévisions pour préparer au mieux la rentrée de janvier 2021. « Michel ne peut pas rester en place, ajoute Delphine Ernotte-Cunci. Sa vie, c'est la télé. Il est chez lui à France Télévisions, c'est sa maison. »