Nicole Ferroni devient cheffe de bande sur Téva

L’humoriste prend ce vendredi soir les commandes de «Piquantes !», un nouveau talk-show hebdomadaire sur la chaîne du groupe M 6.

 Dans « Piquantes  ! », Nicole Ferroni (3e à gauche) sera entourée de Christine Berrou, Laura Domenge, Thais, Constance, Florence Mendez, Elodie Arnould et Alexandra Pizzagali (de gauche à droite), et d’Elodie Poux.
Dans « Piquantes ! », Nicole Ferroni (3e à gauche) sera entourée de Christine Berrou, Laura Domenge, Thais, Constance, Florence Mendez, Elodie Arnould et Alexandra Pizzagali (de gauche à droite), et d’Elodie Poux. Teva/Aurelie LAMACHERE

On la joint ce jeudi dans un train, arrêté depuis deux heures du côté de Marmande (Lot-et-Garonne) alors qu'elle tente de rejoindre Toulouse. « J'ai le temps, du coup! lance en riant Nicole Ferroni. Je joue ce vendredi soir à Toulouse en passant entre les gouttes juste avant le couvre-feu! » Autre chance : « Piquantes! », le nouveau talk-show lancé ce vendredi soir sur Téva (à 22h40) où elle sera cheffe d'une bande de femmes humoristes dernière génération, a été enregistré mercredi.

Avant d'accepter la proposition de Téva et de Studio 89 qui produit l'émission, la chroniqueuse de France Inter avait détaillé dans un long mail ce qu'elle n'aimait pas à la télévision, à commencer par le diktat de l'audience, les pressions sur le contenu. « Je ne veux pas me sentir en porte-à-faux. J'ai envie d'avoir le droit de me tromper. Et puis, il m'est arrivé à la télé qu'on me dise que mes chroniques étaient un peu frontales. Or, on vient justement me chercher pour ne pas être lisse ».

«On peut, si on veut, parler de sujets tabou, être corrosives»

C'est d'ailleurs tout l'enjeu de « Piquantes! » : donner la parole à des femmes garanties sans filtres autour d'un invité, Thomas Dutronc pour la première. Constance, Élodie Poux, Alexandra Pizzagali, Thaïs, Laura Domenge, Élodie Arnould, Christine Berrou et Florence Mendez décortiqueront l'actualité à leur façon. « J'en connaissais certaines, je découvre les autres. Dans l'humour, il y a les très favorisés et les précaires. Le but est aussi de mettre en avant des talents moins connus, avance Nicole Ferroni. Certaines vont faire des billets d'humeur, d'autres incarner un personnage comme Mélania Trump qui nous rendra visite grâce à Constance. On parlera de tout, de la politique aux choses insolites. Moi, je lance l'émission avec une petite introduction, distribue la parole à la bande et j'assure l'interview de notre invité en essayant de rester dans la spontanéité, la répartie… même si j'ai beaucoup travaillé en amont pour être à l'aise ».

Ces dames promettent de ne rien s'interdire. « Le titre de l'émission est une façon de nous dire : lâchez-vous ! On peut, si on veut, parler de sujets tabou, être corrosives ». Celle qui n'avait encore jamais animé seule un programme avoue des fous rires en répétitions. « Mais lors de l'enregistrement, on a réussi à rigoler sans que cela devienne incompréhensible pour les téléspectateurs ! confie l'humoriste en cheffe. J'ai retrouvé un côté spectacle vivant car on a enchaîné comme si on était en direct, devant un public masqué ». Le plus difficile ? « Le maquillage et avoir de beaux cheveux à la télé » !