«LOL : Last One Laughing», la drôle d’émission de téléréalité d’Amazon

Dix humoristes enfermés dans une pièce doivent s’éliminer les uns les autres en se faisant rire. Ce programme d’Amazon Prime Video est un ovni, où le téléspectateur assiste à des situations complètement délirantes.

 Dans « LOL », la situation dégénère très vite. Ici, le comique australien Sam Simmons installe une piscine gonflable dans le salon.
Dans « LOL », la situation dégénère très vite. Ici, le comique australien Sam Simmons installe une piscine gonflable dans le salon. Capture d’écran Youtube/Amazon Prime Video AUNZ

Imaginez Blanche Gardin, Kheiron, Florence Foresti ou Jérémy Ferrari enfermés dans une pièce avec pour défi de faire rigoler les autres… mais de ne surtout pas rire soi-même. C'est le concept détonant de l'émission d' Amazon Prime Video, « LOL : Last One Laughing », (littéralement, le dernier qui rira), tournée pour l'instant uniquement au Mexique (deux saisons), et en Australie (une saison). Seule la version australienne est sous-titrée en français.

Les dix humoristes s'affrontent pendant six heures dans cette salle fermée et filmée sans interruption. Le dernier survivant empoche 100 000 dollars australiens (environ 61 000 €) ou un million de pesos mexicains (environ 40 000 €). Les règles du jeu sont strictes. Un rictus, un léger sourire à la commissure des lèvres ou, pire, un pouffement ou un rire aux éclats et c'est le carton jaune. Un premier avertissement. Mais si cela se reproduit, c'est l'exclusion du jeu. Pas question non plus de rester dans son coin et éviter les interactions. Fuir le jeu est également puni.

Démarre alors un drôle de spectacle. Dans ce grand studio, équipé d'un coin salon et d'une cuisine, les candidats peuvent se servir des boissons, se faire à manger. Certains sont accoudés au bar, d'autres affalés sur un canapé. On se croirait à une fête entre copains. Mais ici, les choses dégénèrent rapidement. Tous dégainent fausses dents ou moustaches, peluches, déguisements… L'un installe une piscine gonflable en plein salon avant de se déshabiller et s'asperger de soda. Un autre avale une canette entière sans déglutir.

Curieux laboratoire du rire

Et tout, ou presque, semble permis. Alors, on verse rapidement dans l'humour scato et en dessous de la ceinture (le programme est d'ailleurs déconseillé aux moins de 18 ans). Ce n'est pas toujours drôle, ni intéressant. Parfois pathétique, souvent vulgaire. Mais c'est un curieux laboratoire qui décortique les mécanismes du rire. Comique de gestes, de situations, de mots, les styles de chacun se révèlent. Pour virer parfois au ridicule le plus complet.

Petit à petit, les uns et les autres semblent basculer dans la folie. « Ce sont les six heures les plus bizarres de ma vie, confie Nazeem Hussain, l'un des candidats australiens », également animateur télé. « C'est l'expérience créative la plus intense que j'ai été amené à vivre, assure Frank Woodley, un autre candidat de ce huis clos. Une situation épuisante psychologiquement. » Aucune version française de cet ovni de la téléréalité ne semble encore en projet. A regarder si vous aimez être surpris !

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

« LOL : Last One Laughing », téléréalité présentée par Rebel Wilson, six épisodes de 30 minutes, sur Amazon Prime Video.