Laurent Guimier devient directeur de l’information de France Télévisions

Ce journaliste passé par la presse écrite et la radio devra redonner de l’allant à un service souvent décrié ces dernières années.

 Le journaliste Laurent Guimier, qui succède à Yannick Letranchant, avait repris en main la chaîne franceinfo en juin. Sa mission ne sera pas des plus simples.
Le journaliste Laurent Guimier, qui succède à Yannick Letranchant, avait repris en main la chaîne franceinfo en juin. Sa mission ne sera pas des plus simples. LP/Jean Nicholas Guillo

Delphine Ernotte reprend aussi l'information en main. Avec la nomination ce lundi de Stéphane Sitbon-Gomez, celle de Laurent Guimier au poste de directeur de l'information est tout aussi stratégique. Ancien du Figaro, d'Europe 1 et de la radio France Info, ce journaliste de 49 ans est entré discrètement à France Télévisions comme patron de la chaîne franceinfo, en juin dernier, quelques semaines avant la reconduction de Delphine Ernotte. Une arrivée jugée déterminante dans la campagne de cette dernière pour un deuxième mandat.

« Tant mieux, c'était l'inertie totale depuis quatre ans…. », souffle un visage de l'antenne, visant l'actuel titulaire du poste, Yannick Letranchant, rétrogradé au poste de directeur des « opérations spéciales » (14 juillet, commémorations en tout genre, etc.).

La rédaction échaudée par les fiascos

Le premier mandat de Delphine Ernotte avait été marqué par des tensions régulières avec les journalistes de France Télé. La nomination de Michel Field à la tête de l'info du groupe a tourné au fiasco puisqu'il a été exfiltré juste après la présidentielle de 2017. La rédaction a protesté à de nombreuses reprises : lors de la mise à l'écart de David Pujadas, quand la direction de France Télévisions a voulu arrêter le magazine « Complément d'enquête » ou quand « Le Soir 3 » a disparu de France 3…

Les personnalités politiques ont grincé des dents en voyant le groupe public incapable d'organiser un débat lors de la présidentielle. Et le gouvernement a plusieurs fois fait savoir son agacement, notamment après l'interview de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe par Anne-Sophie Lapix au début du confinement. A un an et demi de la présidentielle, Laurent Guimier va devoir remettre l'info en ordre de marche.