La radio éphémère des Restos du cœur a récolté près de 245000 euros de dons

L’association créée par Coluche avait lancé vendredi soir une webradio pour 48 heures. Selon un premier bilan à la fin de l’opération, à 20 heures, ce dimanche, elle a reçu de quoi financer au moins six camions frigorifiques.

 Pendant 48 heures, des stars de la radio se sont relayées ce week-end au micro de Radio Restos, web-radio éphémère lancée par les Restos du cœur.
Pendant 48 heures, des stars de la radio se sont relayées ce week-end au micro de Radio Restos, web-radio éphémère lancée par les Restos du cœur. LP/Aurélie Ladet

Défi relevé pour Radio Restos, la webradio éphémère lancée vendredi 2 octobre par les Restos du cœur et jusqu'à ce dimanche 4 octobre à 20 heures. L'initiative, inédite dans l'histoire de l'association créée par Coluche après son appel lancé le 26 septembre 1985 Europe 1, a permis de collecter près de 245 000 euros, selon le compteur affiché à la fin de l'opération à 20 heures, alors que la cagnotte restait encore ouverte. Chaque don sur le site de Radio Restos devait servir à financer des camions frigorifiques (à 40 000 euros) pour remplacer un parc vieillissant et transporter les repas distribués aux plus démunis.

Au total, au moins six engins pourront ainsi être offerts à l'issue de ces 48 heures d'antenne pour lesquelles l'animateur Laurent Petitguillaume avait eu l'idée avec Bruno Guillon et Manu Lévy, de réunir au micro une quarantaine de stars de la radio, de Christian Morin à Cécile de Ménibus, en passant par Cauet, Arthur, Florian Gazan, Willy Rovelli ou Manu Payet.

Rires, anecdotes et souvenirs

A la clé, de la musique, des rires, des anecdotes et des souvenirs, des extraits des émissions de Coluche mais aussi des témoignages de bénévoles, des interventions d'étudiants en journalisme et des explications sur le fonctionnement de l'association.

Cette idée de radio éphémère taraudait depuis dix ans déjà le Laurent Petitguillaume. « Les Restos ont commencé à la radio. Mais en 2010, on m'avait dit que ça ne marcherait pas. Aujourd'hui, toutes les radios ont leur site et cela fonctionne très bien », avait-il justifié au moment de lancer l'opération vendredi en présence de Romain et Marius Colucci, les fils de l'humoriste disparu. Une occasion aussi pour les Restos du cœur de diversifier les financements, selon leur président Patrice Blanc.

« On a livré 136 millions de repas cette année et cet hiver risque d'être cruel avec le Covid. C'est de plus en plus difficile de trouver des fonds. La compilation des Enfoirés subit la crise du disque, même si elle ne s'en sort pas trop mal par rapport aux autres. Et la tournée prévue en février est menacée à cause de l'épidémie. Elle représente 12 % des financements », avait-il expliqué, en espérant que ces actions deviennent plus fréquentes.