Koh-Lanta : Ava, Joaquina, Laurent, ces candidats qu’on ne voit presque pas…

Les internautes s’amusent du peu de visibilité de certains candidats comme Ava, membre de l’équipe des Bleus, à l’écran dans Koh-Lanta. La raison ? Ils seraient juste trop discrets devant les caméras.

 Ava, la candidate de Koh-Lanta, est tellement discrète que de nombreux téléspectateurs ont affirmé l’avoir découverte seulement dans le dernier épisode.
Ava, la candidate de Koh-Lanta, est tellement discrète que de nombreux téléspectateurs ont affirmé l’avoir découverte seulement dans le dernier épisode. TF 1/Laurent Vu

« Ava, je l'ai moins vue que le médecin cette saison. Qui la connaît en fait? », remarquait vendredi dernier un internaute à propos de la candidate des Bleus de la 21e saison de Koh-Lanta « Les 4 Terres » (NDLR : TF 1, chaque vendredi soir) sur Twitter. De nombreux téléspectateurs affirmaient découvrir le visage de cette jeune restauratrice parisienne dans le dernier épisode. Même la principale intéressée ironisait sur son compte : « J'en viens moi aussi à douter de ma propre participation ». Quand Aubin, un autre candidat, rajoutait son grain de sel : « Mais c'est qui cette fille dans notre équipe? »

Car si la sportive Hadja au tempérament bien trempé ou la souriante Lola apparaissent souvent à l'écran, d'autres aventuriers de Koh-Lanta se font plus rares. Un phénomène accentué cette saison où le nombre de candidats n'a jamais été aussi élevé avec 24 participants. La raison ? Ils seraient juste trop discrets pour passer régulièrement à l'antenne.

LIRE AUSSI > Mort de Bertrand-Kamal de «Koh-Lanta» : «Il s'est battu comme un lion»

Cette rareté d'apparition à l'écran, Ava l'anticipait déjà lors du tournage. « Avec 24 personnes, c'est normal de se voir peu. On n'est jamais satisfait… Mes proches me caractérisent comme dynamique dans la vie mais j'avais déjà conscience sur le camp que parmi d'autres profils, à savoir des sportifs ou des caractères forts, j'allais être plus en retrait à cause de ma discrétion. Lancée dans un milieu hostile comme Koh-Lanta, j'étais plutôt en phase d'observation. » Téléspectatrice de l'émission avant, elle admet aussi avoir pu être « dans la retenue au début » lors des plans face caméra. « Les premiers jours, on a en tête que certains téléspectateurs peuvent nous prendre pour un affreux selon ce qu'on dit même si après on finit par oublier les cameramans », analyse-t-elle.

Loin de s'offusquer des réflexions des internautes, la jeune femme de 26 ans s'en amuse. « Cela me fait rire. Je partage leurs commentaires parce que je salue leur inventivité », rigole la Parisienne.

Joaquina, l'autre discrète de Koh-Lanta

Comme elle, Joaquina, boulangère dans l'équipe des Verts, était rarement apparue jusqu'au dernier épisode, où elle s'est illustrée par sa performance dans l'épreuve des bambous. « Je ne vais pas à Koh-Lanta pour devenir une star de télévision mais pour vivre une aventure humaine, remarque la sympathique quarantenaire. Les premières heures, il faut s'habituer à être entourés en permanence de caméras et j'étais intimidée. Le montage reflète bien l'aventure même si on regrette parfois l'absence de certains souvenirs. Lors de notre séjour chez les Fidjiens, on se met tous à chanter et je pétris du pain avec l'un d'eux. Je trouvais juste dommage que ces images n'y soient pas pour les montrer à ma famille. »

Aurélien, candidat lui de la saison 2019 « La guerre des chefs », fait aussi partie de ces candidats moins visibles. « C'est vrai qu'au début, j'ai pu avoir une petite frustration… Peut-être que je m'attendais à me voir plus souvent à l'écran et ça m'a traversé l'esprit que le montage montrait surtout les choses négatives. Mais c'est l'ego qui parle. On est tellement focalisé sur le côté « quand est-ce que j'apparais » en regardant l'épisode qu'on ne voit que ça. Mais j'ai vite compris pourquoi : je suis discret. Je fais moi-même du montage sur ma chaîne YouTube Prunelle du monde. Pour les monteurs, ce n'était pas pertinent de me mettre souvent, sauf à la fin où je gagne des épreuves. Et c'est normal ! Certains peuvent être tentés d'attirer les caméras… Mais la discrétion peut être aussi une stratégie pour aller le plus loin possible. »

Certains plus actifs sur le camp ou plus performants

Si certains internautes réclament en plaisantant « du temps d'antenne pour Ava », le producteur de l'émission Julien Magne rebondit : « On n'est pas en politique avec des temps de parole dans Koh-Lanta ! Certains sont plus actifs sur le camp ou plus performants dans les épreuves. Ceux qui font avancer le jeu, avec des stratégies par exemple, sont aussi plus mis en avant que ceux qui ont passé plus de temps allongés sur le sable. L'émission serait très fade si on s'imposait des règles d'équité pour chaque candidat ! »

Ces derniers sont pourtant filmés du matin au soir de la même façon. « Chacun est interviewé de manière égale. C'est à eux de s'en saisir. Certains se montrent plus aseptisés dans leurs discours que d'autres. Un épisode correspond à trois jours de tournage. Il y a des centaines d'heures à dérusher et le montage dure six mois ! On doit aussi sélectionner les passages importants qui éclairent la structure des équipes. » Une façon de justifier la forte présence de prises de bec entre les candidats. « Parfois certains griefs, comme avec Estelle chez les Oranges, permettent de comprendre les votes lors des conseils. C'est moins intéressant de faire parler les candidats neutres », avance Julien Magne.

Quant aux participants qui s'étonnent de leur absence à l'antenne, le producteur souligne que « chaque candidat vit son aventure de façon subjective ». On se souvient d'ailleurs d'Inès, dans la saison précédente, qui se plaignait que le montage la montre souvent sur la plage alors qu'elle considérait avoir beaucoup aidé sur le camp. « Ils vivent cette expérience de manière viscérale. Certains ont l'impression d'être hyper actif mais leur action est plus pondérée dans la réalité. Et surtout, on ne peut pas montrer tous les détails de la pêche au crabe ! Mais que ce soit clair : on a ni moutons noirs ni favoris dans Koh-Lanta. »

Quant à Ava, elle se réjouit presque des rares images d'elle dans les premiers épisodes. « Au moins, j'attise la curiosité des téléspectateurs par ce côté mystérieux », rit-elle, avant de promettre : « Mais je suis un Diesel. Je vais monter en puissance ! »