Disparition de Faustine Nogherotto, candidate de la «Star Academy» en 2006

La jeune femme est décédée à 31 ans. Elle souffrait d’une maladie auto-immune incurable, décelée au tout début de sa carrière.

 La jeune femme a succombé vendredi à une maladie rare contre laquelle elle luttait depuis plusieurs années.
La jeune femme a succombé vendredi à une maladie rare contre laquelle elle luttait depuis plusieurs années. LP/Jean-Baptiste Quentin

Elle menait depuis des années un combat contre la maladie, qui a fini par la vaincre. La mort de Faustine Nogherotto, ex-candidate de la « Star Academy », a été révélée ce samedi par des proches, suscitant immédiatement de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. « La vie est injuste ma soeur avait tout pour elle la beauté la gentillesse une pureté dans la voix. Elle souffrait tellement... maintenant elle est apaisée », a ainsi déclaré sa soeur, sur le réseau social Facebook. « Je n'arrive pas à imaginer que je ne pourrai plus la toucher la voir et lui parler c'est un cauchemar qui s'éternise. J'ai tellement de chagrin... », confie-t-elle suite aux nombreux messages de condoléances.

Parmi ceux-ci, le message de la maire de Beauvais (Oise), qui a publiquement loué la mémoire de la jeune femme. « Faustine Nogherotto, qui avait fait briller le Beauvaisis sur TF1 dans la Star Academy, nous a quittés. Elle était âgée de seulement 31 ans. Elle nous avait ému avec sa voix pleine de douceur, et nous avait fait vibrer avec ses interprétations durant son aventure télévisuelle », rappelle l'édile dans un message sur Twitter.

La jeune femme, blonde et souriante, n'avait que 17 ans quand elle avait été sélectionnée pour participer à la saison 6 du télécrochet, à l'époque diffusé sur TF1. Originaire de Velennes, dans l'Oise, elle avait été éliminée en sixième semaine. Encore lycéenne à l'époque, Faustine s'était installée à Paris pour suivre une école professionnelle de chant, ambitionnant de réaliser son premier album. Un rêve brisé juste après son 21e anniversaire.

«Le combat est très difficile à mener»

Après de nombreux examens suite à une mononucléose, l'artiste avait en effet découvert qu'elle était atteinte de l'encéphalomyélite myalgique (EM), une maladie neurologique chronique invalidante. Une affection la contraignant à un régime alimentaire strict, et à des séances de kiné. En 2013, nouveau coup du sort, Faustine était également diagnostiquée positive au syndrome de Gougerot-Sjögren, une maladie auto-immune contre laquelle il n'existe aucun traitement connu.

Dans un entretien au Parisien , le 18 août 2015, la jeune femme parlait de son triste quotidien. « C'est d'abord une fatigue extrême, mon corps est tout le temps sans énergie. Je sais déjà que, lorsque j'aurai fini de vous parler, je serai essoufflée. Ce sont aussi des douleurs musculaires. Je ne peux pas descendre les escaliers sans trembler, parfois le simple fait de tenir un verre est insupportable (…) Le combat est très difficile à mener. J'ai envie de dire aux chercheurs : Bougez-vous parce que je ne sais pas comment tenir, et l'avenir me fait peur. »

Faustine était cependant revenue à la télévision, via l'émission « N'oubliez pas les paroles », sur France 2, en 2016. Elle y avait évoqué son combat devant un Nagui ému. Repartie avec 20 000 euros de gains, elle avait fait don de la moitié de la somme à deux associations d'aide aux malades souffrant des mêmes maladies qu'elle. Elle avait aussi demandé à l'animateur de la soutenir dans son combat, en organisant une émission musicale pour récolter des fonds. « Nous allons y travailler » lui répondu l'animateur de manière posthume ce samedi soir.