Comment France Télévisions va combler le silence de Roland-Garros

Pour les téléspectateurs, les chaînes publiques vont ajouter une très discrète ambiance sonore lors des diffusions de match.

 Faute de public, les téléspectateurs de Roland-Garros auront droit à un « son du silence » devant leur écran.
Faute de public, les téléspectateurs de Roland-Garros auront droit à un « son du silence » devant leur écran. LP/Arnaud Journois

Les courts vides de Roland-Garros donnent des sueurs froides aux équipes de France Télévisions. Déjà réduite à 5 000 spectateurs, la jauge des Internationaux de France a été abaissée ce mercredi à 1000 visiteurs par jour, car toute l'Île-de-France a été classée « zone d'alerte renforcée ». Les allées du tournoi parisien, où ont déambulé chaque jour plus de 35 000 fans de tennis l'année dernière, seront totalement clairsemées. L'impression de vide sera encore plus criante sur le Court Philippe-Chatrier, où sont habituellement assis plus de 15 000 spectateurs, ainsi que sur le Suzanne-Lenglen ou le Court Simonne-Mathieu où les 1 000 heureux-élus pourront se répartir à leur guise.

Toute la journée de vendredi, Fred Godard, qui assure la captation du tournoi pour l'ensemble des chaînes du monde, a travaillé sur ce point avec son équipe d'ingénieur du son. Le réalisateur attendait que ses caméras soient toutes installées et que les joueurs viennent s'entraîner dans le stade pour faire des tests grandeur nature.

Selon nos informations, il a décidé d'ajouter aux matchs de cette édition 2020 un « son du silence » pour les téléspectateurs. « Quand les joueurs jouent, le public se tait. Mais ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de bruit. Il y a toujours un son d'ambiance, qui mélange les respirations, les toussotements, les frottements, etc. », explique Laurent-Eric Le Lay, le patron des sports de France Télévisions.

« On a retrouvé ce son du silence de l'année dernière et on va l'ajouter en direct aux images captées sur les courts », ajoute-t-il. Un procédé, déjà testé il y a quelques semaines à l'US Open, qui va permettre d'adoucir les réverbérations. Mais aussi le fort bruit de la pluie qui tambourine de façon très sonore sur le nouveau toit rétractable.

France Télévisions a également préparé des sons d'applaudissements et de réactions en tout genre, enregistrés lors des éditions précédentes. Au cas où. « On n'a pas encore décidé si on va les utiliser ou pas, ajoute Laurent-Eric Le Lay. Cela va dépendre de l'ambiance que vont mettre les 1000 spectateurs présents. Éventuellement, on amplifiera pour les téléspectateurs le bruit de leurs applaudissements. Mais que ce soit clair : on ne rajoutera pas des Allez Rafa ou le rituel Allez Yannick. On ne veut rien créer de factice », prévient le patron des sports du groupe public.