Avec Star, Disney+ devient plus riche… et plus cher

La plate-forme lancera une nouvelle offre le 23 février. Les abonnés auront accès à davantage de contenus destinés aux « jeunes adultes ».

 A partir du 23 février, la plate-forme Disney + comptera six icônes sur sa page d’accueil avec l’arrivée de Star.
A partir du 23 février, la plate-forme Disney + comptera six icônes sur sa page d’accueil avec l’arrivée de Star. DR

Bientôt une sixième icône sur la plate-forme Disney +, ou plutôt un sixième « monde », selon le vocabulaire enchanté de Disney. A partir du 23 février, les abonnés auront accès à des contenus Disney, Pixar, Marvel, Star Wars, National Geographic et… Star. Alors que la plate-forme, qui compte désormais 94,9 millions d'abonnés dans le monde, présente officiellement cette nouvelle offre ce mardi, en voici les grandes lignes.

Du contenu « jeunes adultes ». Si Disney + propose essentiellement des contenus « familiaux », visibles par les enfants, Star offrira des programmes destinés aux ados et aux adultes. Mais Disney a prévu de protéger les âmes sensibles : pour que les plus jeunes puissent continuer à se connecter sans que les parents ne s'inquiètent, les abonnés pourront créer un profil pour chaque membre du foyer (en indiquant l'âge de celui-ci) et conditionner l'accès à chaque profil à la numérotation d'un code PIN.

Plus de 40 séries… « 24 Heures chrono », « X-Files », « Alias », « Castle », « Glee », « How I Met Your Mother », « Lost », « Ugly Betty », « Grey's Anatomy »… Sur Star, les abonnés pourront découvrir ou redécouvrir plus de quarante séries. Au milieu de ces productions qui affichent souvent quinze, vingt, voire trente ans au compteur, on trouvera quelques fictions récentes, comme la comédie féministe « Dollface » ou la série d'anthologie « Feud » avec Susan Sarandon et Jessica Lange.

… et 250 films de catalogue. Là aussi, Star donnera accès à tout un patrimoine, parfois culte : de « Pretty Woman » à « Alien » en passant par « Titanic », « Piège de cristal », « le Diable s'habille en Prada » ou « la Planète des singes ». L'offre permettra aussi de voir ou revoir des longs-métrages plus récents, comme « 3 Billboards », « The Grand Budapest Hotel » ou « A couteaux tirés ».

Des productions maison. Dès son lancement, Star proposera des séries originales, comme le thriller « Big Sky » du producteur David E. Kelley, à l'origine de « Big Little Lies » ou « Ally McBeal », la comédie romantique « Love, Victor », dérivée du film « Love, Simon », ou la sitcom d'animation « Solar Opposites » avec des extraterrestres qui débarquent dans un quartier pavillonnaire des Etats-Unis. Disney + promet ensuite de nouvelles séries chaque mois, ainsi que des films originaux. Les fans de la famille Kardashian-Jenner pourront retrouver d'ici fin 2021 la tribu la plus bling-bling de l'Amérique dans un nouveau programme.

2 euros de plus par mois. A partir du 23 février, on ne pourra plus être abonné à Disney + sans avoir accès à l'offre Star. Désormais, chaque nouvel abonnement coûtera donc 8,99 euros par mois ou 89,90 euros par an (contre 6,99 euros et 69,99 euros actuellement). Ceux qui sont déjà abonnés à Disney + — ou qui s'abonneront avant le 23 février… — ne verront pas leur tarif changer pendant six mois. Mais à partir du 22 août, ils paieront eux aussi 8,99 euros par mois (ou 89,90 euros par an).