Sortir à Paris : que la nature est belle dans le parc des Buttes-Chaumont !

L’association Les Petits sauvages propose tous les dimanches matins une balade nature dans le parc des Buttes-Chaumont (XIXe). Avec des histoires d’arbres, une parenthèse de yoga et la fabrication d’un petit objet.

 La dernière pause au Parc des Buttes-Chaumont (Paris XIXe) est consacrée à la fabrication de mobiles.
La dernière pause au Parc des Buttes-Chaumont (Paris XIXe) est consacrée à la fabrication de mobiles. LP/Valentine Rousseau

« Touchez les énormes racines de cet arbre… A quel animal vous fait-il penser? » Garance, 3 ans, Elie et Ferdinand, 4 ans, caressent les plis du hêtre, enjambe les racines qui courent sur le sol comme les tentacules d'une pieuvre grise. Ce dimanche matin, aux Buttes Chaumont (XIXe), il pleut, il vente. Mais la balade dominicale de l'association Les Petits sauvages a lieu malgré tout. « Il n'y a pas de mauvais temps, juste de mauvais équipements », sourit Anne-Jeanne, éducatrice Montessori et « passeuse de nature ». Durant deux heures, petits et parents se reconnectent avec les arbres, leurs fruits, les petites bêtes et les oiseaux. On sort des chemins tracés pour s'enfoncer sous les arbres, grimper les pentes. Quand il fait beau, on peut rouler en bas des talus.

Ce matin pluvieux, on tente de ne pas tomber sur l'herbe glissante. Garance s'écrase le visage dans la terre, avant de poursuivre sa découverte, une feuille à la main. Anne-Jeanne ajoute à cette balade nature des touches sensorielles et des histoires vraies, comme dans les écoles Montessori. Pas de conte imaginaire sur des nuages roses et des haricots magiques. Ici, on parle de Jennifer le conifère, Mareuil l'écureuil ou Dylan le platane. Ce matin-là, notre petit groupe s'attarde sous Christopher le saule pleureur. « Il pleure pour de vrai. L'été, quand il fait chaud, il transpire », raconte Anne-Jeanne, qui porte comme sa fille de 15 ans une couronne de feuilles tressées dans des branches de saule. Deux indiennes bienveillantes et vaillantes.

Anne-Jeanne poursuit l'histoire de Christopher, dont les racines aspirent jusqu'à 200 litres d'eau par jour. « En hiver, il perd toutes ses feuilles qui forment un tapis au sol pour le protéger du froid. » Sûr que les arbres sont intelligents.

Sous un ginkgo, un arbre « qui existait au temps des dinosaures ». LP/Valentine Rousseau
Sous un ginkgo, un arbre « qui existait au temps des dinosaures ». LP/Valentine Rousseau  

Chut… Ecoutez, c'est le pic épeiche qui frappe le tronc de son bec. Comme un cliquetis de castagnettes. On ferme les yeux, pour pointer son doigt dans la direction d'un cri d'oiseau. Une corneille ! Un rouge-gorge !

En cercle debout, on ancre ses pieds dans le sol. Lever de bras, inspiration. La parenthèse yoga est furtive en cette matinée. Mieux vaut marcher, les petites menottes se refroidissent. Elles se mettent à ramasser des faines, le fruit de l'hêtre, de la samare, les petits hélicoptères de l'érable. Et aussi des marrons. Tiens, cette pomme de pin a été grignotée par un écureuil. Les mômes observent, sentent, écoutent, et touchent.

La dernière pause est consacrée à la fabrication de mobiles. Une branche d'arbre et la petite récolte du jour à suspendre sur des fils de raphia. Parfois, Anne-Jeanne anime un atelier argile, collier, cadre en bois. Toujours avec des éléments ramassés durant la balade. « Je veux transmettre l'amour de la nature plutôt que des messages anxiogènes basés sur ne jette pas tes papiers, fais pas ci, fais pas ça. Je veux montrer aux enfants et aux parents combien la nature est belle, mystérieuse, intelligente. Montrer le beau invite au respect. »

Capucine habite en face des Buttes Chaumont et y emmène son fils tous les dimanches avec sa trottinette. La balade lui a plu. « C'est chouette de se reconnecter à la nature, d'apprendre comment elle fonctionne, en sortant des chemins tout tracés. »

Après la promenade, petit atelier de fabrication de mobiles nature. LP/Valentine Rousseau
Après la promenade, petit atelier de fabrication de mobiles nature. LP/Valentine Rousseau  

Balade nature tous les dimanches pour les 2-8 ans, de 10 heures à midi, au parc des Buttes-Chaumont (parfois dans d'autres parcs parisiens). Tarif : 25 euros le duo enfant-adulte.

Stage nature d'une semaine à la Toussaint pour les 4-8 ans. Renseignements au 06.35.17.11.97. et [email protected]