Chez JM Video, le 7e art pour trois fois rien

JM Video est l’un des derniers vidéoclubs de Paris. Ici, tous les DVD en location sont aussi à vendre.

 Paris (XIe), le 9 octobre 2018. JM Video dispose d’environ 50 000 films en location et à la vente.
Paris (XIe), le 9 octobre 2018. JM Video dispose d’environ 50 000 films en location et à la vente. LP/A.H.

Même en plein jour, les néons orange « Video Club 7/7 » éclairent la devanture du 121, avenue de Parmentier (XIe). Avec ses lettres rouges sur fond jaune, JM Video semble être figé en 1982, l'année de sa création. Comme s'il avait traversé sans plier les vagues du streaming et du téléchargement sur Internet. Bien sûr, le gérant, Philippe Zaghroun, a dû réduire la voilure au moment de la crise, passant de huit à quatre salariés. Mais le vidéoclub a tenu bon. Aujourd'hui, c'est l'un des derniers spécimens à Paris.

« Je me suis vite spécialisé dans les DVD en VO, quand mes plus gros concurrents se faisaient encore livrer des cassettes en VF. Et j'étais l'un des seuls à proposer du cinéma d'auteur. On a attiré la clientèle cinéphile du tout-Paris », argue Philippe Zaghroun pour expliquer sa longévité. Dans son temple du 7e art, les DVD s'empilent du sol au plafond, littéralement. « C'est ce qui fait son charme », souffle une cliente.

50 000 films

Son charme, et son succès. Car JM Video dispose de 50 000 films à la vente ou à la location, « dont 8 000 qu'on ne trouve ni en VOD ni en streaming, ni en téléchargement légal ou illégal », assure son gérant. C'est pour ce stock vertigineux que David flâne ici trois à quatre fois par mois depuis quinze ans. « Je cherche plutôt des films d'auteur. Mais on rencontre aussi des gens qui nous intéressent à d'autres genres ».

En location, il faut compter entre 2,50 et 3,90 € le DVD, selon le forfait. Un tarif intéressant si vous lorgnez un film rare, comme « Monika » de Ingmar Bergman, ou des dessins animés pointus, tel que « Cafard », très difficile à dénicher malgré les bonnes critiques. Cher à la vente, il est proposé à 1,50 € en location, comme tous les autres dessins animés. « C'est un moyen de fidéliser les clients dès le plus jeune âge. En grandissant, ils sont nostalgiques et reviennent avec leurs enfants ».

A partir de 2,50€

Sinon, mieux vaut parfois les acheter. « On propose tout le temps à la vente des films d'occasion à 2,50 € et des promotions régulières sur les séries à 10 € le coffret », ajoute Philippe. Pas besoin de chiner longtemps pour mettre la main sur des blockbusters à 5 € pièce ou des films anciens à 13,90 €. Les vrais bons plans sont planqués derrière le comptoir, faute de pouvoir les présenter : de « très bons » films sans leur boîte d'origine, bradés à 3 ou 4 €.

JM Video, ouvert tous les jours de 10 heures à 22 heures, jusqu'à minuit vendredi et samedi. 121, avenue Parmentier (XIe), métro Goncourt (ligne 11) ou Parmentier (ligne 3). 01.43.57.21.49