Salto : fictions, programmes en avance... ce que va proposer la plate-forme française

La plate-forme de TF1, France Télévisions et M6 sera enfin lancée le 20 octobre. Elle mise sur des contenus français et étrangers avec notamment la saison 4 de «Fargo», série dont Netflix avait jusqu’ici la primeur en France.

 La série québécoise «C’est comme ça que je t’aime» fait partie de l’important catalogue de séries de la nouvelle plate-forme Salto.
La série québécoise «C’est comme ça que je t’aime» fait partie de l’important catalogue de séries de la nouvelle plate-forme Salto. DR

Ça y est, Salto va enfin arriver sur nos écrans. Annoncée à l'été 2018 mais retardée en attendant le feu vert de l'Autorité de la concurrence, la plate-forme française initiée par TF 1, France Télévisions et M 6 sera lancée le mardi 20 octobre, a révélé ce mercredi le Figaro. Trois abonnements différents seront proposés : à 6,99 euros par mois pour un seul écran, 9,99 euros pour deux écrans et 12,99 euros pour quatre connexions simultanées.

« Nous avons l'ambition d'être la plus grande plate-forme de fictions françaises dès son lancement mais il y aura aussi beaucoup de contenus étrangers qui font écho à des envies du public », s'enthousiasme Thomas Crosson, directeur des contenus de Salto. Dans la quinzaine de programmes inédits annoncés dès le 20 octobre, parmi 10 000 heures de contenus disponibles, la très attendue « Ils étaient dix », nouvelle adaptation du roman d'Agatha Christie produite pour M 6. Côté français, c'est le titre phare du lancement.

« En documentaires, nous proposerons Egoïste raconté par Lambert Wilson, sur l'engagement humanitaire, souligne Sydney Poggi, responsable des acquisitions et productions de fictions et documentaires France. Ce film montre comment, quand on s'engage dans l'humanitaire, on peut être égoïste envers les siens. Ce prisme nouveau nous a séduits. »

«Fargo» parmi les pépites étrangères

En ce qui concerne les fictions étrangères, quelques titres ont déjà été dévoilés lors des derniers festivals de La Rochelle et Canneseries : la série américaine « Evil » initialement annoncée sur TF 1 sur une psychologue embauchée par l'Eglise pour enquêter sur des possessions démoniaques, la britannique « Quiz » sur l'histoire vraie d'une incroyable tricherie supposée dans le jeu télévisé « Qui veut gagner des millions? », la très décalée « Becoming A God » avec Kirsten Dunst en mère de famille victime d'une arnaque et la Québécoise « C'est comme ça que je t'aime » où deux couples deviennent des tueurs dans les années 1970 pour tromper l'ennui. Ou encore « The Pier », du créateur de « la Casa de Papel » qui y retrouve Alvaro Morte, l'interprète du Professeur.

La série « Un si grand soleil » fait partie des programmes qui diffuseront 2 épisodes en avance sur Salto. /LP/Yann Foreix
La série « Un si grand soleil » fait partie des programmes qui diffuseront 2 épisodes en avance sur Salto. /LP/Yann Foreix  

Plus inattendu, Salto proposera en exclusivité la saison 4 de « Fargo », série dérivée du film des frères Coen, en cours de diffusion aux Etats-Unis. « Nous aurons les cinq premiers épisodes dès le lancement de Salto puis les suivants le lendemain de la diffusion américaine, détaille Astrid Barbot, à la direction des acquisitions des contenus internationaux et coproductions. Cet achat montre que nous allons jouer dans toutes les catégories. » Jusqu'ici, Netflix avait la primeur de la diffusion française. Pour permettre à ses abonnés de rattraper leur éventuel retard, les trois premières salves d'épisodes figureront également au catalogue car Salto veut privilégier les séries dans leur intégralité.

Des épisodes des feuilletons quotidiens en avance

Pour développer son offre, la plate-forme française s'appuiera aussi sur les contenus des chaînes. « On souhaite pouvoir proposer les programmes avec quelques jours voire quelques semaines d'avance, plaide Thomas Crosson. Entre le moment de l'annonce et le jour de diffusion, on veut par exemple rendre disponible l'intégralité d'une série ou d'une nouvelle saison, en plus des saisons précédentes. L'objectif est d'avoir une télévision enrichie qui donne la possibilité de voir les programmes avant, pendant et après leur diffusion linéaire, grâce à des périodes de droits beaucoup plus longues. »

Ainsi, dès le 20 octobre, les abonnés pourront accéder à leurs feuilletons quotidiens favoris (« Plus Belle La Vie », « Demain nous appartient », « Un si grand soleil », « Scènes de ménages » et « Les Mystères de l'amour ») avec deux épisodes d'avance sur leur arrivée à la télévision. « Ce sera également le cas pour certaines émissions de téléréalité comme Princes et Princesses de l'amour, ou la Villa des cœurs brisés », ajoute Sydney Poggi.

Un catalogue de marques à redécouvrir sera fourni : « Alex Hugo », « Munch », « la Faute », « les Hommes de l'ombre », « Sam », « Quadra », « Le mystère du lac » et ses dérivés, « Downton Abbey » ou encore les différents volets de la collection documentaire « Apocalypse ». L'intégrale de la série « Un Village Français » sera ajoutée le 1er novembre.

Quant aux créations originales de Salto, patience ! Le premier projet annoncé, où la plate-forme a le rôle de coproducteur, est la série « Germinal » actuellement en tournage, avec France Télévisions et la Rai (Télévision publique italienne).

Des films classiques et grand public

Pour le cinéma, il faudra attendre au moins trois ans après leur sortie en salle pour découvrir des films récents, mais l'offre sera éditorialisée autour de cycles consacrés à des réalisateurs, des acteurs ou des thématiques. « Elle ne sera pas nécessairement énorme mais suffisamment attractive pour emmener le public vers des endroits où il ne serait pas forcément allé, assure Thomas Crosson. Sur Salto, on va vous faire découvrir à la fois Les Demoiselles de Rochefort et Pattaya ou Rocky ».

Enfin, les responsables de la plate-forme veulent guider au maximum le spectateur. « Nous avons à la fois une équipe éditoriale, qui va nourrir les recommandations, et des personnalités - par exemple des acteurs, des chanteurs, des animateurs ou même des influenceurs sur Instagram - qui proposeront des listes de programmes ou leurs coups de cœur », annoncent-ils.