Marilou Berry, héroïne de «Je te promets» : «Grosse, ce n’est pas une insulte!»

La comédienne de 38 ans impressionne dans la série de TF1 en incarnant un personnage sans concessions, une femme montrée autant sous son meilleur jour que sous le plus mauvais.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Dans « Je te promets », Marilou Berry incarne Maud,  une femme élégante, avec de l’humour et de la répartie, qui a par ailleurs un problème avec la nourriture.
Dans « Je te promets », Marilou Berry incarne Maud, une femme élégante, avec de l’humour et de la répartie, qui a par ailleurs un problème avec la nourriture. Authentic Prod/TF1/Jean-Philippe Baltel

« Je joue un personnage qui est mal dans ses pompes, elle est grosse et elle a un problème avec la nourriture. Je voulais vraiment qu'il n'y ait pas de compromis avec la réalité là-dessus. » Dans « Je te promets », dont les épisodes 3 et 4 sont diffusés ce lundi sur TF1 à partir de 21h5, Marilou Berry incarne Maud avec une justesse et une honnêteté frappantes. La comédienne n'a d'ailleurs pas peur des mots : « On dit toujours un peu ronde ou enrobée, mais grosse, ce n'est pas une insulte! Moi, ça ne me dérange pas, oui je suis grosse, Maud est grosse. C'est une description du corps et ce n'est pas forcément négatif. »

A l'écran, cette femme de 38 ans comme elle – Marilou Berry les a fêtés le 1er février, jour de la diffusion du premier épisode dans lequel Maud atteignait le même âge – cherche à maigrir tout en cédant à des crises de boulimie. « Ce qui est important, c'est de montrer qu'on n'est pas gros parce qu'on mange tout le temps, c'est une maladie qui prend des formes différentes selon les gens. Maud a des problèmes du comportement alimentaire. Elle n'est pas tout le temps en train de manger, ce n'est pas quelqu'un de gargantuesque », souligne la comédienne.

Pour autant, Maud est également une femme élégante, avec de l'humour et de la répartie. « Trop souvent, les personnages différents physiquement ont une image négligée à la télévision, affirme son interprète. Maud se maquille, elle est coiffée, elle fait attention à comment elle s'habille. C'est quelqu'un pour qui l'apparence est extrêmement importante, dans le positif comme dans le négatif. Elle apporte du soin à sa personne mais elle se laisse aussi bouffer par l'injonction du paraître. Son corps l'empêche de faire beaucoup de choses dans sa vie. »

«Mon corps ne m'a jamais rien empêché de faire»

Un point sur lequel Marilou Berry souligne sa différence avec celle qu'elle incarne. « Moi, mon corps ne m'a jamais rien empêché de faire. C'est mon caractère depuis toute petite. Mais ça ne veut pas dire que ça a toujours été facile. »

C'est ainsi que l'actrice a tiré profit de son vécu pour rendre Maud la plus réelle possible. « J'ai demandé qu'on change un peu la scène quand Maud mange dans sa voiture avec toute la nourriture étalée sur son tableau de bord. Ce n'était pas possible : quand on mange, on se cache un peu. Moi, il y a des époques où, quand je commandais de la nourriture, je faisais semblant d'appeler des gens autour de moi en lançant Qu'est-ce que tu veux manger ? »

La comédienne a refusé de porter des prothèses afin de se grossir davantage. « Comme l'actrice américaine dans This Is Us (NDLR : dont « Je te promets » est l'adaptation française) est beaucoup plus grosse que moi, on s'est posé la question. J'ai refusé parce que ça voulait dire se priver de la chair et j'aurais tout le temps dû être couverte. » Elle n'a par ailleurs pas cherché à prendre du poids pour la série.

Newsletter La liste de nos envies
Nos coups de cœur pour se divertir et se cultiver.
Toutes les newsletters

Cette démarche d'honnêteté, de réalisme poussé, était essentielle pour Marilou Berry : « Le plus important, c'est le respect des gens qui regardent et qui le vivent dans la réalité. Depuis la diffusion des premiers épisodes, j'ai reçu beaucoup de messages disant Merci, on se retrouve dans la série, ce sont les réactions qui me touchent le plus. » En tout cas, elle peut compter sa mère, Josiane Balasko, parmi les fans de « Je te promets » : « Elle a adoré, elle s'est abonnée à Salto (NDLR : plate-forme où les 12 volets sont déjà disponibles) pour voir la suite et elle a regardé jusqu'à 2 heures du matin! »