«Love, Victor», «Big Sky», «Helstrom»... avec Star, Disney+ fait le plein de séries

Grâce à sa nouvelle offre, Star, Disney+ enrichit considérablement son catalogue, notamment au niveau des séries.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Le jeune Michael Cimino interprète Victor, le héros d’une tendre chronique adolescente inspirée par le film à succès  «Love, Simon».
Le jeune Michael Cimino interprète Victor, le héros d’une tendre chronique adolescente inspirée par le film à succès «Love, Simon».  Disney+ Star

Il y avait « The Mandalorian » et « WandaVision », et pas grand-chose d'autre. Côté séries inédites, la plate-forme Disney+, lancée en France en avril dernier, pouvait jusqu'ici se targuer de proposer ces deux bijoux, mais son offre laissait à désirer. Désormais, grâce à son nouveau pilier, Star, la voilà qui démultiplie son catalogue avec d'anciens titres mais également davantage d'inédits. Plus que les amateurs de films, sevrés de nouveautés pour le lancement, ce sont les fondus de séries qui vont avoir de quoi se mettre sous la dent. Petit tour d'horizon des titres inédits et des pépites disponibles à partir de ce mardi 23 février.

Tombez sous le charme de «Love, Victor»

Sorti à l'été 2018, le film « Love, Simon » avait séduit le public autour de son héros adolescent secrètement gay qui s'assumait grâce à une correspondance sur Internet avec un autre élève homosexuel. La série « Love, Victor » reprend la même trame et le nouveau héros, Victor, correspond cette fois avec Simon, celui du film, tout en lui assurant que son histoire personnelle n'a rien à voir avec la sienne. Un peu trop prévisible, la série reste cependant franchement charmante.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

«Love, Victor», d'Isaac Aptaker et Elizabeth Berger (2020), avec Michael Cimino, Rachel Naomi Hilson… 2 épisodes de 28 minutes, puis un nouveau chaque vendredi.

«Big Sky», la course contre la montre est lancée

Cassie Dewell et Cody Hoyt sont deux détectives privés. Quand ils apprennent la disparition de deux adolescentes, ils décident d'enquêter au côté de Jenny Hoyt, l'ex-compagne du second et ancienne flic, pour les retrouver au plus vite. Le scénario de cette course contre la montre est signé David E. Kelley (« Ally McBeal », « Big Little Lies ») et situe son action dans l'Etat du Montana, où les grandes étendues tranchent avec les décors urbains habituels des thrillers télévisés. Si Ryan Phillippe est le visage le plus connu de la série, ce sont Kylie Bunbury et Katheryn Winnick qui portent cette fiction haletante à défaut d'être très originale.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

«Big Sky», de David E.Kelley (2020), avec Ryan Phillippe, Katheryn Winnick, Kylie Bunbury… 2 épisodes de 42 minutes puis un nouveau chaque vendredi.

«Solar Opposites», des aliens bien perchés

Dans la famille « série d'animation pour adultes », voici « Solar Opposites ». Comme ses prédécesseurs « South Park » ou « Rick et Morty » (« Solar Opposites » a d'ailleurs été imaginée par l'un des cocréateurs de « Rick et Morty »), cette nouvelle série met en scène des personnages assez barrés, qui jurent à tout bout de champ et se moquent de la culture américaine. Ici, une famille d'aliens débarque par erreur sur la Terre après l'explosion de leur planète natale. Ces quatre extraterrestres doivent affronter le racisme des humains à leur égard et, si certains d'entre eux tentent à tout prix de s'intégrer, d'autres veulent quitter notre astre le plus vite possible. Une série drôle et bien perchée.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

«Solar Opposites», de Justin Roiland et Mike McMahan (2020). 2 épisodes de 30 minutes, puis un nouveau chaque vendredi.

«Helstrom», la face sombre de Marvel

Curiosité au sein du prolifique catalogue de BD éditées par Marvel, « Helstrom » se détourne de la science-fiction habituelle et de ses super-héros pour une thématique clairement fantastique, avec magie noire et démons. Une ambiance qu'on retrouve dans cette série, très noire pour la Marvel, avec même des scènes gores! On y suit deux jeunes adultes, un frère et une sœur, dont la mère est internée et le père un tueur en série. En dignes successeurs de leur géniteur, les deux héritiers traquent les méchants au fil de 10 épisodes, lors d'une saison dont on sait déjà qu'elle ne connaîtra pas de suite.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

«Helstrom», de Paul Zbyszewski (2020), avec Tom Austen, Sydney Lemmon, Elizabeth Marvel… 2 épisodes d'une cinquantaine de minutes, puis un nouveau chaque vendredi.

Des raretés réjouissantes

Certes, Disney + propose désormais d'énormes titres comme « 24 Heures chrono », « Lost », « Desperate Housewives », « Grey's Anatomy » ou « X-Files », mais ces séries étaient déjà disponibles sur d'autres plates-formes (Amazon Prime Video, Netflix, ou les deux). En revanche, quelques pépites débarquent, et on les attendait depuis longtemps.

Newsletter La liste de nos envies
Nos coups de cœur pour se divertir et se cultiver.
Toutes les newsletters

Côté français, tout d'abord, les 9 saisons de « Fais pas ci, fais pas ça » sont enfin disponibles en intégralité. Côté américain, soulignons la présence de « Scrubs », hilarante comédie médicale emportée par Zach Braff, ou la sympathique série d'action « Burn Notice ». Diffusée sur les chaînes du groupe M 6, celle-ci n'a jamais connu le succès qu'elle mérite et trouve donc ici une seconde chance de convaincre.