«Dash & Lily», une bluette efficace sur Netflix

Tirée d’un best-seller américain pour jeunes adultes, «Dash & Lily’s Book of Dares», cette série suit deux ados qui se défient à l’aide d’un petit livre rouge dans New York.

 Austin Abrams (Dash) dans la série romantique à souhait « Dash & Lily » signée Joe Tracz.
Austin Abrams (Dash) dans la série romantique à souhait « Dash & Lily » signée Joe Tracz. Courtesy of Netflix/Netflix

Une série romantique sur Noël qui a la délicatesse de mettre comme bande sonore dès le deuxième épisode « Last Christmas » de Wham! met forcément notre petit cœur en branle. Contrairement aux premiers longs-métrages mis en ligne depuis début novembre sur Netflix, « Dash & Lily », lancée le 10 novembre, se déguste comme une part de bûche, avec gourmandise.

Tirée du best-seller américain pour jeunes adultes, « Dash & Lily's Book of Dares », l'intrigue suit deux ados (Austin Abrams et Midori Francis) qui se défient à l'aide d'un petit livre rouge dégoté dans une librairie, pendant la période des fêtes à New York. Les deux tourtereaux se lancent alors dans une espèce de jeu de rôles dans la grande pomme, tellement présente dans la série que la ville en devient un personnage à part entière.

Un format court tient en haleine le spectateur

Cette nouvelle production Netflix, produite par Shawn Levy, de « Stranger Things », va vous remonter le moral durant les longues soirées d'hiver. Certes, ses huit épisodes d'une vingtaine de minutes chacun ne révolutionnent pas les codes du genre, mais sont plutôt efficaces. Ce format court tient en haleine le spectateur devant ce couple en devenir (ou pas).

Austin Abrams, déjà aperçu dans la sixième saison de « Walkind Dead » et dans « Euphoria », incarne parfaitement bien le jeune homme cynique, blasé des fêtes de fin d'année, se laissant entraîner dans un jeu dont il ne connaît pas les règles. Idem pour Midori Francis. Avec son look de bohème (et ses bonnets cousus mains) qui lui donne de faux airs de Kate Winslet dans « Eternal Sunshine of the Spotless Mind », elle s'offre quelques scènes hilarantes, dont une chorégraphie déchaînée lors d'un « concert punk juif », qui font mouche. Arriveront-ils à dépasser leurs craintes de post-ados encore marqués par des traumas du lycée pour enfin vivre le grand amour? Leur quête est rythmée par quelques moments de poésie qui finiront par réchauffer les plus septiques.

Impossible pour les amateurs de romantisme cathodique de ne pas aller jusqu'à la fin pour découvrir la réponse… Efficace et délicat.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

«Dash & Lily», série américaine de huit épisodes (26 minutes) de Joe Tracz, avec Austin Abrams, Midori Francis, Dante Brown…