«Clarice» : que vaut la suite en série du «Silence des agneaux» sur Salto ?

La fiction est arrivée sur la plate-forme française pour une diffusion au rythme de sa programmation américaine. Un polar avec l’enquêtrice Clarice Starling mais sans Hannibal Lecter.

 Dans la série «Clarice» diffusée sur Salto, la célèbre enquêtrice Sterling est interprétée par Rebecca Breeds.
Dans la série «Clarice» diffusée sur Salto, la célèbre enquêtrice Sterling est interprétée par Rebecca Breeds. CBS

Un seul être vous manque… et tout est dépeuplé. Le dicton correspond assez bien à la première impression laissée par « Clarice ». Cette nouvelle série américaine imagine la suite du film de 1991 « le Silence des Agneaux », lui-même adapté des livres de Thomas Harris. Attendus plus tard sur TF 1, les épisodes sont mis en ligne sur Salto le lendemain de leur diffusion américaine, le premier volet ayant été lancé ce vendredi 12 février. Le film a également été ajouté au catalogue de la plate-forme française pour les aficionados qui aimeraient se replonger dans l'intrigue d'origine.

L'idée est de suivre les nouvelles enquêtes de Clarice Starling, jeune agent spécial du FBI, un an après qu'elle a permis l'arrestation du tueur en série surnommé Buffalo Bill. Une affaire très médiatisée et pour laquelle elle avait reçu l'aide du docteur psychopathe Hannibal Lecter.

L'actrice australienne Rebecca Breeds, qui n'a jusqu'ici tenu que des rôles secondaires aux Etats-Unis (dans les séries « Pretty Little Liars » ou « The Originals »), prête ses traits à l'héroïne incarnée au cinéma par Jodie Foster. On la retrouve en 1993, dans le cabinet d'un psy du FBI par lequel elle est suivie depuis un an. Manifestement toujours traumatisée par sa confrontation avec Buffalo Bill, elle semble trop fragile pour reprendre les enquêtes de terrain. Elle est pourtant soudainement convoquée à Washington afin d'intégrer une équipe dédiée à l'arrestation de tueurs en série.

Interdiction de mentionner le nom d'Hannibal Lecter

Le nom de Hannibal Lecter n'est même pas mentionné dans ce premier épisode – une simple allusion détournée est présente –, et il ne le sera pas non plus par la suite. Les producteurs de « Clarice » n'ont en effet contractuellement pas le droit de le citer. La chaîne CBS (qui diffuse la série aux Etats-Unis) ne peut utiliser que des personnages apparus dans le livre « le Silence des Agneaux » (le deuxième d'une tétralogie) alors que Hannibal Lecter était déjà présent dans le roman précédent « Dragon rouge ».

Aucun espoir donc de retrouver le docteur dans cette création inédite, et c'est bien dommage. Car au final, même si le passé de l'héroïne est sans cesse évoqué à l'écran, cette série semble prendre la forme d'un polar classique à raison d'une enquête par épisode, même si la première de la saison devrait faire office de fil rouge pour la suite. Et si le nom de Clarice Starling dégage une certaine aura, il ne s'agit que d'un personnage plein de fêlures qui vient s'ajouter à une longue liste de héros et héroïnes de séries policières. Sans son interlocuteur enfermé en prison, elle perd presque toute son originalité.

De son côté, Hannibal Lecter a déjà fait l'objet d'une sublime série torturée et extrêmement audacieuse : « Hannibal », de Bryan Fuller et avec Mads Mikkelsen, qui a duré trois saisons de 2013 à 2015 (disponibles sur Netflix). Il serait presque injuste de lui comparer « Clarice » tant elle était inventive là où la nouvelle venue est classique. Celle-ci reste donc dans la case du divertissement bien ficelé mais sans autre réelle ambition. Une déception au regard de l'énorme potentiel que détient la marque du « Silence des agneaux ».

Newsletter La liste de nos envies
Nos coups de cœur pour se divertir et se cultiver.
Toutes les newsletters

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

« Clarice », série américaine d'Alex Kurtzman et Jenny Lumet (2021) avec Rebecca Breeds, Michael Cudlitz, Kal Penn… Episode 1, 42 minutes.