5 raisons de (re)voir «Il Miracolo» sur Arte.tv

La fervente série italienne en huit épisodes est de nouveau disponible gratuitement sur la plateforme de la chaîne franco-allemande à partir de ce lundi 18 janvier.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Molocco, joué par Sergio Valastro, face à la statuette de la Vierge dans la série italienne « Il Miracolo ».
Molocco, joué par Sergio Valastro, face à la statuette de la Vierge dans la série italienne « Il Miracolo ». Montesi Antonello

Énorme coup de cœur du début de l'année 2019 lors de sa diffusion sur Arte, « Il Miracolo » est de retour. Non, cette fabuleuse mini-série en huit épisodes n'a pas droit à une suite, mais la saison entière est de nouveau disponible gratuitement sur Arte.tv à partir de ce lundi. Une très bonne nouvelle pour les fans qui voudraient s'y replonger et pour les téléspectateurs curieux qui ne la connaissent pas encore. Voici pourquoi cette fiction italienne vaut vraiment le coup d'œil.

Un scénario original

Dans une cave, des policiers trouvent un mafieux prostré dans des litres d'hémoglobine. Ils y découvrent également avec stupeur une statuette de la Vierge qui pleure des larmes de sang. L'objet en plastique est placé sous protection militaire dans une piscine désaffectée afin de cacher son existence au public et de permettre à des scientifiques de l'analyser. Le Premier ministre italien est également dépêché sur place. Le mystère mystique de cette Vierge va alors bouleverser la vie de différents protagonistes.

Des personnages bouleversants

L'homme politique à la tête du pays est non-croyant mais en pleine crise personnelle – son couple bat de l'aile – et professionnelle car l'Italie se déchire au sujet d'un référendum pour voter la sortie du pays de l'Union Européenne. Face à la Vierge miraculeuse, il se retrouve dans une incompréhension totale qui l'ébranle profondément. Un prêtre dépravé qui fréquente des prostituées va également remettre toute son existence en question devant la statuette. C'est le cas aussi d'une des scientifiques chargée d'analyser la statue, et qui doit en même temps s'occuper de sa mère mourante. Cette galerie de personnages aux antipodes multiplie les perspectives sur la foi pour mieux toucher le téléspectateur.

Une réalisation virtuose

« Il Miracolo » est une création du romancier Niccolo Ammaniti, primé à plusieurs reprises en Italie pour ses livres « Je n'ai pas peur » et « Comme Dieu le veut ». Il passe ici derrière la caméra et pour une première, c'est un coup de maître. La mise en scène, qu'il a assurée aux côtés des coréalisateurs Francesco Munzi et Lucio Pellegrini, parvient à naviguer avec maestria entre les personnages et les intrigues, enchaînant les séquences dramatiques, les scènes lumineuses et même parfois les envolées fantasmagoriques. L'écrin est sublime, à l'image du générique hypnotique qui joue sur le contraste de la pureté du blanc associé à la Vierge et le rouge écarlate des larmes de sang.

Des réflexions profondes

Cette fiction tranche nettement avec les nombreuses productions transalpines qui aiment souvent explorer la mafia sous toutes ses formes. Il est ici question de la condition humaine face à un événement surnaturel, de la destinée de chacun, d'une société en crise mais surtout de foi. De religion évidemment, mais pas seulement. La foi telle qu'elle est abordée dans « Il Miracolo » est beaucoup plus universelle et personnelle en même temps. Comment réagir quand on se retrouve face à un miracle? Croire ou ne pas croire, telle est la question.

Tommaso Ragno a été primé pour son interprétation du prêtre Marcello. /ÂMontesi Antonello
Tommaso Ragno a été primé pour son interprétation du prêtre Marcello. /ÂMontesi Antonello  

Des prix mérités

Sensation au festival Séries Mania d'avril 2018, à Lille, « Il Miracolo » avait remporté le prix spécial du Jury et le comédien Tommaso Ragno, dans la peau du prêtre Marcello, avait été sacré meilleur acteur. La série a également reçu deux distinctions aux prix Flaiano dans son pays : meilleure réalisation et une nouvelle fois meilleure interprétation pour Tommaso Ragno.

Après ce succès, son créateur Niccolo Ammaniti a continué d'explorer le format de la série télévisée en adaptant son roman « Anna », dont le tournage des huit épisodes a démarré à l'automne 2019. Il y est question d'un monde post-apocalyptique où un virus décime tous les adultes. Hommes et femmes ne dépassent dès lors plus l'âge de 14 ans et l'héroïne-titre part à la recherche de son petit frère, victime d'un enlèvement. A découvrir prochainement sur Arte.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 5/5

« Il Miracolo », série italienne de Niccolo Ammaniti (2 018) avec Guido Caprino, Tommaso Ragno, Alba Rohrwacher… Huit épisodes de 47 à 55 minutes chacun sur Arte.tv.