Qui veut acheter la marionnette de Michou, mise en vente à 18000 euros ?

Un des collaborateurs du célèbre patron de cabaret, disparu il y a un an, vend son double en latex. Une poupée grandeur nature, habillée comme l’artiste.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Sylvio Bolinio vend la marionnette de Michou en latex, grandeur nature. Le mime marionnettiste assurait avec elle un petit show  Chez Michou, entre 2008 et 2011.
Sylvio Bolinio vend la marionnette de Michou en latex, grandeur nature. Le mime marionnettiste assurait avec elle un petit show Chez Michou, entre 2008 et 2011. Sylvio Bolinio

C'était il y a pile un an. Michou disparaissait le 26 janvier 2020. Douze moins après sa mort, Sylvio Bolinio met en vente sa marionnette en latex pour 18000 euros. Une poupée grandeur nature, habillée comme l'artiste, avec le costume et les lunettes ayant appartenu à Michou. De quoi faire revivre des moments festifs alors que Chez Michou, comme tous les cabarets de France, est fermé à cause du Covid.

Sylvio Bolinio est mime dans la vie. Il a imité Charlot pendant 30 ans et se met dans la peau de Rigolo, un clown suiveur lors d'événements et de festivals d'arts de rue. « J'étais surpris que les Guignols de l'info n'aient pas pensé à le saluer, j'ai choisi de le faire parce que Michou était insolite et atypique. » Le prince bleu de Montmartre autorise Sylvio à créer cette poupée à la bouche articulée pour chanter en play-back. Sa fabrication a nécessité 360 heures de travail. La poupée a été modelée par le marionnettiste Jean-Michel Guinand.

Quand Sylvio arrive au cabaret avec elle, un soir de 2008, Michou en lâche sa coupe de champagne de surprise. « Il en a pleuré d'émotion, se souvient-il avec affection. Il était heureux que quelqu'un pose un regard tendre avec un brin d'élégance sur lui. Cette marionnette lui rappelait sa jeunesse quand il se produisait sur la Croisette. Ses yeux s'allumaient toujours en la voyant. »

Des enregistrements des débuts de l'artiste vendus avec

Sylvio Bolinio assurait la parenthèse nostalgie chez Michou, avant la revue, entre 2008 et 2011. Une main glissée dans un bras de la poupée, une autre dans la tête, le corps scratché sur le sien caché derrière, Sylvio faisait revivre les années folles de Michou. La bouche s'ouvrait et se fermait sur une playlist du répertoire des premiers spectacles du patron des lieux.

Catherine, la nièce de Michou qui a repris le cabaret, l'a beaucoup aidé dans la conception du numéro et la récupération des fameuses lunettes bleues. « Elle a été précieuse. Elle m'a donné les enregistrements des 60 cabarets des débuts de Michou, ils sont vendus avec la marionnette », précise le mime.

Le corps de la marionnette scratché sur le sien, caché derrière, Sylvio faisait revivre les années folles de Michou (à gauche). Sylvio Bolinio.
Le corps de la marionnette scratché sur le sien, caché derrière, Sylvio faisait revivre les années folles de Michou (à gauche). Sylvio Bolinio.  

Il arrivait que les habitués confondent la marionnette avec Michou pensant qu'il prenait l'air sur le trottoir. Sylvio, qui imitait parfaitement sa voix, leur répondait « Bonne soirée mes petits chéris. » Il faisait aussi son numéro au déjeuner mensuel du lundi, offert par l'homme en bleu à des personnes âgées.

Depuis 10 ans, la poupée dort dans un sac. Quand Sylvio la ressort, il ressent de la « tendresse et voit la solarité et la fraîcheur » de Michou. Il avait tenté de se séparer de la marionnette localement près de chez lui, à Dunkerque, sans succès. En juin dernier, il a vendu 400 euros un foulard de Michou aux enchères, dans « Affaire conclue » sur France 2. Si aucun collectionneur ou fan n'achète la mythique poupée, Sylvio patientera et participera à une prochaine émission de Sophie Davant consacrée aux cabarets pour lui dire adieu.

Newsletter La liste de nos envies
Nos coups de cœur pour se divertir et se cultiver.
Toutes les newsletters

Les personnes intéressées doivent contacter Sylvio Bolinio sur sylviobolinio.com ou par mail [email protected]