Kimberose, la chanteuse qui ose... et explose avec son album solo «Out»

La chanteuse soul affirme sa voix et sa personnalité. Exit son groupe, elle se lance en solo et se livre dans un deuxième album de libération et d’émancipation.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Paris, mercredi 3 février 2021. Son histoire, ses combats, Kimberose, née il y a trente ans à Athis-Mons (Essonne), dit tout dans ses chansons.
Paris, mercredi 3 février 2021. Son histoire, ses combats, Kimberose, née il y a trente ans à Athis-Mons (Essonne), dit tout dans ses chansons. LP/Olivier Arandel

Pas facile d'aller concurrencer les Anglo-Saxon(ne)s sur leur terrain. Un grand album de soul made in France, on en rêvait depuis des années. On l'avait espéré il y a trois ans avec « Chapter One », le premier disque de Kimberose. Il a été bien accueilli (75 000 ventes et 120 concerts) mais nous avait laissés sur notre faim. Pas digne de la voix hors norme de cette chanteuse née il y a trente ans à Athis-Mons (Essonne) d'un père anglais et d'une mère ghanéenne. Mais ce n'était que partie remise. Notre patience est récompensé avec « Out », son deuxième enregistrement, sorti il y a une semaine.

Une grande réussite, tant sur le fond que sur la forme. Plus personnel et plus profond, varié, accrocheur, moderne, finement produit par l'impeccable Régis Ceccarelli dans le studio de l'exigeant Dominique Blanc-Francard. « Back on My Feet », le premier single, tourne déjà beaucoup en radio, et gageons que « Warning Signs », la ballade « Weak and Ok » ou l'enlevée et cuivrée « Only Sessons » feront de même. « Le premier album fut un immense cadeau, mais enregistré et réalisé très vite ; il a aussi été une source de frustration, reconnaît Kimberose. J'avais le sentiment de ne pas m'exprimer complètement. »

VIDÉO. «Back on My Feet», le premier single de «Out»

« Out » marque un grand changement. Puisque Kim Kitson-Mills vogue désormais en solo, après avoir débuté en groupe. « J'ai commencé la musique avec Anthony, mon ex-compagnon et père de mon fils. Notre rupture amoureuse et musicale a été douloureuse, mais elle m'a libérée. J'ai pu collaborer avec de nouvelles personnes. Cela m'a fait un bien fou de partir en Angleterre travailler avec Blair Mackichan (NDLR : qui a écrit pour Sia et Lily Allen) et mon demi-frère Brian. Avec ma tournée, cela m'a fait grandir. J'ai pu aussi élargir la soul à la pop, au reggae et au gospel, mettre plus de danse et de chœurs. J'adore la fusion des styles, c'est pour cela que j'adore une chanteuse comme Rosalia. »

«L'alcool a été une béquille pour moi»

Son histoire, ses combats, Kimberose dit tout dans ses chansons. « We Never Said Goodbye » est une lettre d'amour à son père décédé, « Warning Signs » et « Escape » parlent de sa rupture, « Back on My Feet » et « Pull Me Down » de sa renaissance, « Weak and Ok » de l'acceptation de soi. «Cette chanson parle d'une époque où je m'inquiétais pour ma santé mentale, où je faisais d'énormes crises d'angoisse. Cela m'a pris des années pour l'accepter, mais c'est bon maintenant. Et quand je la chante, cela me donne des frissons.»

« Sober » fait référence à la fin d'une relation mais aussi à l'alcoolisme. « Quand on m'a proposé cette reprise, j'étais d'abord en mode résistance. Mais dans ma démarche de raconter la vérité à 100% dans ce disque, il fallait que je parle de l'alcool, qui a été une béquille pour moi, confie Kimberose. Là, ça va mieux. Cet album a vraiment été thérapeutique. C'est celui d'une femme battante. C'est un amour retrouvé avec moi-même. »

Ses études en fac de psychologie puis en école d'infirmière appartiennent au passé. Sa carrière d'artiste est sur les bons rails. « Et je ne vais rien lâcher », sourit-elle. Kimberose a même passé un casting pour la série musicale « The Eddy », diffusée l'an dernier sur Netflix. « Cela s'est super bien passé. Mais, apparemment, j'étais trop jeune pour le rôle. » Elle a aussi passé un cap, celui de chanter en français. «J'écris depuis toujours dans les deux langues, mais je commence à me sentir à l'aise avec le français, dit-elle. Si L'envie de valser est la dernière chanson de l'album, ce n'est pas anodin pour la suite.»

Newsletter La liste de nos envies
Nos coups de cœur pour se divertir et se cultiver.
Toutes les newsletters

NOTE DE LA RÉDACTION : 4,5/5

«Out», de Kimberose (Freedonia Entertainment/6&7).