«Thorgal», «Les Profs», «Blake et Mortimer»… les héros de BD bravent la crise

«Thorgal», «les Vieux Fourneaux», «Blake et Mortimer»… malgré la pandémie et le confinement, les valeurs sûres de la bande dessinée sont fidèles au rendez-vous de la fin d’année.

 Pour Noël, les amateurs de BD auront le choix entre de grands classiques, disponibles dès maintenant à condition de recourir au « click and collect ».
Pour Noël, les amateurs de BD auront le choix entre de grands classiques, disponibles dès maintenant à condition de recourir au « click and collect ». DR

Sous les sapins de Noël, il y aura bien des bandes dessinées! Coup de chance ou coup de flair des éditeurs, beaucoup d'albums phares ont pu atteindre les rayons avant le confinement ou dans ses premiers jours, alors que d'autres sorties sont pour le moment reportées. Les plus précoces, comme « le Chat », de Geluck, publié le 14 octobre, le nouveau Lucky Luke ou encore l'album illustré « Astérix et le Menhir d'or » ont eu le droit à quelques jours en magasins. « L'Arabe du futur », la série à succès de Riad Sattouf, n'a pas eu cette chance mais fait quand même le bonheur des libraires.

D'autres « blockbusters » sont désormais également disponibles et, à condition de jouer du « click and collect » ou de les commander sur des sites, vous allez pouvoir gâter toute la famille avec ces albums qui sont des habituels succès de fin d'année.

«Thorgal» toujours d'attaque

Dans «la Selkie», Thorgal part à la recherche de sa fille Louve, qui a été enlevée. / Le Lombard
Dans «la Selkie», Thorgal part à la recherche de sa fille Louve, qui a été enlevée. / Le Lombard  

Comme chaque année, revoilà le Viking invincible, l'enfant des étoiles, pour un 38e et nouvel album. Si ses deux créateurs, Van Hamme et Rosinski, ont quitté le navire l'un après l'autre, la série n'a rien perdu de son attrait auprès de des fans ni de son intérêt. Dans « la Selkie », Thorgal, accompagné de son fils Jolan, part à la recherche de Louve, sa fille, qui a été enlevée. Du rythme, des combats, de la sorcellerie… tous les ingrédients d'un bon Thorgal sont là.

«La Selkie» («Thorgal», tome 38), de Yann et Vignaux, Ed. Le Lombard, 48 pages, 12,45 euros.

«Le Chat du rabbin» en voyage

Après l'avoir abandonné pendant près de 10 ans, Joann Sfar a renoué avec bonheur avec son « Chat du rabbin » depuis 2015. Pour ce 10e tome, il transporte son félin en Israël, à travers les souvenirs de Zlabya, de son père le rabbin, et du rabbin du rabbin. Des aventures et mésaventures toujours commentées avec un humour acide par le chat. Touchant et drôle.

«Rentrez chez vous ! - Tome 10», de Joann Sfar, éd. Dargaud, 96 pages, 16 euros.

«L'Epervier» toutes voiles dehors

Les amateurs de flibuste l'attendaient depuis cinq ans, et ils sont nombreux : chaque album de la série de Patrice Pellerin avoisine les 100 000 exemplaires vendus. Cette fois, Yann de Kermeur, le corsaire du roi, débarque en Nouvelle-France (une partie du Canada d'aujourd'hui) sur ordre de Louis XV. Il va enfin découvrir les vraies raisons de sa mystérieuse mission… Du souffle et du suspense, sur fond d'histoire de France : les fans sont servis.

«La Princesse indienne» («L'Epervier», tome 10), de Patrice Pellerin, Ed. Soleil, 48 pages, 14,50 €.

«Blake et Mortimer» affrontent le Moloch

Misant sur le succès constant de la série, Dargaud a maintenu une date de sortie au 20 novembre. Dans cette suite de « l'Onde Septimus », sortie en 2013, le scénariste Jean Dufaux continue de prolonger l'histoire de « la Marque jaune ». Toujours « so british », le professeur Mortimer et le capitaine Blake sont cette fois aux prises avec une créature extraterrestre baptisée le Moloch, alors qu'Olrik est interné en asile psychiatrique. Et c'est très bien.

«Le Cri du Moloch» («Blake et Mortimer», tome 27), de Jean Dufaux, Christian Cailleaux et Etienne Schréder, Ed. Dargaud, 56 pages, 15,95 euros.

«Les Profs» en plein chahut

Une nouvelle fois, «les Profs» ne sont pas épargnés au fil des pages de « Heure de cool »./Bamboo
Une nouvelle fois, «les Profs» ne sont pas épargnés au fil des pages de « Heure de cool »./Bamboo  

L'école n'est pas finie pour « les Profs », la série à succès inventée il y a maintenant vingt ans par Erroc et Pica, et scénarisée par Sti. Et, comme d'habitude, ils vont être mis à rude épreuve dans ce tome 23 : Boulard, le cancre de service, a de la concurrence avec l'arrivée de Louise, aussi intenable que lui. Un duel au sommet qui réserve son lot de gags désopilants. Toujours un plaisir de retourner au lycée Fanfaron.

«Heure de cool» («les Profs», tome 23), de Léturgie, Erroc et Sti, Ed. Bamboo, 48 pages, 10,95 euros.

«Les Vieux Fourneaux», chaud devant

La bande de vieillards déjantés inventée par Lupano et Cauuet est de retour dans un 6e tome baptisé « l'Oreille bouchée », dans un hommage malicieux à Tintin. Comme le petit reporter, les trois comparses vont d'ailleurs prendre la direction de l'Amazonie, en Guyane exactement, sur la trace de mines d'or exploitées « à la sauvage ». Un petit régal.

«L'Oreille bouchée» («les Vieux Fourneaux», tome 6), de Lupano et Cauuet, Ed. Dargaud, 56 pages, 13 euros.