Reconfinement : mais si, les librairies sont ouvertes !

Contraintes de baisser le rideau, les librairies n’ont pas dit leur dernier mot. Acheter vos livres ailleurs qu’auprès des grandes enseignes d’Internet, c’est très facile. On vous explique comment.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 La plupart des libraires assurent des permanences et ont mis en place le «click and collect», qui permet aux clients de récupérer des livres sur rendez-vous.
La plupart des libraires assurent des permanences et ont mis en place le «click and collect», qui permet aux clients de récupérer des livres sur rendez-vous.  LP/Olivier Arandel

Les librairies n'arrêtent pas. Le reconfinement annoncé par Emmanuel Macron les a contraints à fermer leur magasin jeudi soir, malgré une impressionnante mobilisation pour l'éviter et même quelques récalcitrants bien décidés à rester ouverts. Bien sûr, rien ne remplace le conseil d'un libraire, une balade entre le rayon littérature française ou celui de la bande dessinée, mais en attendant qu'elles relèvent leur rideau, il est possible de continuer à acheter dans les enseignes spécialisées. Mode d'emploi.

Faites votre choix sur Internet

Les soirées d'automne sont désormais plus longues et casanières. Envie d'un bon bouquin, mais que lire quand on est confiné? Les grosses librairies ont pratiquement toutes leur propre site, à l'instar du Merle moqueur, dans le XXe arrondissement parisien, qui prévient ses lecteurs en lettres rouges : « Nous ne resterons pas inactifs pour autant. » Même message aux Mots en marge, à La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), librairie tenue par la très dynamique Nathalie Iris. Elle aussi entend bien maintenir le lien avec ses clients : « Nous sommes là et grâce à vous nous y resterons! »

Comme le précise le Syndicat de la librairie française, les 3500 librairies indépendantes sont toutes présentes sur Internet. Certaines ont donc leur propre site. Les autres sont présentes sur un ou plusieurs des nombreux portails d'achat en ligne, comme Librairiesindependantes.com, Lalibrairie.com ou Placedeslibraires.fr. Des librairies se sont aussi regroupées par région comme Chez-mon-libraire.fr en Auvergne Rhône-Alpes ou Librairies93.fr en Seine-Saint-Denis. D'autres le sont par thème, comme Librairies-sorcieres.fr, dédié à la littérature jeunesse.

Baladez-vous sur les réseaux sociaux

A l'affût d'un coup de cœur, d'une critique du dernier roman de votre autrice ou auteur préféré ? Difficile de trouver une librairie qui ne soit pas présente sur Instagram et Facebook. Une façon de toucher toutes les générations - les plus jeunes étant sur le premier réseau et les moins jeunes sur le second - et de multiplier les recommandations pour tous les publics. Des conseils précieux et rapides.

Appelez votre libraire

Pour vous, rien ne peut remplacer votre libraire ? A défaut de l'avoir devant vous en chair et en os, vous pouvez lui passer un coup de fil. Ou lui envoyer un mail si vous préférez l'écrit à l'oral. La plupart sont dans leur magasin aux heures habituelles et prêts à vous conseiller et à vous mettre de côté le roman qui rendra votre reconfinement plus doux.

« Je n'aime pas trop sortir car je ne suis pas en grande forme alors, pendant le premier confinement, j'ai pris l'habitude d'appeler ma libraire quand je n'avais plus rien à lire, se souvient Laura, artiste parisienne. Elle a toujours été adorable et c'était des chouettes moments. Comme en librairie. » « Un polar, un livre bien-être, un classique ? Les gens hésitent de moins en moins à nous appeler, confirme Nathalie Iris. Cela permet de maintenir le lien, c'est important. »

Utilisez le « click and collect »

Les librairies Fontaine, à Paris, ont mis en place le « click and collect » et assurent même des livraisons. LP/O.A.
Les librairies Fontaine, à Paris, ont mis en place le « click and collect » et assurent même des livraisons. LP/O.A.  

Vous avez enfin arrêté votre choix, il ne reste plus qu'à aller récupérer vos bouquins. Rien de plus simple que le « click and collect ». Une fois votre commande payée, il suffit de s'inscrire sur un créneau horaire afin de respecter les conditions sanitaires pour aller la récupérer auprès de votre libraire.

« J'ai instauré des permanences, deux heures le matin et deux heures en fin de journée, et cela fonctionne très bien, annonce Nathalie Iris. Et si, bien sûr, les commandes en lignes n'apportent pas du tout le même chiffre d'affaires que celles en magasin, « cela permet de maintenir un petit filet de sécurité », poursuit la libraire.

Faites-vous livrer

Vous ne pouvez pas ou ne voulez pas sortir de chez vous ? Il y a toujours une solution. Dans la limite d'une distance raisonnable, certaines librairies se sont même lancées dans la livraison à domicile. Ils vous demanderont parfois 1 euro pour le service, d'autres rien. La plupart réclament cependant un montant minimum de commande de 50 euros.