Dans l’Eure, une maison d’édition se lance malgré la crise sanitaire

Sophie Clavellier-Dubos lance Drakkar Éditions et recherche avec ses associés des pépites littéraires.

 Sophie Clavellier-Dubos publie le premier thriller de Drakkar Éditions, « l’Ombre noire ».
Sophie Clavellier-Dubos publie le premier thriller de Drakkar Éditions, « l’Ombre noire ». #PRESSE30

C'est tout d'abord sa passion pour la lecture qui amène la rouennaise Sophie Clavellier-Dubos dans le monde de l'édition. Après une carrière à Mayotte et un passage en région parisienne, elle s'installe à Boisney, près de Bernay (Eure). Là, la jeune femme ouvre un blog nommé Les Lectures de Soft. « Cela m'a permis de rencontrer beaucoup d'auteurs. J'ai ainsi pu aider aussi à la correction de manuscrits. Ces littérateurs m'ont tous fait part de leurs difficultés à être édité correctement. Ils se sentent livrés à eux-mêmes. Alors, moi qui rêvais de créer une maison d'édition, j'ai embarqué deux associés dans cette folle aventure. Drakkar Éditions est né en août ».

À force de bouche-à-oreille et surtout sa présence sur les réseaux sociaux, Sophie Clavellier-Dubos reçoit déjà beaucoup de textes. « Je mets un point d'honneur à tous les lire. Un comité de lecture composé de personnes de tous les âges et de tous les styles me fait ensuite ce qui s'apparente à une fiche de lecture. Enfin, avec mes associés, je décide si nous poursuivons ou pas. Je ne veux pas me fermer. Je fonctionne aussi au coup de cœur ».

La Normandie, terre d'auteurs

Car, pour l'éditrice, son métier est « être le parent de l'auteur ». « Il est là pour l'accompagner, pour l'élever vers son meilleur et non pour imposer. Je demande à mes écrivains d'être eux-mêmes. Être des talents non découverts, car notre leitmotiv est de dénicher des pépites. Il faut aussi qu'ils entrent dans notre clan, dans notre façon de faire les choses. »

Pour Drakkar Éditions, la première parution est le thriller de l'étudiant picard Jérémy Pahu, intitulé « l'Ombre noire ». « Nous allons aussi publier un roman d'une Canadienne et avant cela la saga d'une Belge sur les Vikings. D'ailleurs, notre nom n'est pas innocent. Je revendique mes racines normandes avec comme slogan : un livre, une conquête. J'aimerais avoir une collection dédiée à cette région. Pour le moment, c'est notre graphiste et notre imprimeur qui sont normands. »

Bien sûr, sauf derrière son écran, Sophie Clavellier-Dubos ne peut pas trop faire en ces temps de crise sanitaire la promotion de ses sorties. « On garde le moral. Nous sommes des Vikings. Nous serons présents au prochain salon du livre de Paris. Mais, pour le moment, c'est compliqué, car aucune dédicace n'est possible. Du coup, on fait notre promotion autrement. Et nos livres sont à la fois disponibles en papier broché ou en numérique. »