Comment «Sapiens», best-seller mondial, a été adapté en BD

Phénomène littéraire mondial vendu à près de 10 millions d’exemplaires, « Sapiens », de Yuval Noah Harari, sort en bande dessinée dans une soixantaine de pays. Une aventure israélo-franco-belge née chez Albin Michel.

 Yuval Noah Harari, l’auteur de « Sapiens », a participé à l’élaboration de la bande dessinée avec David Vandermeulen et Daniel Casanave.
Yuval Noah Harari, l’auteur de « Sapiens », a participé à l’élaboration de la bande dessinée avec David Vandermeulen et Daniel Casanave. DR

Vertigineux, à l'image de son récit. Depuis cinq ans, « Sapiens » est indétrônable dans le classement des 20 essais les plus vendus en France. Phénomène mondial avec des ventes qui dépassent désormais les 10 millions d'exemplaires, dont plus de 700000 en France, ce récit passionnant du chercheur israélien Yuval Noah Harari sur 70000 ans d'histoire de l'humanité débarque en bande dessinée. Cocorico, c'est en France que le projet a vu le jour il y a maintenant deux ans.

Quand Martin Zeller rejoint Albin Michel en juin 2018, sa feuille de route est claire : créer un département BD en proposant des œuvres de qualité accessible au plus grand nombre. Il ne faudra pas longtemps à l'éditeur, qui a travaillé pour les plus grands, (Casterman, Dupuis…), pour jeter son dévolu sur « Sapiens », livre phénomène édité par sa nouvelle maison. Si la direction dit banco, reste à obtenir le feu vert de l'auteur, Yuval Noah Harari. Durant trois mois, Martin Zeller planche d'arrache-pied sur le projet, car il n'est pas question d'arriver devant le père de « Sapiens » en lui disant simplement : « Bonjour, je voudrais adapter votre livre en BD » ! Avant même de former son équipe, l'ancien éditeur de Philippe Geluck sait qu'il doit penser l'album comme un livre international, et surtout pas pour le seul marché francophone.

Trente minutes pour convaincre l'auteur

C'est en décembre 2018 que se présente l'occasion de rencontrer le maître. « Il était en promo en France et j'ai eu 30 minutes pour le convaincre. Il était épuisé et je me suis lancé », se souvient Martin Zeller. Banco, le chercheur est séduit par l'idée et rendez-vous est pris trois mois plus tard pour lui présenter quelques planches. Le premier tome portera sur la « Révolution cognitive ». Pour mettre en images et en bulles nos ancêtres, Martin Zeller pense tout de suite au scénariste belge David Vandermeulen et à l'illustrateur rémois Daniel Casanave.

« Ils sont très proches, ont déjà bossé ensemble, c'est pour moi la paire idéale, car elle est capable d'avancer bien et vite. Et surtout, insiste-t-il, ils sont parfaitement légitimes pour ce projet. » Daniel Casanave, qui a notamment réalisé quatre albums avec l'astrophysicien et écologiste Hubert Reeves, est un « spécialiste de la vulgarisation scientifique et historique » tout comme David Vandermeulen qui a fondé la collection « La Petite Bédéthèque des savoirs », une sorte de « Que sais-je » en BD.

Une planche de « Sapiens. La Naissance de l’humanité ». /Albin Michel
Une planche de « Sapiens. La Naissance de l’humanité ». /Albin Michel  

« J'exagère, mais dans son téléphone, il a la moitié des chercheurs du CNRS ! Pour la petite histoire, poursuit Martin Zeller, alors que je m'apprêtais à leur parler du projet, ils m'ont devancé en me disant : Maintenant que tu es chez Albin Michel, qu'est-ce que tu penserais d'adapter Sapiens en BD ? » Les planètes sont parfois bien alignées.

Des textes limpides et des dessins très doux

En mars 2019, les contrats sont signés et l'aventure accueille même un nouvel arrivant en la personne de… Yuval Noah Harari. Lui qui ne connaissait pas le monde de la BD s'est pris au jeu et devient coauteur. Pendant un an, tout ce petit monde se retrouvera toutes les semaines, chacun derrière son ordinateur, entre Paris, Reims, Bruxelles et Tel Haviv. Le défi est de taille. Il faut donner à la BD une dimension internationale, visuellement et dans les textes, mais aussi de l'humour et du suspense pour qu'elle soit lue par le plus grand nombre.

Dans la BD, Yval Noah Harari joue le rôle du narrateur qui entraîne le lecteur dans la folle aventure de l’humanité./Albin Michel
Dans la BD, Yval Noah Harari joue le rôle du narrateur qui entraîne le lecteur dans la folle aventure de l’humanité./Albin Michel  

Le résultat et bluffant. Avec Yuval Noah Harari dans le rôle du narrateur, on est à nouveau entraîné dans la plus incroyable des aventures. Les textes sont limpides, pédagogiques, les dessins très beaux, très doux… la bande dessinée devrait suivre les traces de son aîné.

A peine en librairie, ce premier tome réussit déjà l'exploit d'être publié dans près de 60 pays en trente langues différentes. Avec le même texte : seules les couvertures changent. Japon, Etats-Unis, Chine, Brésil, Grande-Bretagne, tout le monde veut « Sapiens » en BD. « C'est du jamais-vu ! » s'enflamme Martin Zeller. « Astérix et Tintin l'ont fait, mais sur des dizaines d'années, Sapiens le fait en deux mois ! »

/DR
/DR  

« Sapiens. La naissance de l'humanité », de Yuval Noah Harari, David Vandermeulen et Daniel Casanave, Ed. Albin Michel, 248 p, 22,90 euros.