Leur clip passe les 10 millions de vues : McFly et Carlito bientôt reçus à l’Elysée !

Les deux youtubeurs ont remporté le défi que leur avait lancé Emmanuel Macron. Leur clip sur les gestes barrière a déjà été vu près de 11 millions de fois.

 Pari gagné pour les deux youtubeurs, qui ont déjà mis dans la tête de 10 millions de Français leur refrain : « Si tu veux retrouver les sensations d’hier, il faut appliquer les gestes barrière. » (Capture d’écran)
Pari gagné pour les deux youtubeurs, qui ont déjà mis dans la tête de 10 millions de Français leur refrain : « Si tu veux retrouver les sensations d’hier, il faut appliquer les gestes barrière. » (Capture d’écran) YouTube/Mcfly et Carlito

Les youtubeurs ont gagné leur pari. « Je me souviens », le clip sur les gestes barrière réalisé par McFly et Carlito en réponse au défi lancé par Emmanuel Macron a franchi mardi les 10 millions de vues et atteint ce mercredi matin les 11 millions de vues. Maintenant, la balle est dans le camp de l'Elysée, qui assure que les humoristes seront reçus « dans les prochaines semaines, en fonction de leur emploi du temps et de celui du président de la République ».

Vendredi soir, l'air faussement embarrassé, David Coscas (McFly) et Raphaël Carlier (Carlito) révélaient avoir été contactés par l'Elysée pour réaliser une vidéo sur les gestes barrière. « Le président de la République nous lance un défi. Voilà. Dinguerie ? Oui. » Accro au jeu, le duo accepte la proposition mais ajoute une condition : s'ils atteignent les 10 millions de vues, ils iront bien tourner à l'Elysée comme le chef de l'Etat l'a proposé mais, en plus, Emmanuel Macron se prêtera à un concours d'anecdotes, une de leur marque de fabrique sur le Web. Et « s'il perd, Manu aura un gage », annoncent les youtubeurs, réjouis.

Coup de génie ou coup de com ?

Sur Twitter, le comédien Pierre Niney, amusé, réagissait, ce week-end : « Le gars ( NDLR : en parlant d'Emmanuel Macron ) essaye de faire de l'ombre à Feuille-Man? » Une référence à son propre passage chez McFly et Carlito, visionné 7,9 millions de fois depuis le 3 janvier.

Mis en ligne dimanche à 10 heures, le clip cartonne immédiatement. En 24 heures, il est visionné 5 millions de fois et poursuit sa course, à raison de 100 000 vues supplémentaires par heure en moyenne. Sur les réseaux sociaux, les commentaires vont bon train. Certains dénoncent la récupération politique. D'autres saluent la performance, assurant que « dans cinquante ans, les profs parleront de ce clip dans les cours d'histoire ».

Dans la vidéo, tournée en un temps record entre la Ferme de Gally (Yvelines) et l'esplanade de la Défense (Hauts-de-Seine), on voit les humoristes caresser le museau d'une génisse en regrettant l'époque où « les seules barrières étaient celles dans les champs de vaches ».

Bruno Gansel, responsable de la communication des fermes de Gally, détaille les circonstances du tournage : « On ne les connaissait pas. McFly et Carlito ont appelé jeudi soir (11 février) à 18 h 30 en nous expliquant qu'ils faisaient un tournage pour l'Elysée, le lendemain à 10 heures ils étaient là. Ils sont restés un bout de la matinée, avec leur équipe et quelques personnes de chez nous. Ils voulaient faire quelque chose autour des barrières, le gimmick de la chanson, donc il fallait des gros animaux de notre ferme pédagogique, qu'on a fait sortir de l'étable pour l'occasion. Tout s'est fait dans la douceur, sans stress. On est très content que cette jeune génisse, qui se laisse caresser le museau, soit l'héroïne du clip. »

Objectif atteint pour l'Elysée

L'incrustation du visage d'Emmanuel Macron façon soleil Télétubbies a beaucoup fait rire les fans, tout comme l'apparition de deux (faux) policiers, le youtubeur Franjo et la comédienne Marie Coustaury-Sabatier, qui viennent verbaliser les comiques pour non-port du masque dans l'espace public.

Newsletter La liste de nos envies
Nos coups de cœur pour se divertir et se cultiver.
Toutes les newsletters

A l'Elysée, on glisse qu'« il n'y aura pas de sujet tabou » pour le concours d'anecdotes. Traduction : le chef de l'Etat se prêtera au jeu comme les autres invités du duo, comme David Guetta en octobre dernier.

Pour l'Elysée, l'objectif est atteint. Des milliers de Français fredonnent maintenant : « Si tu veux retrouver les sensations d'hier, il faut appliquer les gestes barrière ». Et, surtout, le gouvernement a trouvé un canal pour s'adresser directement au jeune public à un peu plus d'un an de la présidentielle…