Le budget de la Culture en hausse de près de 5%

Présenté ce lundi par la ministre Roselyne Bachelot, le budget dédié à la culture dans le projet de loi de finances 2021 augmente de 167 millions d’euros, hors plan de relance. Décryptage.

 Le ministère de la Culture de Roselyne Bachelot est l’un des grands gagnants du budget 2021.
Le ministère de la Culture de Roselyne Bachelot est l’un des grands gagnants du budget 2021. AFP/Bertrand Guay

« Un budget tout à fait exceptionnel. » Pour son premier exercice, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, savoure. Le projet de budget 2021 du gouvernement, présenté ce lundi matin en conseil des ministres, fait la part belle à la Culture, grande gagnante, avec la Justice et la Défense, lors de la distribution des prix : il est en hausse de 4,8% par rapport à 2020, avec 167 millions d'euros supplémentaires (3,82 milliards d'euros, hors audiovisuel public contre 3,66 milliards en 2020). Une augmentation qui ne prend pas en compte les 2 milliards d'euros du plan de relance annoncé début septembre et répartis sur deux ans.

Pour rentrer un peu plus dans le détail, le ministère annonce pour les secteurs « culture et médias, livre et industries culturelles » un montant de nouveaux moyens budgétaires de 832 millions d'euros, dont 665 millions d'euros dans le cadre du plan de relance. Soit un accroissement de 24% par rapport aux moyens prévus en 2020.

Il faut ajouter à cela, selon le décompte de la rue de Valois, des moyens exceptionnels pour les secteurs de la musique, du cinéma et de l'audiovisuel (public et privé) ainsi que du théâtre privé, soit 415 millions d'euros. Au total, les moyens supplémentaires pour la culture en 2021 s'élèvent à +1,25 milliard d'euros.

Un milliard d'euros pour le patrimoine

« C'est plus un budget d'action que de priorités. Car tous les secteurs ont besoin de progresser, de se renforcer afin de pouvoir bénéficier pleinement du plan de relance. Il faut gérer l'urgence avec le plan de relance mais aussi le moyen terme, avec des dotations complémentaires pour avoir une action pérenne », analyse-t-on au cabinet de la ministre.

A y regarder de plus près, certains secteurs restent privilégiés. Le patrimoine notamment, déjà gâté par 614 millions d'euros d'aides dans le cadre du plan de relance, verra son budget augmenter de 42,8 millions (+4,4%) pour atteindre le milliard. L'accent est mis aussi sur le budget destiné à encourager la création qui s'élèvera à 862 millions (+4,5%). Pas de miracle en revanche pour l'audiovisuel public qui lui devra continuer à faire des économies (à hauteur de 70 millions d'euros).

« C'est un budget de responsabilité. Les moyens exceptionnels dont disposera le ministère de la Culture en 2021 et au-delà répondent à la nécessité de réparation et de refondation de nos politiques culturelles », a conclu Roselyne Bachelot dans son discours. Reste à attendre de voir arriver sur le terrain les effets de cette nouvelle manne dans un secteur parmi les plus sinistrés depuis le début de la crise sanitaire.