Droits TV du foot et Canal+ : les téléspectateurs plutôt satisfaits de la nouvelle donne

Au lendemain de l’acquisition par Canal + des droits du championnat français impayés par Mediapro, les supporters de football nous livrent leurs premières réactions.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Pour les fans de foot, «ce saucissonnage des compétitions (entre Telefoot, RMC, BeIN Sports et Canal) était une vraie galère ».
Pour les fans de foot, «ce saucissonnage des compétitions (entre Telefoot, RMC, BeIN Sports et Canal) était une vraie galère ». AFP

« Quand j'ai appris pour les droits du foot, j'ai déchiré ma lettre de résiliation à Canal + que je venais de signer, se réjouit Yoann, montpelliérain de 41 ans. J'avais la banane, contrairement à ma femme qui m'a fait la tête toute la soirée. » Ce grand fan de l'OM avait arrêté de suivre le championnat français depuis l'arrivée en août de la chaîne Téléfoot, qui détenait 80 % des droits. « 25 euros par mois, c'était vraiment trop cher pour uniquement du foot, poursuit-il. Et sur Canal, il n'y avait pas les meilleurs matchs. Là, ça va m'inciter à m'y remettre. Je vais pouvoir supporter mon équipe de bras cassés. »

Même enthousiasme chez Grégory, qui avait tous les abonnements sauf Téléfoot, « pour ne pas participer à l'inflation des droits ». Il ne se voyait pas non plus zapper entre quatre offres disponibles. « On nous a vendu la Ligue 1 comme un feuilleton, raconte cet habitant de Toul, en Meurthe-et-Moselle. Mais avec toutes ces chaînes de foot, c'était comme commencer une série sur Netflix et la continuer sur Amazon. Pour les téléspectateurs, ce saucissonnage était une vraie galère. Il faudra le prendre en compte pour le prochain appel d'offres, en fin de saison. »

«L'offre de Téléfoot n'en valait pas le prix»

« Quand on aime le foot, on ne compte pas », a estimé Adrien, ingénieur de 23 ans, qui s'était tout de même désabonné de BeIN Sports pour Téléfoot. Celui-ci a vite déchanté. « L'équipe de journalistes et commentateurs était top, mais l'option ultra haute définition n'a jamais fonctionné, poursuit ce supporter du PSG. Parfois, l'image était même saccadée. Ce qui n'arrive jamais avec Canal. Je ne regrette qu'une chose, c'est la Ligue des champions que Mediapro devait diffuser. Il va falloir que je me réengage chez RMC Sport pour suivre la compétition. »

Guillaume, lui, ne voit aucun bémol au retour du foot sur Canal +, après une mauvaise expérience avec Téléfoot. « Cette chaîne a souvent eu des bugs, coupures de son, coupures d'images, assure ce Parisien. J'étais aussi agacé par les pubs. Il y avait toujours les mêmes spots pour BetClic, Winamax et un troisième site de paris, avec les mêmes musiques, les mêmes jingles. Sans couper le son, vous deveniez fou. »

Alexane, 24 ans, est heureuse d'économiser 25,90 euros par mois. « Je suis passionnée de foot, j'ai toujours eu plusieurs abonnements pour suivre l'Olympique de Marseille, mais avec Téléfoot, ça faisait un sacré budget. » Autre satisfaction pour cette habitante de Lorient : « Avec ces droits, le Canal Football Club d'Hervé Mathoux sera encore mieux. J'adore cette émission, la qualité de ses reportages et de ses intervenants. »

La nouvelle acquisition des droits signifie la fin du piratage pour Patrick, contrôleur de gestion. « L'offre de Téléfoot n'en valait pas le prix, juge-t-il. Alors, j'allais sur un site illégal pour suivre les matches. C'était très simple. Ce que je ne fais pas avec canal. La chaîne a un vrai savoir-faire. Espérons que ça reste comme ça jusqu'en 2024 ! D'autant plus qu'avec les mésaventures du PSG, l'intérêt du championnat est relancé. »

Egalement fan de Mbappé et Neymar, Franck, 31 ans, avait pris les mêmes habitudes pour contourner « le tarif excessif de Téléfoot », via un boîtier IPTV à 80 euros par an. « Le problème, c'est que j'avais un retard de 30 secondes sur mes voisins que j'entendais crier à chaque but, glisse-t-il. Et puis, j'étais frustré des moyens déployés par cette chaîne. En début de championnat, on n'a pas vraiment su ce qu'il s'est dit entre Neymar (attaquant du PSG) et Alvaro Gonzalez (défenseur de l'OM). Alors que Canal aurait mis une caméra sur eux. »

«J'aime la patte et le style Canal»

Eymeric, employé lyonnais 24 ans, a sauté sur l'occasion : une offre d'abonnement à Canal + à 10 € pour les moins de 26 ans. « J'ai souscrit à l'offre jeudi soir quand j'ai su que Téléfoot s'arrêtait, précise-t-il. C'est sans engagement. On verra comment ça évolue pour les prochaines saisons. »

Newsletter La liste de nos envies
Nos coups de cœur pour se divertir et se cultiver.
Toutes les newsletters

En cherche d'emploi depuis la crise du Covid-19, David, professeur d'histoire-géographie, n'a pas pu s'offrir Téléfoot et profiter de l'affiche du dimanche soir, la meilleure. Celle qu'il a toujours regardée avec son père. Mais a gardé son abonnement à Canal +. Autant dire qu'il a sauté de joie, jeudi soir. « Le match du dimanche soir, c'est ma madeleine de Proust, confie-t-il. J'aime la patte et le style Canal, qui a toujours mis en valeur ce sport. »

Seule ombre au tableau pour David : le licenciement brutal le 24 décembre de Stéphane Guy, pour avoir soutenu à l'antenne Sébastien Thoen, lui-même éjecté pour une parodie de CNews. « Je n'étais pas un fan absolu des deux hommes, mais ce n'est pas des méthodes, insiste-t-il. Retrouver le foot c'est bien, retrouver l'esprit canal c'est mieux! » Abonné à Téléfoot via SFR, Michel, fonctionnaire territorial de 46 ans, est lui carrément furieux : « Pas question de donner de l'argent au groupe qui emploie Zemmour, Praud et Hanouna! »