Cité de Carcassonne, château de Pierrefonds… voici les plus gros chantiers des Monuments nationaux

Le Centre des Monuments nationaux a lancé de nombreux travaux pendant et même avant la fermeture des lieux culturels. Tour d’horizon des principaux projets.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Vestige du Moyen Âge, rebâti sous Napoléon III, le château de Pierrefonds dans l’Oise va être restauré en partie grâce au plan de relance.
Vestige du Moyen Âge, rebâti sous Napoléon III, le château de Pierrefonds dans l’Oise va être restauré en partie grâce au plan de relance.  Le Parisien/Olivier Boitet

Le plan de relance a octroyé 40 millions d'euros (M€) au Centre des monuments nationaux (CMN) pour « valoriser les métiers d'art et les savoir-faire d'excellence à travers la restauration de monuments ». L'enveloppe va permettre de poursuivre ou de lancer des travaux dans 14 monuments. Nous avons retenu les plus importants.

L'Hôtel de la Marine (Paris VIIIe), rénové pour 132 millions d'euros. Il devrait ouvrir la première quinzaine d'avril, si le gouvernement lève la fermeture des lieux culturels. Cet Hôtel abritait jusqu'en 1789 le Garde-Meuble de la Couronne avant de devenir, pendant plus de 200 ans, le siège du ministère de la Marine. Le Centre des monuments nationaux en a pris la gestion en 2015, après le départ du ministère. L'ouverture attendue dans deux mois concerne les espaces patrimoniaux, anciens appartements du XVIIIe de l'intendant du Garde-Meuble, les salons d'apparat du XIXe et la loggia. Le cabinet doré a retrouvé son décor Louis XV miraculeusement préservé derrière les parois en inox d'une cuisine du XXe siècle. Les visiteurs seront accompagnés tout au long de leur parcours par le « confident », un casque connecté innovant interagissant avec la médiation des salles.

Le château de Pierrefonds (Oise) restauré pour 7 millions d'euros. C'est l'un des édifices les plus imposants du XVe siècle. En partie détruit, il a été restauré par l'architecte Eugène Viollet-le-Duc à la demande de Napoléon III, et est devenu un château à la croisée du Moyen Âge et du XIXe siècle. Le CMN va rénover l'aile des Preuses, ses couvertures, ses chéneaux et ses décors imaginés par Viollet-le-Duc. L'éclairage sera amélioré, y compris celui des sous-sols. Les travaux débuteront en janvier 2022 et dureront deux ans. Sur les 7 millions d'euros investis, 2 viennent du plan de relance.

Un nouveau ponton au château d'If (Bouches-du-Rhône) pour 6 millions d'euros. Le Centre des monuments nationaux a engagé au mois de janvier un gros chantier dans ce monument, édifié par François Ier sur un îlot de l'archipel du Frioul, au centre de la rade de Marseille. Objectif : permettre d'accéder presque toute l'année à cette forteresse rendue célèbre par Alexandre Dumas dans le Comte de Monte-Cristo. Une digue de prolongement du quai et un nouveau ponton de débarquement rendront l'accostage possible même en cas de forte houle et de montée des eaux. Les travaux seront achevés pour les épreuves nautiques des JO de 2024 à Marseille. Il y a 10 ans, le château était inaccessible 50 jours par an. Les fermetures annuelles, liées aux fortes houles, ont grimpé à 120 jours par an en moyenne. D'où l'urgence d'une meilleure accessibilité. La librairie-boutique sera déplacée et un nouvel espace restauration créé.

Les remparts de la cité de Carcassonne (Aude) sécurisés pour 5,5 millions d'euros. Le public pourra parcourir la totalité du rempart intérieur de la cité de Carcassonne en octobre 2023. Marcher plus de 1500 mètres sur l'enceinte gallo-romaine et les remparts médiévaux ouest et est. Le plan de relance permet au CMN de boucler la dernière partie du chemin de ronde des remparts. Les travaux, à l'est, seront lancés cet automne pour une durée de deux ans. Ils concernent les six tours qui seront aménagées et les 300 mètres de courtines. Cette partie sera restaurée et sécurisée par une mise en place d'une main courante sur les escaliers.

Les remparts du château d'Angers (Maine-et-Loire) renforcés pour 6,5 millions d'euros. Construite à partir de 1230 par la régente Blanche de Castille et son jeune fils saint Louis, la forteresse du château d'Angers présente des remparts longs de 500 mètres, scandés de 17 tours, et un panorama unique sur la ville. Après le renforcement du pont-levis et la restauration des remparts sud, le CMN s'attaque à ceux côté nord à compter du mois d'avril. Un suivi archéologique sera mis en place avant et pendant le chantier de consolidation qui s'achèvera en décembre 2022.

Newsletter La liste de nos envies
Nos coups de cœur pour se divertir et se cultiver.
Toutes les newsletters

2,5 millions d'euros de lifting pour le palais du Tau à Reims (Marne). Il bénéficiera de fin 2021 à 2023 de rénovation des façades et de l'extension du chauffage au premier étage. Un nouveau parcours de visite a été confié à Claude d'Anthenaise, ancien directeur du musée de la Chasse et de la Nature. Le monument sera doté d'une nouvelle muséographie qui combinera le musée de l'Œuvre de la cathédrale avec un musée consacré aux sacres des rois de France.

Un bonus de 100 millions d’euros pour le château de Villers-Cotterêts

A côté des 40 millions du plan de relance destinés à 14 monuments, le château de Villers-Cotterêts (Aisne) bénéficie, lui, d’une enveloppe exceptionnelle de 100 millions d’euros qui s’ajoute aux 85 millions d’euros déjà investis pour transformer le site en Cité internationale de la langue française. L’ouverture est prévue en avril 2022. Le parcours de visite portera sur le château et son histoire et sera accessible à tous les publics. C’est ici que le roi François Ier a signé en 1539 la célèbre ordonnance rendant obligatoire l’usage du français dans les actes officiels et les décisions de justice. Le château accueillera des expositions, des spectacles, des concerts, des débats, des conférences… Il sera aussi un laboratoire pour des artistes, chercheurs, écrivains, entrepreneurs, menant une réflexion ou un projet en lien avec la langue française. La Cité leur offrira une résidence sur appels à projets ou dans le cadre de partenariats. Le bâtiment du Jeu de paume sera aménagé en auditorium.