«Un pays qui se tient sage» : le documentaire qui interroge sur les violences policières

Le film de David Dufresne qui se concentre sur les violences policières incite incontestablement à la réflexion et au débat...

 Les images du film « Un pays qui se tient sage » sont filmées par des amateurs ou par des journalistes.
Les images du film « Un pays qui se tient sage » sont filmées par des amateurs ou par des journalistes. JOUR2FETE

Un manifestant qui rampe au sol après avoir reçu un tir de LBD dans l'œil, un autre qui a la main arrachée, des policiers qui pénètrent dans un fast-food et y matraquent tous les occupants... Avec ces images oppressantes filmées par des amateurs ou par des journalistes,« Un pays qui se tient sage» montre des violences policières pendant les manifestations des Gilets jaunes. Mais au-delà de ces séquences choquantes, le documentaire interroge ces violences : il fait réagir, devant des écrans projetant ces images, des manifestants, des historiens, des sociologues, des avocats... et même des policiers.

On n'apprend l'identité des témoins qu'au générique de fin, ce qui est déstabilisant, mais force peut-être à écouter encore davantage. Les témoins citent Rousseau, Bourdieu, Max Weber ou Hannah Arendt, parlent de légitimité de la violence, de verticalité du pouvoir, d'Etat de droit ou de contrat social. En se centrant sur les violences policières, le film occulte ou minimise celles des manifestants, mais il incite incontestablement à la réflexion et au débat.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

«Un pays qui se tient sage », documentaire français de David Dufresne. (1h26)