Sorties cinéma du 28 octobre : «ADN», «Garçon chiffon», «100% loup»… nos coups de cœur

Le retour décoiffant de Maïwenn, la révélation Nicolas Maury, de drôles de loups-garous. Voici nos films préférés parmi les nouveautés à l’affiche ce mercredi.

 « ADN » parle du deuil, de la famille avec ses traumatismes et ses conflits, et bien sûr des origines.
« ADN » parle du deuil, de la famille avec ses traumatismes et ses conflits, et bien sûr des origines. Prod

A ne pas rater cette semaine : « ADN » un drame émouvant… et drôle avec Maïwenn ; « Garçon chiffon » avec Nicolas Maury et Nathalie Baye ; de drôles de loups-garous dans le film d'animation « 100 % loup » et une Catherine Frot méconnaissable dans le film « Sous les étoiles de Paris ».

ON ADORE

«ADN» : vibrant

Neige, mère célibataire de trois enfants, retrouve régulièrement sa famille autour d'Emir, le grand-père algérien adoré. Malade, installé en maison de retraite, celui-ci reste malgré tout le pilier de la tribu. Quand il meurt, la famille se disloque et Neige entre dans une profonde crise identitaire. Elle va alors faire un test ADN, puis renouer avec ses racines algériennes… Le début du film ne lésine pas sur le lacrymal, mais « ADN » est un drame puissant, inspiré, tendre, émouvant… Et drôle : les scènes du choix du cercueil et de l'enterrement sont grinçantes et irrésistibles. « ADN » parle avec une justesse à la fois crue et lyrique du deuil, de la famille, avec ses traumatismes et ses conflits, et bien sûr des origines. Autour d'une Maïwenn solaire, les autres acteurs sont impressionnants de vérité.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

« ADN », drame français de Maïwenn. Avec Maïwenn, Fanny Ardant, Louis Garrel, Dylan Robert… 1h30.

«Garçon Chiffon» : attention fragile

Jérémie, éternel adolescent torturé dont le père s'est suicidé, voit le ciel lui tomber en morceaux sur la tête. Le film qu'il devait faire s'écroule et sa jalousie maladive fait exploser son histoire sentimentale avec Albert, vétérinaire, qui partage sa vie. En perdition, il choisit de retourner dans le Limousin, sa terre natale, où habite sa mère.

Premier long-métrage du comédien Nicolas Maury, l'un des visages chouchous du public dans la série « Dix pour cent » sur France 2, ce très joli film en forme de mise à nu est souvent plongé dans un clair-obscur, presque symbolique de ce que traverse le jeune homme. Maury a poussé tous les curseurs de son personnage - et c'était risqué - pour en faire un enfant égaré en lui-même. Certains dialogues vous attrapent le cœur et Nathalie Baye, aussi juste qu'émouvante, déniche une nouvelle fois ici l'un des rôles les plus forts de sa carrière.

GARÇON CHIFFON le 28 octobre au cinéma

💕 Dès aujourd'hui, découvrez GARÇON CHIFFON, le premier film réalisé par Nicolas Maury, sélectionné au Festival de Cannes 2020. Une comédie pleine d'humour, de tendresse, de poésie, d’intelligence et de lumière qui vient éclairer cette fin d’année 2020 ! Avec Nicolas Maury, Nathalie Baye, Arnaud Valois, Théo Christine, Laure Calamy, Dominique Reymond, Laurent Capelluto et Jean-Marc Barr. Trouvez votre séance 👉 bit.ly/3mqYMN1

Posted by Films du Losange on Friday, September 25, 2020

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

« Garçon chiffon », comédie dramatique française de Nicolas Maury, avec Nicolas Maury, Nathalie Baye, Arnaud Valois, Théo Christine, Laure Calamy, Jean-Marc Barr… 1h50.

ON AIME BEAUCOUP

«100 % loup» : enlevé

Freddy et sa famille sont des humains, mais chaque nuit de pleine lune, ils se transforment en gentils loups-garous. Un soir, le père de Freddy, qui était chef de la meute, meurt accidentellement. Freddy est pressenti pour le remplacer, mais la nuit de sa première transformation en loup-garou, il devient en fait un minuscule caniche blanc et rose fuchsia. Freddy va alors devoir prouver son courage à son clan… Il ne faut surtout pas s'arrêter au graphisme disgracieux des personnages, « 100 % loup » raconte, sur un rythme effréné, une belle histoire d'émancipation. Au fil de scènes d'action pimentées d'humour et d'émotion, le film fait aussi l'éloge de la différence. Et souligne, justement, qu'il ne faut pas se fier aux apparences…

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

« 100 % loup », film d'animation fantastique australien d'Alexs Stadermann. 1h35. A partir de 6 ans.

ON AIME BIEN

«Sous les étoiles de Paris» : joli

SDF depuis de nombreuses années, Christine vit sous un pont, près des berges de la Seine, dans la plus grande solitude. Un jour, un petit garçon débarque dans son abri. Suli ne parle pas français et il a perdu sa mère, qui a fait l'objet d'un arrêté d'expulsion du territoire. Après avoir essayé de le chasser, Christine va finalement l'aider à rechercher sa mère à travers les rues de Paris… « Sous les étoiles de Paris » est un conte plein d'humanité et une jolie histoire de solidarité. On met quelques minutes à s'habituer à la voix rauque d'une Catherine Frot méconnaissable et on regrette une réalisation un peu sèche, qui empêche le film de prendre vraiment son envol. Mais ce drame très actuel offre des moments de poésie et une fin très émouvante.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

« Sous les étoiles de Paris », comédie dramatique française de Claus Drexel. Avec Catherine Frot, Mahamadou Yaffa… 1h30.