Réouverture des cinémas le 15 décembre : «Le travail sur le protocole sanitaire a payé»

Fermées depuis le 30 octobre, les salles de cinéma pourront rouvrir dix jours avant Noël. Et comme le souhaitaient les exploitants, elles pourront organiser des séances à 20 heures.

 Les exploitants seront autorisés à organiser des séances à 20 heures, le ticket servant d’attestation aux spectateurs quand ils rentreront chez eux.
Les exploitants seront autorisés à organiser des séances à 20 heures, le ticket servant d’attestation aux spectateurs quand ils rentreront chez eux. AFP/Abdulmonam Eassa

C'est une double bonne nouvelle pour les salles de cinéma : non seulement elles pourront rouvrir le 15 décembre, si les conditions sanitaires le permettent, mais elles pourront aussi organiser des séances autour de 20 heures. Le ticket de cinéma servira d'attestation et permettra aux spectateurs de rentrer chez eux dans la foulée, tout en restant dans la légalité. Cet « horodatage », selon le terme d'Emmanuel Macron, avait été réclamé, mais en vain, par les exploitants lors du premier couvre-feu, car la séance de 20 heures, la plus fréquentée par le public, est cruciale pour les cinémas. Cette fois, la mesure a donc été acceptée par le gouvernement et Richard Patry, le président de la Fédération nationale des cinémas français, s'en réjouit.

« Il y aura moins de films qu'un décembre habituel, mais… »

« On a l'impression que le travail qu'on a effectué sur le protocole sanitaire a payé, assure le patron des exploitants. Et les mots du président de la République sur le caractère essentiel de la culture nous ont touchés. » Dès le 15 décembre, donc, les spectateurs pourront revoir les films qui avaient quitté l'affiche le 30 octobre : « Adieu les Cons », d'Albert Dupontel, « ADN », de Maïwenn, « Poly », de Nicolas Vanier, « 100 % Loup », ou encore « Garçon chiffon ». D'autres films inédits arriveront rapidement à l'affiche : « Wonder Woman 1984 », de Patty Jenkins, « Slalom », de Charlène Favier, « Mandibules », de Quentin Dupieux, puis « Le Discours », de Laurent Tirard, « Bac Nord », de Cédric Jimenez, « Les Croods 2 »…

«Il y aura évidemment moins de films que lors d'un mois de décembre habituel, mais on aura tout de même une offre riche et diversifiée pour Noël », se félicite Richard Patry. Les exploitants avaient cependant subi un coup dur vendredi, quand Pathé a annoncé qu'il décalait au 3 février 2021 la sortie des « Tuche 4 », initialement prévue le 16 décembre.

Dans la journée de mardi, on a d'ailleurs appris les nouvelles dates de sortie d'autres longs-métrages très attendus : « Aline », de Valérie Lemercier, est désormais programmé pour le 17 février, « le Sens de la famille », de Jean-Patrick Benes, avec Alexandra Lamy et Franck Dubosc, le 3 mars, et le nouveau « OSS 117 », signé Nicolas Bedos, le 14 avril.